Programme de recrutement et de perfectionnement des agents financiers (RPAF)

D'anciens et d'actuels participants au programme de recrutement et de perfectionnement d'agents financiers (RPAF) témoignent de leur expérience. Le RPAF recrute des diplômés universitaires pour occuper des postes d'entrée à temps plein au sein de différents ministères et organismes du gouvernement fédéral.

Programme de recrutement et de perfectionnement des agents financiers (RPAF) - Transcription

Le texte suivant apparaît sur un fond bleu : « Le programme de recrutement et de perfectionnement des agents financiers et des vérificateurs internes (RPAF/RFVI) recrute des diplômés universitaires qui sont admissibles pour occuper un poste de niveau d'entrée à temps plein au sein de différents ministères et organismes du gouvernement fédéral. Outre la formation en cours d'emploi, les participants au programme bénéficieront de soutien en vue de l'obtention d'un titre de comptable professionnel. »  

Sur le fond bleu, au centre de l'écran, apparaît un cercle blanc, au centre duquel se distinguent trois silhouettes grise, représentant l'icône circulaire du RPAF. Le cercle tourne sur lui-même et montre un extrait vidéo de Mme Dania Balaa. Elle donne ses impressions sur le RPAF et indique qu'il permet aux nouveaux diplômés de commencer dans leur domaine professionnel tout en travaillant pour obtenir leur titre comptable. Pendant qu'elle parle, l'icône du RPAF apparaît dans le bas de l'écran avec, en superposition, le nom de Mme Dania Balaa, analyste financière, Bureau du secrétaire du gouverneur général, recrue 2013. Pendant qu'elle parle, Dania est assise à son bureau, où elle parle au téléphone en lisant un rapport.

Un extrait vidéo d'un homme dans un environnement de bureau apparaît sur l'écran. L'homme se présente alors que le cercle du RPAF apparaît avec, en superposition, le nom de l'homme, M. Patrick Amyot, CPA, CMA, Adjoint au dirigeant principal des finances, Instituts de recherche en santé du Canada, recrue 1995. L'homme explique que le RPAF offre aux nouveaux agents financiers la possibilité d'apprendre la pratique de la comptabilité au gouvernement du Canada tout en se créant un solide réseau de pairs. Pendant qu'il parle, une séquence vidéo apparaît sur l'écran avec le logo et le symbole visuel des Instituts de recherche en santé du Canada, suivie d'images de M. Amyot marchant dans un corridor. M. Amyot réapparaît parlant à la caméra. La scène se transpose en une autre scène où M. Amyot est assis et tape à l'ordinateur. Il vérifie son registre de signature avant de se lever et de partir. M. Amyot réapparaît parlant à la caméra. Pendant qu'il parle, une séquence vidéo le montre marchant devant la salle d'attente et la réception des Instituts de recherche en santé du Canada.

Mme Dania Balaa apparaît à l'écran. Elle explique comment travailler au Bureau du secrétaire du gouverneur général la rattache à sa fierté d'être Canadienne et de travailler dans la fonction publique canadienne. Elle ajoute qu'elle a choisi de travailler dans un petit ministère, car cela lui donne accès à de nombreuses facettes du travail d'agent financier, et lui permettra d'avoir une connaissance approfondie des activités de comptabilité au gouvernement fédéral. Pendant qu'elle parle, nous voyons une séquence où Mme Balaa se tient les bras ouverts devant la résidence du gouverneur général, devant deux drapeaux canadiens qui flottent en haut de leurs mâts. Dans la séquence vidéo suivante, Mme Balaa cogne à la porte d'une salle de conférence, remet un dossier à quelqu'un, et retourne à son bureau pour s'asseoir et taper à l'ordinateur.

La scène suivante nous montre un homme debout dans un jardin intérieur. L'icône du RPAF apparaît à l'écran avec le nom de Philippe Ménard, analyste financier, ministère de la Justice, recrue 2011. À l'écran, M. Ménard explique qu'un des avantages de travailler au gouvernement fédéral est dans la diversité des fonctions à occuper dans le domaine de la gestion des finances. Il continue en donnant des exemples de ces fonctions. Pendant qu'il parle, une séquence vidéo du plafond du jardin intérieur apparaît à l'écran. M. Ménard s'adresse à la caméra jusqu'à ce que son image soit recouverte par une séquence vidéo qui commence sur un escalier et se pose sur un cairn inukshuk. Pendant que l'on voit cette image à l'écran, on entend une voix de femme. Puis on voit l'image d'une femme debout devant un mur de feuilles vivantes. L'icône du RPAF apparaît avec, en superposition, le nom de Marie-Ève Ruel, analyste financière, Services financiers de la Marine royale canadienne, recrue 2013. Mme Ruel explique qu'elle a choisi de travailler dans la fonction publique en raison des nombreuses possibilités que cela lui offre, et de la facilité qu'il y a à travailler dans plusieurs ministères. Pendant qu'elle parle, la silhouette de la carte du Canada apparaît à l'écran. Des édifices représentant le Secrétariat du Conseil du Trésor, l'Agence du revenu du Canada, et les ministères de la Justice, de la Défense nationale, des Pêches et des Océans, des Ressources naturelles et des Travaux publics et Services gouvernementaux apparaissent partout sur la carte.  

Dans la séquence qui suit, une femme apparaît à l'écran. L'icône du RPAF apparaît et elle s'identifie comme étant Cindy Servius, chef de projet, Agence du revenu du Canada, recrue 2008. Elle explique qu'elle a toujours voulu travailler dans la fonction publique, car il s'agit pour elle d'une occasion de travailler pour les Canadiens, et d'avoir une incidence directe sur sa collectivité. Après cette séquence, M. Ménard revient à l'écran et conclut que le RPAF est le tremplin de la collectivité des finances au gouvernement du Canada, et que ce programme atteint complètement ses objectifs.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :