Numéro 9, automne 2018

Mise à jour de POLAIRE
(PDF version)

POLAIRE : saison de recherche 2018

Permafrost coring in Kugluk Territorial Park, Nunavut
Carottage du pergélisol
dans le parc territorial
Kugluk, au Nunavut.
La campagne sur le terrain de l’été 2018 tire à sa fin. Parmi les grands travaux de Savoir polaire Canada (POLAIRE) dans le secteur de Cambridge Bay, on note la collecte de spécimens biologiques pour le laboratoire de génomique du campus de la Station canadienne de recherche dans l’Extrême-Arctique (SCREA), la cartographie et la classification d’écosystèmes terrestres, la réalisation de recherches sur l’écologie de reproduction et la migration des oiseaux ainsi que l’analyse des eaux usées, de l’énergie propre et des systèmes de récupération de la chaleur des bâtiments du campus. Près de Kugluktuk, un projet de recherche sur le pergélisol a permis de former des membres de la collectivité, y compris des jeunes. Le projet utilise des techniques scientifiques et le savoir inuit.

Chefs de mission à Cambridge Bay

Le 23 juin 2018, des dizaines de diplomates se sont rendus à Cambridge Bay dans le cadre de la tournée nordique de 2018 à l’intention des chefs de mission diplomatique. En passant par Resolute Bay, les chefs se sont rendus à une présentation sur Savoir polaire Canada puis ont visité le campus de la SCREA avant de prendre l’avion vers Inuvik pour la suite du programme. Parmi les membres de la délégation, il y avait des ambassadeurs et des hauts-commissaires de différents pays, notamment l’Allemagne, la France, le Royaume-Uni, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, l’Irlande, la Corée du Sud et le Vietnam.

 

Bourse POLAIRE pour étudiants – lancement le 15 octobre

Biology student Arthi Ramachandran, from Concordia University, who participated in the Canada-Denmark exchange, on Greiner Lake near Cambridge Bay
Arthi Ramachandran,
étudiante en biologie
à l’Université Concordia
et participante
du programme d’échange
entre le Canada
et le Danemark,
sur le lac Greiner,
près de Cambridge Bay.

POLAR offers three scholarships for students in northern studies, in cooperation with the Canadian Northern Studies Trust:

  • En collaboration avec la Fiduciaire canadienne d’études nordiques, POLAIRE offre trois bourses pour les étudiants en études nordiques.
  • Bourse Savoir Polaire pour résidents du Nord – deuxième et troisième cycle (4 prix de 10 000 $) : aide les étudiants à temps plein qui résident à long terme dans le Nunavut, les Territoires du Nord-Ouest, le Yukon ou le Nord provincial et qui font actuellement des recherches pour une thèse ou un projet équivalent.
  • Bourse Savoir Polaire pour résidents du Nord - premier cycle (8 prix de 5 000 $) : aide les étudiants collégiaux ou universitaires qui résident à long terme dans le Nunavut, les Territoires du Nord-Ouest, le Yukon ou le Nord provincial.

Les demandes seront acceptées à partir du 15 octobre 2018. Pour obtenir plus de renseignements :
http://acuns.ca/bourses-et-prix/fiduciaire-canadienne-detudes-nordiques-fcen/.

 

Programme pilote d’échange entre chercheurs en début de carrière

Cet été, POLAIRE et ses homologues de l’Islande, du Danemark, de la Finlande et de la Suède ont lancé un programme d’échange pour chercheurs en début de carrière. Les étudiants canadiens participant à ce programme pilote ont été jumelés à des étudiants étrangers aux intérêts de recherche similaires qui souhaitent faire des recherches au Canada. Les sujets à l’étude comprennent la diversité des bactéries d’eau douce, la télédétection de la végétation et la technologie de la bioénergie.


La ministre de l’Environnement et du Changement climatique visite le campus de la SCREA

Au début septembre, Catherine McKenna, ministre de l’Environnement et du Changement climatique, s’est rendue à Cambridge Bay. Elle a visité le campus de la SCREA en compagnie d’employés de POLAIRE avec qui elle a discuté des possibilités de recherche actuelles et potentielles ainsi que du rôle que joue POLAIRE pour combiner le savoir autochtone et la science afin de créer de nouvelles connaissances.

Conférence POLAR 2018

En juin, Savoir polaire Canada a pris part à POLAR 2018, un des plus importants récents rassemblements de chercheurs arctiques et antarctiques. La conférence tenue à Davos, en Suisse, était présentée en collaboration avec le Comité scientifique pour les recherches antarctiques (CSRA) et l’International Arctic Science Committee (IASC). Plus de 125 Canadiens ont participé à cette activité et bon nombre d’entre eux y ont été à titre de conférenciers. En outre, POLAIRE a organisé plusieurs rencontres bilatérales pour renforcer ses partenariats internationaux dans l’Arctique et l’Antarctique.

Une employée de POLAIRE participe à l’expédition arctique de 2018 de Students on Ice

Angela avec des étudiants au fjord Sam Ford
de l’île de Baffin, au Nunavut.
Photo: Natta Summerky/SOI
Angela Nuliayok Rudolf, employée de POLAIRE, a participé comme éducatrice à l’expédition arctique de 2018 de Students on Ice. Elle a parlé aux étudiants de POLAIRE, du campus de la SCREA, de son travail sur l’inclusion des connaissances autochtones dans les travaux de recherche, des liens étroits qui existent entre les Inuits et l’océan et de la façon dont les Inuits transmettent leurs connaissances à l’aide de récits. Mme Nuliayok Rudolf a aussi participé à une discussion de groupe ayant pour sujet l’influence des politiques sur la gouvernance et la société dans l’Arctique.

Carte géante circumpolaire et trousse pédagogique pour les écoles canadiennes

POLAIRE et Canadian Geographic Education ont créé une carte-tapis géante grâce à laquelle les élèves peuvent voir le Canada comme s’ils étaient au sommet du monde. Les enseignants canadiens peuvent emprunter la carte qui est accompagnée d’une trousse pédagogique portant sur différents aspects des régions polaires : migration des animaux, communication, nouvelles technologies, changement climatique, etc. Pour obtenir plus d’information :
http://www.canadiangeographic.com/educational_products/polar_knowledge_arctic_circumpolar_floor_map.asp

Étudiants d’été de POLAIRE

Emma Sutherland,
étudiante embauchée pour
l’été et étudiante
de l’Université McGill,
tenant un petit pluvier.
Cet été, 11 étudiants de différents collèges et de différentes universités du Canada ont travaillé pour POLAIRE. Cinq étudiants ont aidé aux activités d’échantillonnage et de planification des équipes de la recherche et des opérations de POLAIRE, à Cambridge Bay, tandis que les autres ont contribué à la synthèse et à l’analyse de rapports, à la présentation d’activités et à la communication scientifique. Au cours des derniers mois, l’enthousiasme et l’expertise des étudiants ont aidé à faire avancer de nombreux projets. Bonne continuation aux étudiants et à bientôt!

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :