ARCHIVÉ : Section A : Stratégie nationale d'immunisation : Rapport final 2003 – Introduction

 

Les programmes d'immunisation ont eu d'importantes retombées sur l'état de santé de la population, puisque de nombreuses maladies peuvent désormais être évitées grâce à la vaccination. Depuis l'introduction de campagnes massives d'immunisation, des maladies infectieuses qui étaient courantes sont devenues rares. C'est grâce à la vaccination, par exemple, que la variole a été éradiquée de la surface du globe en 1977 et que l'on est parvenu à éliminer la poliomyélite de l'hémis-phère occidental en 19941. Grâce aux programmes d'immunisation de ce type, le système de santé a pu réaliser des économies considérables et il a été possible d'améliorer l'espérance et la qualité de vie. Les programmes d'immunisation plus récents, pour lesquels les économies peuvent être plus difficiles à chiffrer, continuent de figurer parmi les interventions les plus rentables qui soient (coût par vie sauvée ou invalidité grave évitée)2 et leur avantage net pour la société, en termes de bien-être et de prévention des maladies, reste considérable.

Au Canada, le gouvernement fédéral et les gouvernements provinciaux ou territoriaux se partagent les responsabilités en matière d'immunisation. Néanmoins, la collaboration nationale sur les questions d'immunisation pourrait être améliorée dans le cadre du système actuellement en place. La vaste majorité des coûts sont à la charge des provinces et des territoires, puisque chaque administration planifie, finance et offre ses propres programmes d'immunisation. Lors de la planification de leurs programmes, les provinces et territoires ajustent les calendriers recommandés et le choix des vaccins à la lumière des recommandations du Comité consultatif national de l'immunisation (CCNI) ou d'autres comités consultatifs d'experts, de même qu'en fonction de facteurs locaux de nature épidémiologique, financière ou liée aux programmes3.

Contrairement au Canada, d'autres pays (les États-Unis 4, l'Australie 5 et le Royaume-Uni6) possèdent pour la planification et le financement de l'immunisation des structures dotées de mécanismes centralisés qui améliorent sensiblement la qualité des programmes dans leur ensemble, y inclus le processus d'approvisionnement.

Le Canada aurait tout à gagner à se doter d'un mécanisme national pour passer des discussions et recommandations à une collaboration nationale et à des décisions stratégiques provinciales et territoriales coordonnées dans le cadre d'un plan national global. Un tel mécanisme favoriserait :

  • L'accès équitable aux vaccins recommandés;
  • L'utilisation plus efficace des ressources humaines et autres en santé publique;
  • L'introduction opportune de nouveaux programmes d'immunisation partout au Canada;
  • L'engagement envers les initiatives internationales en santé;
  • La collaboration intersectorielle sur les questions d'immunisation.

Les buts proposés de la Stratégie nationale d'immunisation sont les suivants :

  1. Offrir une couverture vaccinale élevée, atteignable et mesurable à tous les Canadiens grâce à des programmes d'immunisation financés par l'État.
  2. Assurer à tous les enfants une couverture vaccinale complète, c'est-à-dire l'administration systématique de tous les vaccins recommandés par le comité national sur l'immunisation dont la création est proposée.
  3. Assurer un accès équitable aux vaccins systématiques recommandés - dans les provinces et territoires et au sein des groupes particuliers - tout en tenant compte des différences sur le plan de la mise en œuvre des programmes entre les secteurs de compétence.
  4. Faire en sorte que les programmes recommandés soient acceptés par le public et les professionnels.
  5. Optimiser la sûreté, l'efficacité et l'acceptation des programmes.
  6. Améliorer la coordination et l'efficacité.
  7. Optimiser la rentabilité des programmes et leur accessibilité économique.
  8. Garantir la sûreté des stocks de vaccins.
  9. Prévoir des interventions nationales au besoin.

La SNI a été conçue de manière à ce que ses cinq éléments et les activités à l'appui soient étroitement imbriqués les uns dans les autres et contribuent collectivement à la réalisation des buts fixés.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :