Qu’avez-vous mangé…? Épisode 3 : Histoires de laboratoires

Voir nos chaînes :

Nota : Nécessite Flash (10.1 ou plus haut) ou Silverlight (version 3 plus haut)

Enguête en laboratoire
Transcription - Enquête en Laboratoire

Narrateur
Le gouvernement du Canada et l’industrie alimentaire maintiennent des normes élevées pour les pratiques de salubrité des aliments. Toutefois, aucun système n’est parfait et des éclosions de maladies entériques surviennent encore de temps à autre.

Narrateur
Des enquêtes réalisées par des épidémiologistes et des laboratoires sont nécessaires pour la détection des éclosions.

Narrateur
Des spécialistes de laboratoire et de la surveillance détectent les éclosions au moyen de divers réseaux de surveillance.

Matthew Gilmour, PhD, Directeur, Bactériologie et maladies entériques, Agence de la santé publique du Canada
PulseNet Canada est un système national utilisé pour détecter rapidement les éclosions de maladies d’origine alimentaire et y réagir rapidement.

Matthew Gilmour, PhD, Directeur, Bactériologie et maladies entériques, Agence de la santé publique du Canada
Il s’agit d’un réseau virtuel qui relie les laboratoires de santé publique de toutes les provinces en connectant leurs ordinateurs à une base de données centrale contenant les empreintes génétiques des bactéries. C’est de cette façon qu’il est possible de détecter les éclosions et d’en assurer le suivi partout au pays.

Narrateur
Les spécialistes de laboratoire ont aussi accès au Réseau canadien de renseignements sur la santé publique, qui contribue à l’échange d’information et à la coordination de l’intervention de santé publique.

Narrateur
Tout comme les gens sont génétiquement différents les uns des autres, des différences génétiques existent aussi chez les bactéries. Le Laboratoire national de microbiologie utilise une technologie de pointe appelée EGCP pour obtenir une « empreinte génétique » des échantillons de bactéries prélevés chez les personnes malades.

Matthew Gilmour, PhD, Directeur, Bactériologie et maladies entériques, Agence de la santé publique du Canada
Pour prélever l’empreinte génétique d’une bactérie pathogène, nous devons d’abord couper son ADN en plusieurs fragments. Les fragments d’ADN sont ensuite placés sur un gel fabriqué à partir d’algues qui ressemble à une gélatine très ferme.

Matthew Gilmour, PhD, Directeur, Bactériologie et maladies entériques, Agence de la santé publique du Canada
Un courant électrique traverse le gel, ce qui entraîne une séparation des fragments en fonction de leur longueur. Cet arrangement par longueur des fragments d’ADN ressemble à un code-barres et constitue l’empreinte d’EGCP.

Narrateur
Le laboratoire compare les empreintes d’EGCP pour déterminer s’il pourrait avoir un lien entre les cas de maladie.

Matthew Gilmour, PhD, Directeur, Bactériologie et maladies entériques, Agence de la santé publique du Canada
Si des échantillons différents ont une empreinte identique, il est POSSIBLE que les infections aient été causées par un même aliment. Si des bactéries provenant d’un échantillon d’aliment suspect génèrent la même empreinte lorsqu’elles sont soumises à ce test, il est bien possible qu’il s’agisse de la source de l’éclosion.

Narrateur
Les laboratoires provinciaux et fédéraux qui font partie du réseau PulseNet Canada réalisent des tests d’empreintes d’EGCP partout au pays.

Narrateur
Grâce à l’échange en temps réel de résultats provenant des échantillons prélevés chez les humains et les aliments au moyen de la base de données de PulseNet Canada à des fins d’analyse et de comparaison, il est possible de détecter rapidement une éclosion n’importe où au pays.

Narrateur
Pour détecter les éclosions et y réagir, les laboratoires et les épidémiologistes de partout au pays surveillent les résultats publiés sur le babillard en ligne de PulseNet Canada et font part des tendances qu’ils observent.

Narrateur
Pour obtenir de plus amples renseignements ou des mises à jour, veuillez consulter notre site Web à l’adresse www.salubritedesaliments.gc.ca

Narrateur
Un message du gouvernement du Canada.

Sarraus blancs et travail fascinant

Le Laboratoire national de microbiologie (LNM) de l’Agence de la santé publique du Canada est le principal laboratoire de santé publique pour les maladies infectieuses au Canada. Le LNM abrite une bibliothèque de référence d’agents pathogènes. Quand d’autres laboratoires cherchent de l’information au sujet d’un agent pathogène qu’ils ont détecté, le LNM peut leur dire quand et où cet agent pathogène a déjà été détecté et leur transmettre d’autres renseignements importants pouvant contribuer à une enquête sur une maladie.

Le saviez-vous?

Agent pathogène : Microorganisme capable de provoquer la maladie. Les bactéries à l’origine de maladies d’origine alimentaire, comme les salmonelles et les listérias, sont des exemples d’agents pathogènes.

Qu’est-ce que PulseNet Canada?

Le LNM coordonne aussi PulseNet Canada, un réseau électronique qui lie les laboratoires de santé publique de toutes les provinces (et certains laboratoires fédéraux) en connectant leurs ordinateurs et leurs bases de données. Ce réseau national s’occupe de faire le suivi des empreintes génétiques de tous les cas d’infection à E. coli et de la plupart des cas de salmonellose.

Quelle est l’importance des bases de données nationales de PulseNet Canada?

Une composante importante des enquêtes sur les éclosions de maladies d’origine alimentaire est l’empreinte génétique des organismes soupçonnés d’être impliqués. Ces empreintes sont obtenues au moyen d’un processus appelé électrophorèse sur gel en champ pulsé (EGCP). Pour en savoir davantage au sujet du processus, visionnez la vidéo ci-dessus.

Une fois générées, les empreintes génétiques sont inscrites dans une base de données électronique au LNM que les participants peuvent consulter en ligne. Cette méthode permet une comparaison rapide des empreintes génétiques et une détection plus rapide des éclosions de maladies que la surveillance en laboratoire classique. Une détection accélérée des maladies permet une intervention rapide et une réduction des effets de l’éclosion sur la santé publique.

Dans le cadre de ses travaux, PulseNet Canada relève les empreintes génétiques de tous les cas d’infection à E. coli et de la plupart des cas de salmonellose et peut, au besoin, relever les empreintes de Listeria monocytogenes, des shigellas, des campylobactéries et des vibrions.

Contribution de PulseNet Canada

  • Permet de détecter les grappes de cas à l’aide des correspondances d’empreintes génétiques
  • Contribue à la détection rapide des éclosions de maladie d’origine alimentaire et aux enquêtes connexes
  • Contribue aux enquêtes visant à distinguer les éclosions des cas sporadiques et à déterminer la source d’une éclosion
  • Fournit un système de communication rapide et lie les laboratoires de santé publique de tout le pays

Pour obtenir de plus amples renseignements au sujet de PulseNet Canada, veuillez consulter Pulsenet - aperçu.

Complément d’information sur la salubrité des aliments

Visitez le portail sur la salubrité des aliments du gouvernement du Canada pour garder le contrôle en matière de la salubrité des aliments.

Santé Canada présente de l’information sur la salubrité des aliments qui cible des groupes précis à haut risque de maladie grave, y compris un tableau montrant une liste d’aliments à éviter et d’aliments de rechange moins risqués.

Le Partenariat canadien pour la salubrité des aliments offre de l’information sur la salubrité des aliments à la maison.

Le document Mesures prises pour renforcer le système de salubrité des aliments suite aux recommandations du rapport Weatherill : Rapport final pour les Canadiens décrit les modifications apportées au système de salubrité des aliments depuis 2008.

Ces liens offrent de l’information détaillée au sujet des outils que nous utilisons pour nous aider dans notre travail de salubrité des aliments.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :