Boursiers du Programme de bourses de recherche Savoir polaire Canada

2023-2024

Amy Caughey

Amy Caughey

Amy Caughey est nutritionniste en santé publique au Nunavut. Dans les 20 dernières années, elle a travaillé auprès de collectivités du territoire pour soutenir la sécurité des approvisionnements en aliments, l’éducation sur le diabète, les programmes de nutrition prénatale et d’alimentation scolaire, la prévention des maladies zoonotiques et la sécurité alimentaire des aliments dans l’Arctique. Elle a également collaboré avec des représentants en santé communautaire, des aînés, des chasseurs, des familles, des chercheurs, des travailleurs de la santé et des organismes inuits de tout le Nunavut, et a appris d’eux. Amy est cochercheuse dans deux programmes de recherche axés sur l’utilisation du savoir inuit pour préparer et conserver les aliments traditionnels locaux et sur la sécurité sanitaire des aliments dans un climat en évolution. De plus, elle s’efforce de soutenir les aliments traditionnels comme aliments de base des Nunavummiut.

Amy est nutritionniste et éducatrice agréée en diabète titulaire d’une maîtrise ès sciences sur la nutrition humaine et le métabolisme (Université d’Aberdeen). Elle vient de terminer un doctorat en santé publique avec spécialisation liée aux aliments traditionnels inuits et à la nutrition pendant la petite enfance au Nunavut (Université de Guelph). Amy est une résidente aux origines eurocanadiennes issue de l’Ontario rural. Elle vit à Iqaluit en compagnie de sa famille.

Raquel Alfaro Sánchez

Raquel Alfaro Sánchez

Raquel Alfaro Sánchez est chercheuse en écologie forestière qui s’intéresse à la façon dont les écosystèmes forestiers des régions méditerranéenne, tropicale et boréale réagissent face à l’augmentation sans précédent de la fréquence et de l’intensité des feux incontrôlés et des extrêmes climatiques. Raquel compte 13 ans d’expérience professionnelle dans des universités et des centres de recherche reconnus d’Europe et d’Amérique. Elle est une scientifique réputée à l’Université de Castille-La Manche, Espagne, et une chercheuse invitée à l’Université Wilfrid-Laurier. Une grande partie de ses recherches est axée sur l’utilisation d’anneaux de croissance des arbres pour comprendre la façon dont les dangers liés aux changements climatiques affectent la croissance, la sensibilité climatique ainsi que les caractéristiques fonctionnelles des arbres et, ultimement, pour fournir les répercussions directes sur la gestion à des fins d’atténuation des risques et de rétablissement postdangers. Au cours de sa carrière, Raquel a utilisé des séries dendrométriques, des isotopes stables dans les anneaux, et des éléments-traces tirés d’essences de partout dans le monde pour déterminer l’effet de perturbations naturelles et anthropiques (traitements sylvicoles, expansion forestière sur des terres agricoles abandonnées, éruptions volcaniques, feux incontrôlés) sur le rendement et la maturité de reproduction des arbres. En outre, Raquel a fait de nouvelles dendrochronologies d’essences tropicales et des reconstructions paléoclimatiques à partir d’anneaux de croissance. Dans les trois dernières années, elle a, d’abord comme boursière de recherches postdoctorales puis comme chercheuse invitée à l’Université Wilfrid Laurier, orienté ses recherches sur les forêts boréales; Raquel a étudié les effets du réchauffement climatique et du dégel du pergélisol sur les tendances de croissance et de reproduction des principaux conifères des forêts boréales du nord du Canada.

Détails de la page

Date de modification :