Pour Premières Nations et Inuits – Les vaccins : assurez vous que vos enfants ont leurs piqûres

Le fait de vacciner vos enfants à temps et dès le plus jeune âge contribue à les protéger, mais cela protège également la communauté entière contre les maladies. Comme parent ou gardien, la santé de votre enfant se trouve entre vos mains.

Apprenez le moment et l'endroit auxquels vos enfants doivent être immunisés, et la façon dont vous pouvez maintenir leurs vaccinations à jour. Sachez ce à quoi vous devez vous attendre lorsqu'ils sont immunisés.

Dans cette page

Le saviez-vous?

La plupart des enfants peuvent être vaccinés même s'ils ont le rhume ou une légère fièvre.

Quand dois-je faire vacciner mon enfant?

Les vaccins sont les plus efficaces lorsqu'ils sont donnés à temps. Faites immuniser (ou vacciner) votre enfant en fonction d'un calendrier, puisqu'il est le plus vulnérable aux maladies pendant les deux premières années de sa vie.

Votre fournisseur de soins de santé vous remettra un calendrier de vaccination; celui-ci vous indiquera les vaccins à administrer à certains âges. Respectez ce calendrier afin que votre enfant bénéficie autant que possible des vaccins.

Les calendriers de vaccination diffèrent selon l'endroit où vous habitez. Voici un exemple de calendrier courant :

  • 2 mois (ou à la naissance dans quelques provinces et territoires);
  • 4 mois;
  • 6 mois;
  • de 12 à 15 mois;
  • 18 mois;
  • entre 4 et 6 ans.

Chaque province et territoire a sa propre réglementation en matière de vaccination. Dans certaines provinces et certains territoires, l'enfant ne peut aller à la garderie ou à l'école tant que son carnet de vaccination n'est pas à jour.

Le saviez-vous?

Vous pouvez télécharger ou commander des copies papier du calendrier de vaccination pour enfant en français, en anglais ou en inuktitut.

Si vous envisagez de quitter votre province ou territoire pendant que votre enfant est encore jeune, prenez les mesures suivantes :

  • assurez-vous que votre enfant reçoit toutes les doses de vaccins qu'il a déjà entrepris;
  • communiquez avec votre fournisseur de soins de santé ou le service de santé publique (centres locaux de services communautaires (CLSC) au Québec) afin d'obtenir un nouveau calendrier;
  • assurez-vous que votre enfant est immunisé conformément au nouveau calendrier;
  • pensez à apporter votre carnet de vaccination à chaque rendez-vous afin que votre fournisseur de soins de santé puisse le mettre à jour.

Le saviez-vous?

Les enfants bénéficient d'une meilleure protection lorsqu'ils reçoivent toutes les doses de vaccin à temps.

Quels vaccins sont recommandés?

Les vaccins aident non seulement à protéger votre enfant contre les maladies, mais ils peuvent également aider à prévenir la propagation de ces maladies dans votre communauté. En transmettant cette information aux membres de votre famille et à vos amis, vous pouvez inciter d'autres parents à faire vacciner leurs enfants. Plus il y a de membres de la communauté qui sont immunisés, plus nous pouvons maintenir nos communautés vigoureuses et en santé.

Tableau  : Maladies évitables par la vaccination
Maladie Symptômes de la maladie Complications possibles de la maladie
Diphtérie
Diphtérie
  • Mal de gorge aigu
  • Forte fièvre
  • Troubles respiratoires et cardiaques
  • Paralysie
  • Mort dans 5 à 10 % des cas
Coqueluche
Coqueluche
  • Quintes de toux violentes qui peuvent persister pendant des mois
  • Difficulté à manger, à boire et à respirer
  • Pneumonie
  • Convulsions
  • Lésion cérébrale (1 cas pour 11 000)
  • Mort (0,4 % chez les nourrissons)
Tétanos
Tétanos
  • Spasmes de la mâchoire
  • Spasmes des cordes vocales
  • Spasmes musculaires généralisés (tout le corps)
  • Mort dans 10 % des cas
Poliomyélite
Poliomyélite
  • Fièvre
  • Nausées et vomissements
  • Malaise général
  • Paralysie des bras et des jambes (1 % des cas)
  • Troubles respiratoires
  • Paralysie permanente (presque 50 % des cas hospitalisés)
  • Mort (5 % des malades hospitalisés)
Haemophilus influenzae type B (Hib)
Haemophilus influenzae type B (Hib)
  • Épiglottite (inflammation aiguë de la gorge)
  • Pneumonie
  • Méningite (infection de la membrane du cerveau)
  • Surdité
  • Déficiences intellectuelles et développementales
  • Mort (5 % des cas de méningite)
Rougeole
Rougeole
  • Éruption cutanée
  • Toux
  • Fièvre
  • Conjonctivite (rosissement des yeux)
  • Sensation générale de malaise
  • Otite (de 5 % à 9 % des cas)
  • Pneumonie (de 1 à 5 % des cas)
  • Convulsions
  • Lésion cérébrale permanente (1 cas pour 1 000)
  • Mort (1 cas pour 3 000)
Oreillons
Oreillons
  • Fièvre
  • Maux de tête
  • Inflammation des glandes près de la mâchoire
  • Méningite (de 10 à 30 % des cas)
  • Surdité
  • Infection des testicules
  • Infection des ovaires
Rubéole
Rubéole
  • Éruption cutanée
  • inflammation des glandes
  • Arthrite (surtout chez les femmes)
  • Fausses couches chez les femmes enceintes
  • Malformation chez le nourrisson dont la mère a contracté la rubéole pendant sa grossesse
Picote (varicelle)
Picote (varicelle)
  • Fièvre
  • Nombreuses petites cloques qui deviennent croûteuses
  • Démangeaisons
  • Otite
  • Pneumonie
  • Infection cutanée (p. ex. impétigo), parfois grave (p. ex. maladie dévoreuse de chair)
  • Encéphalite (infection cérébrale)
  • Malformation chez le nourrisson dont la mère a contracté la rubéole pendant sa grossesse
  • Zona (de 15 à 30 % au cours de la vie)
  • Mort
Méningococcique
Méningococcique
  • Forte fièvre
  • Maux de tête aigus
  • Nausées et vomissements
  • Sensation générale de malaise
  • Taches rouges, hémorragies ou ecchymoses de la taille d'une tête d'épingle sur la peau
  • Lésion cérébrale permanente
  • Amputation des mains ou des pieds (de 10 à 15 % des personnes infectées par le sérogroupe C)
  • Mort (de 10 à 15 % des personnes infectées par le sérogroupe C)
Pneumococcique
Pneumococcique
  • Fièvre
  • Toux
  • Fatigue
  • Maux de tête
  • • Douleurs musculaires et articulaires
  • Sensation générale de malaise
  • Otite
  • Sinusite
  • Bronchite
  • Pneumonie
  • Mort
Hépatite B
Hépatite B
  • Fièvre
  • Douleurs abdominales
  • Jaunisse (coloration jaunâtre de la peau et du blanc des yeux)
  • Vomissements
  • Diarrhée
  • Maladie hépatique grave
  • Infection du foie à long terme (10 % des adultes et jusqu'à 90 % des nourrissons)
  • Cirrhose du foie
  • Cancer du foie
  • Mort (1 % des cas)
Grippe saisonnière (Influenza)
Grippe saisonnière (Influenza)
  • Fièvre
  • Toux
  • Fatigue
  • Maux de tête
  • Douleurs musculaires et articulaires
  • Sensation générale de malaise
  • Otite
  • Sinusite
  • Bronchite
  • Pneumonie
  • Mort

Contenu adapté à partir du livre « Les vaccins : Avoir la piqûre pour la santé de votre enfant » de la Société canadienne de pédiatrie.

Où dois-je emmener mon enfant pour le faire vacciner?

L'endroit où vous devez emmener votre enfant dépend d'où vous habitez - dans une réserve ou dans une communauté urbaine, rurale ou éloignée.

Il y a plusieurs façons de savoir où votre enfant peut être vacciné, soit :

  • en vous adressant à un fournisseur de soins de santé dans votre communauté;
  • en communiquant avec un centre de santé en milieu urbain, une clinique de médecine familiale ou un autre établissement de santé;
  • en consultant l'annuaire téléphonique ou Internet pour trouver un service de santé publique (CLSC au Québec).

À quoi dois-je m'attendre lorsque mon enfant est vacciné?

Comprendre ce qui arrivera lorsque votre enfant se fera vacciner peut rendre l'expérience plus agréable pour vous deux. Discutez de toute préoccupation que vous pourriez avoir avec votre médecin, votre infirmière ou votre fournisseur de soins de santé. Assurez-vous de les informer de toute maladie ou allergie dont votre enfant souffre.

Réactions fréquentes

Certains enfants pourraient être capricieux en voyant les aiguilles. Les enfants réagissent souvent à nos propres émotions. Si vous êtes anxieux ou nerveux, votre enfant pourrait le ressentir. Pour le rassurer, vous pouvez lui parler, le toucher ou le cajoler.

La plupart des enfants se portent bien après un vaccin. Toutefois, il se peut que votre enfant manifeste les symptômes suivants :

  • humeur grincheuse ou capricieuse ou envie de dormir;
  • légère fièvre;
  • petite plaque rouge ou légère enflure là où il a été piqué.

Ces symptômes sont fréquents et durent peu longtemps, deux jours tout au plus. Demandez à votre fournisseur de soins de santé ce que vous pouvez faire pour soulager votre enfant.

Réactions allergiques

Tout médicament comporte un faible risque de réaction allergique. Pour cette raison, vous devrez demeurer sur place 15 minutes une fois que votre enfant aura été vacciné.

Quand chercher de l'aide?

Communiquez immédiatement avec votre fournisseur de soins de santé si votre enfant présente l'un ou l'autre des symptômes suivant après son vaccin :

  • fièvre - température supérieure à 38 °C ou 100 °F;
  • crise ou convulsions (elles sont souvent associées à une forte fièvre);
  • pleurs et attitude grincheuse depuis plus de 24 heures;
  • enflure et rougeur au point d'injection qui vont en s'aggravant;
  • anormalement endormi ou amorphe;
  • s'il vous semble que quelque chose ne va pas.

Pourquoi dois-je tenir un carnet de vaccination?

La santé et le bien-être de votre enfant sont de bonnes raisons de faire le suivi des vaccins de votre enfant. En effectuant ce suivi, vous vous assurez de ce qui suit :

  • le fournisseur de soins de santé dispose des renseignements appropriés;
  • l'enfant reçoit les bons vaccins à temps.

À votre première visite, votre fournisseur de soins de santé devrait vous fournir un carnet (ou une carte) de vaccination. Si ce n'est pas le cas, demandez-en un, n'oubliez pas de l'apporter à chaque rendez-vous. Votre fournisseur de soins de santé le mettra à jour chaque fois que votre enfant se fait vacciner.

Un carnet de vaccination peut être exigé lorsque votre enfant se trouve dans l'une des situations suivantes :

  • il commence l'école;
  • il est transféré à une école d'une autre région;
  • il va à la garderie ou participe à un camp de jour;
  • il reçoit des soins de santé à l'extérieur de la communauté;
  • il voyage à l'étranger;
  • il s'installe dans une autre communauté;
  • il consulte un autre fournisseur de soins de santé.

La vie avec de jeunes enfants peut être bien occupée. Si vous manquez l'une ou plusieurs des vaccinations prévues, rattrapez-vous rapidement. Prenez un rendez-vous avec un fournisseur de soins de santé dès que possible.

Aide-mémoire concernant la vaccination

  1. Prenez rendez-vous - les premiers vaccins sont généralement administrés aux bébés lorsque ceux-ci ont environ deux mois. Votre fournisseur de soins de santé vous remettra un calendrier de vaccination pour votre enfant.
  2. Apportez le carnet de vaccination de votre enfant - vous aurez besoin du carnet de votre enfant à chaque nouveau rendez-vous.
  3. Prenez tout de suite le prochain rendez-vous - fixez une date pour le prochain vaccin de votre enfant avant de quitter le bureau du fournisseur de soins de santé ou le service de santé publique (CLSC au Québec).
  4. Inscrivez la date du prochain rendez-vous sur votre calendrier - faites-le aussitôt que vous rentrez chez vous pour ne pas l'oublier.
  5. Conservez le carnet de vaccination de votre enfant - rangez-le dans un endroit sûr de manière à pouvoir le retrouver lorsque vous en avez besoin.

N'oubliez pas que la vaccination est la façon la plus sûre de préserver la santé de votre enfant.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :