Réseautage et santé publique

RMTC

Volume 46–2/3, le 6 février 2020 : Réseau de santé publique

Éditorial

Le réseautage : Une activité de santé publique par excellence

Michel Deilgat1, Patricia Huston1

Affiliation

1 Bureau de la conseillère scientifique en chef, Agence de la santé publique du Canada, Ottawa, ON

Citation proposée

Deilgat M, Huston P. Le réseautage : Une activité de santé publique par excellence. Relevé des maladies transmissibles au Canada 2020;46(2/3):33–4. https://doi.org/10.14745/ccdr.v46i23a01f

Il est surprenant de constater que relativement peu de choses ont été écrites au sujet du réseautage, alors qu’il s’agit d’un élément indispensable à la planification, à la coordination et à l’exécution des activités de santé publique. Cela peut s’expliquer en partie par le fait que le réseautage est décrit de multiples façons : coordination de la mobilisation des intervenants, travail pluridisciplinaire et approche intersectorielle. Cela pourrait aussi être dû au fait que les réseaux sont tellement inscrits dans les gènes de la santé publique que l’on prend rarement le recul nécessaire pour en apprécier leur valeur… un peu comme un poisson qui se contente de présumer l’existence de l’eau.

Un réseau de santé publique est un groupe de personnes qui représentent des organisations, des intérêts ou des ordres de gouvernement et qui travaillent de concert dans le but d’améliorer la santé publique. Les réseaux facilitent l’interaction sociale, le partage des connaissances et la participation à d’autres activités en lien avec un but commun dans un domaine précis de connaissances et de pratiqueNote de bas de page 1. À bien y réfléchir, il est difficile d’imaginer la santé publique sans les réseaux.

Cette édition de février 2020 du Relevé des maladies transmissibles au Canada (RMTC) a pour thème ces réseaux de santé publique. Découvrez un « réseau de réseaux » : les centres de collaboration nationale du Canada (CCN)Note de bas de page 2. Les CCN représentent six centres d’expertise composés d’équipes pluridisciplinaires dont les membres agissent en tant que « courtiers » de connaissances afin de cerner les lacunes et de synthétiser, de partager et d’utiliser les connaissances en vue de promouvoir la prise de décisions éclairées par des données probantes en matière de santé publique. Pour ce faire, ils emploient une stratégie, caractéristique de la santé publique, qui consiste à réseauter à tous les niveaux du système de santé publique canadien, dans les autres disciplines et à l’échelle internationale pour faciliter l’utilisation des connaissances dans les politiques et la pratique. Le Comité consultatif national de l’immunisation (CCNI) offre un autre excellent exemple du pouvoir du réseautage. Le CCNI est un comité pluridisciplinaire dont les membres possèdent l’un des savoirs les plus complets du pays en matière de vaccins. Ces membres résument les données probantes et formulent des recommandations de santé publique et de soins cliniques. Créé en 1964, le CCNI constitue, depuis près de 60 ans, une source fiable de renseignements sur l’immunisation pour le CanadaNote de bas de page 3Note de bas de page 4. Découvrez dans cette édition ses travaux les plus récents, ainsi qu’un résumé de sa dernière prise de position concernant l’utilisation de TrumenbaMC pour la prévention du méningocoque de sérogroupe BNote de bas de page 5. Vous trouverez également à la fin de cette édition plusieurs actualités sur les maladies infectieuses, dont les résultats d’une étude attendue depuis longtemps sur l’efficacité du réseautage et des partenariats destinés à répondre aux priorités de santé publique.

Le réseautage comme stratégie de santé publique mérite plus de reconnaissance et doit être étudié de manière plus approfondie. Bien que le réseautage fasse partie intégrante des activités de santé publique, paradoxalement, peu d’études ont cherché à en évaluer son efficacité. Nous devons bien entendu nous renseigner davantage sur ce qui peut fonctionner et ne pas fonctionner, ainsi que sur les pratiques exemplaires susceptibles de faciliter l’élaboration des futures stratégies de réseautage.

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution 4.0 International
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :