ARCHIVÉ - Tuberculose

 


À déclaration obligatoire à l’échelle nationale depuis : 1924

1.0 Déclaration à l’échelle nationale

Seuls les cas confirmés de la maladie devraient être déclarés.

Que le traitement ait débuté ou non, tous les cas de tuberculose diagnostiqués au Canada faisant partie des groupes suivants devraient être déclarés :

  • citoyens canadiens
  • résidents permanents
  • réfugiés
  • demandeurs du statut de réfugié

En ce qui concerne les résidents temporaires (visiteurs, étudiants et détenteurs d’un permis de travail) et les ressortissants étrangers qui sont au Canada illégalement, seuls les cas dont le traitement a débuté au Canada doivent être déclarés. La province ou le territoire où le traitement a été amorcé doit déclarer le cas.

Nouveau cas de tuberculose et cas de retraitement

Nouveau cas

Aucune preuve documentée ni histoire d’antécédents de tuberculose active antérieure

Cas de retraitement*

  • Preuve documentée et antécédents adéquats de TB active qui a été déclarée guérie ou dont le traitement est considéré terminé selon les normes actuelles
    ET
  • Intervalle d’au moins 6 mois depuis le dernier jour du traitement précédent
    ET
  • Diagnostic d’un épisode subséquent de TB qui répond à la définition de cas de TB active
    OU
  • Preuve documentée et antécédents adéquats de TB active qui ne peut être déclarée guérie ou dont le traitement ne peut être considéré terminé selon les normes actuelles
    ET
  • TB inactive pendant 6 mois ou plus après le dernier jour du traitement précédent
    ET
  • Diagnostic d’un épisode subséquent de TB qui répond à la définition de cas de TB active

2.0 Type de surveillance

Déclaration systématique de chaque cas aux autorités fédérales.

3.0 Classification du cas

3.1 Cas confirmé

Un cas confirmé peut être un :

Cas confirmé en laboratoire

Cas pour lequel le complexe Mycobacterium tuberculosis, plus précisément M. tuberculosis, M. africanum, M. canetti, M. caprae, M. microti, M. pinnipedii ou M. bovis (sauf la souche BCG de M. Bovis), est mis en évidence par culture OU

Cas confirmé en clinique

Si l’on ne possède pas de preuve bactériologique, les cas présentant des signes cliniques compatibles avec une TB active, par exemple :

  • les modifications de la radiographie des poumons sont compatibles avec le diagnostic de tuberculose active;
  • un diagnostic de tuberculose non respiratoire active (méninges, os, rein, ganglions lymphatiques périphériques, etc.) a été posé;
  • un examen anatomopathologique ou une autopsie confirme le diagnostic de tuberculose active;
  • une réponse favorable à un essai thérapeutique d’antituberculeux a été obtenue.

4.0 Laboratoire — Commentaires

5.0 Manifestations cliniques

Voir ci dessus

6.0 Code(s) de la CIM

6.1 Code(s) de la CIM-9

010, 010.0, 010.1, 010.8, 010.9, 011, 011.0- 011.9, 012, 012.0-012.3, 012.8, 013, 013.0, 013.1, 013.8, 013.9, 014, 015, 015.0-015.2, 015.7-015.9, 016, 016.0 -016.4, 016.9, 017, 017.0-017.8, 018, 018.0, 018.8, 018.9, 137.0-137.4

6.2 Code(s) de la CIM-10

A15, A15.0-15.9, A16, A16.0-A16.9, A17.0, A17.1, A17.8, A18.0-A18.8, A19.0, A19.2, A19.8, A19.9

7.0 Type de déclaration à l’échelle internationale

Déclaration rehaussée à l’OMS par les pays membres.

8.0 Commentaires

9.0 Références

10.0 Définitions de cas antérieures

Agence de la santé publique du Canada. Lignes directrices pour remplir les formulaires de déclaration 2008. Consulté en mai 2008, à l’adresse : http://www.phac-aspc.gc.ca/tbpc-latb/reports_f.html

Date de la dernière révision :

septembre 2008


* Au Canada, avant 2008, les cas de retraitement étaient appelés cas de rechute.

Si moins de 6 mois se sont écoulés depuis le dernier jour du traitement précédent et si le cas n’a pas été déclaré au Canada, on déclarera le cas comme un cas de retraitement. Si moins de 6 mois se sont écoulés depuis le dernier jour du traitement précédent et si le cas a déjà été déclaré au Canada, on ne déclarera pas le cas comme un cas de retraitement. On enverra à la fin du traitement une copie additionnelle du formulaire « Résultat du traitement d’un nouveau cas ou d’un cas de retraitement ».

L’inactivité dans le cas de la tuberculose respiratoire est définie comme la présence de 3 frottis et cultures négatifs pour la TB avec des radiographies pulmonaires en série stables depuis 3 mois ou des radiographies pulmonaires en série stables depuis 6 mois. L’inactivité dans le cas de la tuberculose non respiratoire doit être étayée par des preuves bactériologiques, radiologiques et/ou cliniques, selon le site de la maladie.


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :