ARCHIVÉ : Sommaire : Stratégie nationale d'immunisation : Rapport final 2003

 

La mise en œuvre d'une stratégie nationale d'immunisation (SNI) a été acceptée la première fois par la Conférence fédérale-provinciale-territoriale (FPT) des sous-ministres de la santé (CSMS) en juin 1999. En juin 2001, la CSMS approuvait l'élaboration de la SNI, qui devait inclure les cinq eléments suivants :

  • Buts et objectifs nationaux
  • Planification des programmes d'immunisation
  • Innocuité des vaccins
  • Approvisionnement en vaccins
  • Réseau de registres d'immunisation

Le présent document fait le point sur la SNI en tant que stratégie globale visant à régler les questions d'immunisation au Canada.

L'élaboration de la stratégie a été confiée au Comité consultatif FPT sur la santé de la population et la sécurité de la santé (CCSPSS). Pour ce faire, le groupe a recueilli les commentaires et observations de divers responsables, spécialistes et intervenants canadiens, de même que ceux des provinces et territoires, de Santé Canada, du Conseil des médecins hygiénistes en chef, des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC), de la Société canadienne de pédiatrie (SCP), du Programme canadien de promotion de la vaccination (PCPV), des fabricants de vaccins et d'autres intervenants.

La stratégie a été conçue pour apporter une solution aux défis que l'ensemble des provinces et territoires du Canada rencontrent en matière d'immunisation. Par exemple, de nouveaux vaccins onéreux arriveront sur le marché canadien à court et à long terme et il faudra décider s'il convient ou non de les intégrer aux programmes de vaccination financés par l'État. De plus, les dépenses des provinces et des territoires en matière de vaccins ont augmenté sensiblement ces dernières années (du fait de l'introduction de nouveaux vaccins et de l'escalade des prix des vaccins existants). La sûreté des approvisionnements, plus particulièrement à la lumière des pénuries que les États-Unis ont récemment connues, a par ailleurs soulevé bien des préoccupations. À cela s'ajoutent les réactions du public face à l'immunisation, qui vont de la complaisance aux inquiétudes relatives à l'innocuité des vaccins, en passant par la crainte d'épidémies.

Ces enjeux et défis confirment la nécessité d'une collaboration nationale. L'adoption d'une stratégie nationale donnera aux gouvernements FPT les moyens d'agir en partenariat afin d'accroître l'efficacité et l'efficience des programmes d'immunisation au Canada. Les avantages que l'on peut en escompter sont les suivants :

  • Réduction de l'incidence des maladies évitables par la vaccination
  • Accès amélioré à des programmes de vaccination opportuns
  • Efficacité accrue des programmes d'immunisation
  • Amélioration de la surveillance de l'innocuité des vaccins et de l'intervention
  • Vaccins à prix plus abordables
  • Sûreté accrue de l'approvisionnement en vaccins
  • Confiance du public envers la vaccination et réponse aux critiques anti-immunisation de plus en plus nombreuses

Les objectifs et activités propres à chacun des éléments de la Stratégie sont énumérés ci-après.

Buts et objectifs nationaux - Réduire l'incidence des maladies évitables par la vaccination et améliorer la couverture vaccinale en définissant des buts et des objectifs nationaux pour les programmes d'immunisation et en les faisant entériner, s'il y a lieu, par tous les gouvernements FPT.

Planification des programmes d'immunisation - Réduire le chevauchement entre les programmes, améliorer l'accès aux vaccins et faciliter l'analyse stratégique des nouveaux vaccins grâce à une collaboration nationale entourant leur évaluation et l'établissement de l'ordre des priorités à l'aide de critères communs.

Innocuité des vaccins - Améliorer la surveillance de l'innocuité des vaccins et les mesures en santé publique en mettant sur pied un réseau de personnes-ressources FPT s'occupant de l'innocuité des vaccins dans tous les secteurs de compétence, en établissant un système d'évaluation et d'orientation cliniques et en réglant les problèmes possibles (au moyen, par exemple, d'une meilleure analyse des données, de la communication de renseignements sur les risques et de l'élaboration de lignes directrices nationales).

Achat des vaccins - Obtenir un meilleur rapport qualité-prix, assurer la sécurité à long terme et la qualité des approvisionnements et améliorer le système FPT actuel d'approvisionnement. Pour ce faire, conclure des marchés d'achat pluriannuels, ajouter des produits et services à valeur ajoutée au processus d'achat, collaborer avec les organismes de réglementation des vaccins afin d'assurer une communication opportune et améliorer les processus administratifs.

Réseau de registres d'immunisation - Améliorer la surveillance nationale ainsi que la consultation et le transfert des dossiers de vaccination individuels en mettant en place un réseau canadien intégré et compatible de registres d'immunisation comprenant un ensemble de données de base et des normes minimales.

En outre, certaines activités recoupent et appuient les cinq éléments de la stratégie. Il s'agit de la recherche sur l'immunisation, de l'éducation du public et des professionnels, des approches vis-à-vis de groupes particuliers et de la surveillance des maladies évitables par la vaccination.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :