ARCHIVÉ - Poliomyélite

 


À déclaration obligatoire à l’échelle nationale depuis : 1924

1.0 Déclaration à l’échelle nationale

Seuls les cas confirmés de la maladie devraient être déclarés.

Tout territoire ou province qui effectue une enquête d’un cas probable de poliomyélite doit en informer immédiatement l’Agence de la santé publique du Canada.

2.0 Type de surveillance

Déclaration systématique de chaque cas aux autorités fédérales.

3.0 Classification du cas

3.1 Cas confirmé (voir également la section 3.4, Catégories de cas confirmés)

Maladie clinique (voir la section 5.0) et confirmation en laboratoire de l’infection :

  • isolement du poliovirus (souche vaccinale ou virus sauvage) dans un échantillon clinique approprié
    OU
  • détection d’ARN du poliovirus
    OU

Maladie clinique chez une personne ayant un lien épidémiologique avec un cas confirmé en laboratoire

3.2 Cas probable

Maladie clinique sans mise en évidence du poliovirus dans un échantillon clinique approprié et sans preuve d’infection par un autre virus neurotropes, mais avec l’une des confirmations en laboratoire suivantes d’infection :

  • augmentation importante (par un facteur de quatre ou plus) du titre des anticorps IgG contre le poliovirus dans le sérum en phase de convalescence par rapport au sérum en phase aiguë, par une épreuve sérologique standard
    OU
  • test sérologique positif pour les anticorps IgM contre le poliovirus, en l’absence d’une immunisation récente avec un vaccin contenant l’antigène poliomyélitique

3.3 Cas suspect

Maladie clinique sans confirmation en laboratoire de l’infection (pas de détection du poliovirus ni de preuve sérologique), incluant les résultats négatifs aux tests et une investigation inadéquate ou inexistante

3.4 Catégories de cas confirmés

Les cas confirmés de poliomyélite peuvent être classés dans l’une des deux catégories suivantes :

1) Virus sauvage

Les analyses de laboratoire mettent en évidence le virus de type sauvage. Ce groupe est lui-même subdivisé comme suit :

  • importés : voyage ou séjour dans une région où la poliomyélite est endémique dans les 30 jours précédant l’apparition des symptômes
  • liés à un cas importé : lien épidémiologique avec une personne qui a voyagé ou séjourné dans une région où la poliomyélite est endémique dans les 30 jours précédant l’apparition des symptômes
  • indigènes : aucun voyage ni contact comme ceux qui sont décrits ci-dessus
2) Virus associé au vaccin

Les analyses de laboratoire incriminent le virus utilisé dans le vaccin. Les cas sont ensuite subdivisés comme suit :

  • Receveurs : la maladie s’est déclarée entre 7 et 30 jours après l’administration du vaccin anti-poliomyélitique oral (VPO)
  • Contacts : le sujet a eu des contacts avec un receveur du VPO et est tombé malade entre 7 et 60 jours après la vaccination de ce dernier
  • Contacts possibles : en l’absence de contact direct connu avec un vacciné et d’antécédents de vaccination avec le VPO, la paralysie se déclare dans une région où une campagne de vaccination systématique s’est déroulée entre 7 et 60 jours auparavant
  • Aucun contact connu : la paralysie se manifeste chez une personne qui n’a eu aucun contact connu avec un receveur du VPO et qui n’a pas elle-même reçu le VPO, dans une région où il n’y a eu aucune campagne de vaccination systématique ou intensive avec le VPO. Au Canada, cela engloberait l’ensemble des provinces et des territoires.

4.0 Laboratoire — Commentaires

5.0 Manifestations cliniques

La maladie clinique se caractérise par toutes les manifestations suivantes :

  • paralysie flasque aiguë touchant au moins un membre
  • diminution ou absence des réflexes ostéotendineux au niveau des membres touchés
  • fonctions sensorielles et cognitives intactes
  • absence d’une autre cause apparente (y compris les examens de laboratoire afin d’écarter toute autre cause d’un syndrome analogue)
  • présence d’un déficit neurologique 60 jours après l’apparition des premiers symptômes, sauf en cas de décès du patient

6.0 Code(s) de la CIM

6.1 Code(s) de la CIM-10

A80
Poliomyélite aiguë

6.2 Code(s) de la CIM-9/CIM-9-MC

045
Poliomyélite aiguë

7.0 Type de déclaration à l’échelle internationale

La déclaration de tous les cas de poliomyélite due au poliovirus de type sauvage est obligatoire en vertu du Règlement sanitaire international (2005).

8.0 Commentaires

La détection et l’investigation de tous les cas de paralysie flasque aiguë (PFA) sont nécessaires pour exclure une infection par le poliovirus. La surveillance de la PFA permet de confirmer que le Canada est toujours exempt de poliomyélite (se reporter à la section sur la paralysie flasque aiguë).

On a pour objectif d’éradiquer la poliomyélite à l’échelle mondiale. L’élimination de la transmission du poliovirus sauvage indigène a été certifiée au Canada, et dans le reste de la région des Amériques, en septembre 1994. Toutefois, tant que l’objectif d’éradication de la poliomyélite à l’échelle mondiale n’est pas atteint, il existe toujours un risque d’importation de poliovirus sauvages. l’OMS et les partenaires de l’Initiative d’éradication mondiale de la poliomyélite maintiennent un registre des pays touchés par des éclosions et/ou des cas importés de poliomyélite (voir le site de l’Initiative d’éradication mondiale de la poliomyélite (en anglais seulement) à l’adresse : http://www.polioeradication.org/).

9.0 Références

  1. Rapport sur l’immunisation au Canada. (1996). Activités menant à l’élimination de la poliomyélite. RMTC 1997;23(S4).
  2. Pan American Health Organization. Poliomyelitis Eradication Field Guide. 3rd edition. Scientific and Technical Publication No. 607. 2006. Consulté en mai 2008, à l’adresse : www.paho.org/english/ad/fch/im/fieldguide_polio.pdf
  3. The Global Polio Eradication Initiative. Consulté en mai 2008, à l’adresse : http://www.polioeradication.org/

10.0 Définitions de cas antérieures

Programme canadien de surveillance des maladies transmissibles : définition de cas et méthodes de surveillance particulières à chaque maladie. Rapport hebdomadaire des maladies au Canada, mars 1991, 17S3.

Définitions de cas des maladies faisant l’objet d’une surveillance nationale. RMTC 2000;26(S3).

Date de la dernière révision :

mai 2008


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :