Le logement en milieu de soutien

Le logement en milieu de soutien :
Offre de services et d’un soutien à domicile

Produit de la Conférence sur le logement dans le Nord
Yellowknife (Territoires du Nord-Ouest), mai 2018

building capacity light
LE LOGEMENT EN MILIEU DE SOUTIEN

Les modèles de logement en question visent à offrir des services et un soutien directement aux personnes. Ils aident les personnes éprouvant des difficultés à vivre de façon autonome ou à rester dans leur logement.1 Le logement en milieu de soutien offre un moyen de remédier aux causes profondes et récurrentes de l’insécurité liée au logement, et l’approche adoptée peut comprendre une combinaison d’unités de logement, de programmes et de clients différents. Il réduit les cycles d’institutionnalisation et d’itinérance parmi les personnes qui ont besoin d’aide pour s’occuper d’un logement de façon autonome.2 Comme les causes de l’itinérance sont variées et souvent complexes3, les approches en matière de logement en milieu de soutien doivent être tout aussi uniques que les causes.

building capacity ribbon
RECOMMANDATIONS
  • Réaliser une évaluation des besoins relatifs au logement en milieu de soutien afin de déterminer la demande de logements, de services et de programmes, ainsi que le nombre de personnes ayant besoin de services de soutien.4 Les besoins en matière de logement différeront d’une collectivité à l’autre et varieront au fil du temps à mesure que le profil démographique évolue.
    • – Les services de soutien peuvent comprendre de l’aide relative aux aptitudes à la vie quotidienne, des services de consultation, des mesures d’intervention en situation de crise, l’entretien du logement ainsi que des occasions de soutien par les pairs et de participation communautaire.
  • Établir des partenariats entre les fournisseurs de services afin de pouvoir coordonner les ressources et constituer des équipes de soutien multidisciplinaires permettant d’offrir des soins holistiques.
  • Tirer profit des capacités et des ressources locales pour fournir des services de logement en milieu de soutien, ce qui comprend les ressources matérielles et les ressources de programmation culturelle et sociale.
    • – Établir des partenariats avec les collèges du Nord afin de cerner les lacunes et les possibilités en matière de formation.
  • Chercher la collaboration de fournisseurs de services qui ont une expérience « concrète » et qui ont les valeurs culturelles recherchées.
  • Dans le cas des collectivités rurales et des collectivités éloignées, étudier la possibilité d’adopter une approche globale en matière de logement5, dont le modèle « Logement d’abord », selon lequel les systèmes de soutien facilitent la transition et sont maintenus le temps qu’il faut.6
building capacity bulleyes
CONDITIONS DE RÉUSSITE
  • Comprendre les populations vulnérables : une approche universelle ne permet pas de tenir compte des besoins de personnes vulnérables. Il est important de connaître le contexte (la raison pour laquelle la personne est-elle sans abris, le type et le niveau de soutien requis) et de prendre le temps de déterminer le logement en milieu de soutien qui correspond le mieux aux besoins particuliers de la personne. L’accès à des données à jour propres à la personne est essentiel à la réussite.7
  • Établir des partenariats et collaborer : les partenariats avec les administrations des divers échelons, les sociétés de logement et les fournisseurs de services sociaux contribuent à assurer la disponibilité des ressources nécessaires au moment voulu, comme il se doit.
  • Apprendre d’autrui : l’échange de connaissances entre les gouvernements régionaux et les sociétés de logement permet l’intégration des pratiques exemplaires. Parler des expériences vécues, des leçons apprises et des pratiques exemplaires avec les collègues afin de créer les conditions propices à la réussite.
  • Établir une vision claire : la réussite des initiatives fondées sur le modèle Logement d’abord nécessite une vision claire, des consultations auprès de la collectivité, un soutien et de la formation, ainsi que des réseaux de soutien solides assurant une transition en douceur.8
building capacity success
EXEMPLES DE RÉUSSITE

La Ville de Yellowknife accorde à la Yellowknife Women’s Society un financement destiné à un programme Logement d’abord dans le cadre duquel les intervenants et un entraidant aident les personnes ayant des besoins complexes à trouver un logement et à obtenir des services de soutien complets qui permettront à ces dernières de se rétablir et de trouver la stabilité.9

Située à Kangiqsualujjuaq, au Nunavik, la Maison Qarmaapik est un refuge axé sur la collectivité et adapté à la culture qui offre un soutien aux jeunes en crise et à leurs familles. Les services et les programmes offerts visent à éliminer les causes sous-jacentes des conflits familiaux et de l’éclatement de la famille. Le refuge fournit un lieu d’hébergement temporaire aux familles et sert de halte-accueil.10

Le programme Logement d’abord se veut une approche axée sur le rétablissement visant à mettre fin à l’itinérance et qui consiste à placer le plus rapidement possible les personnes itinérantes dans des logements indépendants et permanents, sans condition préalable, pour ensuite leur fournir un soutien et des services supplémentaires au besoin.11 Cette approche s’est avérée efficace en tant que moyen d’améliorer la santé mentale, la sécurité et les liens sociaux.12

Afin de faciliter l’expansion du programme Logement d’abord dans le territoire, le gouvernement du Yukon a collaboré avec l’Alliance canadienne pour mettre fin à l’itinérance dans le but d’offrir un cours d’introduction au programme Logement d’abord à l’intention des fournisseurs de services, des intervenants et des membres intéressés du public.13

__________________________

  1. Centre d’enregistrement pour les logements sociaux d’Ottawa. 2014. URL: http://www.housingregistry.ca//fr/logement-en-milieu-de-soutien/
  2. Ibid
  3. Walsh. D. 2018. Why research matters: Methodology as best practice in understanding hidden homelessness. Forum sur l’habitation nordique 2018, à Yellowknife.
  4. Société d’habitation du Nunavut. 2016. Le plan d’action sur le logement. URL: https://s3.amazonaws.com/nhcweb/publications/blueprint_2.pdf
  5. Waegemakers Schiff, J. et A. Turner. 2014. Housing First in Rural Canada: Rural Homelessness & Housing First Feasibility Across 22 Canadian Communities. URL: http://homelesshub.ca/sites/default/files/Rural_Homelessness_in_Canada_2014.pdf
  6. Christensen, J. 2018. Northern Homelessness, Northern Solutions: Housing First and Cultural Safety. Forum sur l’habitation nordique 2018, à Yellowknife.
  7. J. Christenson, Pathways to homelessness: Rural-urban migration & housing Insecurity in Yellowknife and Inuvik, Northwest Territories, Inuvik, 2011.
  8. Young et Manion, « Harm reduction through housing first: an assessment of the Emergency Warming Centre in Inuvik, Canada », Harm Reduction Journal, vol. 14, no 8, pp. 1-11, 2017.
  9. Turner Strategies. 2017. Everyone is Home: Yellowknife’s 10 Year Plan to End Homelessness.
  10. Emudluk, M. 2017. Qarmaapik House: A multi-use and safe place for families in Kangiqsualujjuaq. Northern Public Affairs, juillet 2017, pp. 37-40.
  11. Gaetz, S., Scott, F. et Gulliver, T. (éditeurs) 2013. Housing First in Canada: Supporting Communities to End Homelessness. Toronto: Canadian Homelessness Research Network Press. p. 2
  12. Christensen, J. 2018. Northern Homelessness, Northern Solutions: Housing First and Cultural Safety. Forum sur l’habitation nordique, à Yellowknife.
  13. Le gouvernement du Yukon, Ours to Build On: Housing Action Plan for Yukon, gouvernement du Yukon, Whitehorse, 2018.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :