Faits saillants : Sondage auprès des fonctionnaires fédéraux de 2018

Participation au Sondage auprès des fonctionnaires fédéraux (SAFF) de 2018 :

  • Au total, 84 ministères et organismes ont participé au sondage.
  • 282 615 employés ont été invités à remplir le sondage.
  • 163 121 réponses ont été reçues.
  • Le taux de réponse a été de 57,7 % (61,3 % en 2017).

Les sections ci-dessous présentent les faits saillants des résultats du SAFF de 2018, répartis en 6 thèmes :

  • mobilisation des employés;
  • leadership;
  • effectif;
  • milieu de travail;
  • bien-être en milieu de travail; et
  • rémunération.

Mobilisation des employés

La majorité des employés se sentent mobilisés dans leur travail et dans leur organisation, et la plupart des indicateurs de mobilisation ont peu changé depuis 2017. Par exemple, en 2018 :

  • 80 % des employés ont indiqué qu’ils aiment leur emploi, un résultat identique à celui de 2017;
  • 75 % des employés ont dit tirer de la satisfaction de leur travail, une légère baisse par rapport à 2017 (77 %);
  • 68 % des employés sont satisfaits de leur ministère ou organisme, un résultat identique à celui de 2017; et
  • 66 % des employés se sentent valorisés au travail, un résultat semblable à celui de 2017 (65 %).

Leadership

Comme il a été observé dans les sondages précédents, les employés ont tendance à avoir des perceptions plus positives à l’égard de leur superviseur(e) immédiat(e) que de leurs cadres supérieurs. La perception à l’égard des superviseurs immédiats et des cadres supérieurs a peu changé depuis 2017. En 2018 :

  • 76 % des employés ont dit savoir que leur superviseur(e) immédiat(e) tiendra ses engagements (77 % en 2017); et
  • 58 % des employés ont dit avoir confiance en la haute direction de leur organisation (57 % en 2017).

Effectif

Gestion du rendement

En général, les résultats de 2018 relatifs à la gestion du rendement sont semblables à ceux de 2017. En 2018 :

  • 60 % des employés ont dit recevoir une reconnaissance significative pour un travail bien fait (61 % en 2017); et
  • 73 % des employés ont indiqué qu’ils reçoivent de la rétroaction utile sur leur rendement au travail, un résultat identique à celui de 2017.

Perfectionnement professionnel

Selon les résultats de 2018, les employés ont une impression plus positive à l’égard de la formation, mais moins positive à l’égard du soutien à leur perfectionnement professionnel qu’en 2017. En 2018 :

  • 70 % des employés ont indiqué recevoir la formation dont ils ont besoin pour faire leur travail, une hausse par rapport à 2017 (66 %); et
  • 53 % des employés estiment que leur organisation met tout en œuvre pour appuyer les employés dans leur perfectionnement professionnel, une baisse par rapport à 2017 (57 %).

Habilitation

Les résultats concernant l’habilitation ont légèrement diminué depuis 2017. En 2018 :

  • 67 % des employés estiment obtenir du soutien au travail pour fournir un service de haute qualité (69 % en 2017); et
  • 65 % des employés ont dit avoir l’occasion de contribuer aux décisions qui touchent leur travail (67 % en 2017).

Milieu de travail

Équilibre travail-vie personnelle et charge de travail

Les résultats de 2018 sont mitigés en ce qui concerne l’équilibre travail-vie personnelle, par rapport à 2017. En 2018 :

  • 76 % des employés ont déclaré recevoir du soutien au travail pour concilier leur travail et leur vie personnelle, une légère hausse par rapport à 2017 (74 %); et
  • 70 % des employés ont indiqué qu’ils arrivent à accomplir toutes les tâches qui leur sont assignées pendant leurs heures normales de travail, une baisse par rapport à 2017 (73 %).

Rendement organisationnel

Le sondage demandait aux employés si 6 facteurs minent la qualité de leur travail. En 2018, les employés étaient tout aussi ou presque aussi susceptibles d’indiquer que la qualité de leur travail était minée par ces facteurs qu’en 2017. Par exemple :

  • 43 % des employés estiment que la qualité de leur travail est minée parce qu’il y a un trop grand nombre d’étapes d’approbation, un résultat identique à celui de 2017;
  • 42 % des employés estiment que la qualité de leur travail est minée parce qu’ils doivent faire le même travail, ou en faire plus, avec moins de ressources (41 % en 2017); et
  • 42 % des employés estiment que la qualité de leur travail est minée parce que les processus opérationnels sont trop compliqués ou inutiles (41 % en 2017).

Milieu de travail respectueux

La plupart des employés croient que leur milieu de travail est respectueux. Les résultats de 2018 concernant le respect dans le milieu de travail étaient semblables ou légèrement meilleurs que ceux de 2017. En 2018 :

  • 81 % des employés ont déclaré que, dans leur unité de travail, les gens se comportent de manière respectueuse, un résultat semblable à celui de 2017 (80 %);
  • 81 % des employés ont affirmé que leur organisation les traite avec respect, un résultat semblable à celui de 2017 (80 %); et
  • 78 % des employés ont indiqué que leur organisation met en place des activités et des pratiques qui favorisent un milieu de travail diversifié, une légère hausse par rapport à 2017 (76 %).

77 % des employés ont indiqué que les personnes avec lesquelles ils travaillent valorisent leurs idées et leurs opinions (nouvelle question en 2018).

Milieu de travail éthique

Par rapport à 2017, les résultats de 2018 relatifs à l’éthique dans le milieu de travail étaient moins positifs ou identiques. Par exemple, en 2018 :

  • 71 % des employés ont indiqué que, s’ils sont confrontés à un dilemme éthique ou à un conflit entre les valeurs du milieu de travail, ils savent où aller pour obtenir de l’aide afin de régler le problème (74 % en 2017);
  • 59 % des employés ont indiqué qu’ils sont satisfaits de la manière dont les problèmes interpersonnels sont réglés dans leur unité de travail (62 % en 2017); et
  • 48 % employés ont indiqué qu’ils estiment pouvoir amorcer un processus de recours officiel (par exemple, grief, plaintes, droit d’appel) sans crainte de représailles, un résultat identique à celui de 2017.

Harcèlement

Jusqu’en 2018, le SAFF était mené tous les 3 ans et demandait aux employés s’ils avaient été victimes de harcèlement au travail au cours des deux années précédentes. En 2018, le SAFF est devenu un sondage annuel. Il demande maintenant aux employés s’ils ont été victimes de harcèlement au travail au cours des 12 derniers mois. Comme les questions portent sur une période différente, les résultats de 2018 pour le harcèlement ne peuvent être comparés aux résultats des sondages précédents.

En 2018, 15 % des employés ont déclaré avoir été victimes de harcèlement au travail au cours des 12 derniers mois.

  • Les supérieurs (62 %) et les collègues (51 %) sont les sources de harcèlement les plus fréquemment citées;
  • Les commentaires désobligeants (56 %), le traitement injuste (48 %) et être exclu ou ignoré (46 %) sont les formes de harcèlement les plus fréquemment subies; et
  • Parmi les employés qui ont déclaré avoir été victimes de harcèlement, 7 % ont déposé un grief ou une plainte officielle et 27 % n’ont pris aucune mesure.

Discrimination

Jusqu’en 2018, le SAFF était mené tous les 3 ans et demandait aux employés s’ils avaient été victimes de discrimination au travail au cours des deux années précédentes. En 2018, le SAFF est devenu un sondage annuel. Il demande maintenant aux employés s’ils ont été victimes de discrimination au travail au cours des 12 derniers mois. Comme les questions portent sur une période différente, les résultats de 2018 pour la discrimination ne peuvent être comparés aux résultats des sondages précédents.

En 2018, 8 % des employés ont déclaré avoir été victimes de discrimination au travail au cours des 12 derniers mois.

  • Les supérieurs (77 %) et les collègues (36 %) sont les sources de discrimination les plus fréquemment citées;
  • Le sexe (29 %), l’âge (26 %) et la race (25 %) sont les types de discrimination les plus fréquemment subies; et
  • Parmi les employés qui ont déclaré avoir été victimes de discrimination, 6 % ont déposé un grief ou une plainte officielle et 49 % n’ont pris aucune mesure.

Bien-être en milieu de travail

Dans l’ensemble, les résultats de 2018 concernant le bien-être en milieu de travail étaient semblables ou supérieurs à ceux de 2017.

Milieu de travail sain sur le plan psychologique

  • 71 % des employés ont indiqué que leur organisation fait un bon travail de sensibilisation à la santé mentale en milieu de travail, une hausse par rapport à 2017 (67 %); et
  • 59 % des employés estiment que leur milieu de travail est sain sur le plan psychologique, une hausse par rapport à 2017 (56 %).

Stress lié au travail

  • 19 % des employés ont indiqué que leur niveau de stress lié au travail est élevé ou très élevé, un résultat semblable à celui de 2017 (20 %).
  • 30 % des employés ont indiqué qu’ils se sentent épuisés émotionnellement après leur journée de travail, un résultat semblable à celui de 2017 (29 %).
  • Selon le sondage, les causes principales de stress au travail sont les suivantes :
    • les problèmes liés à la paye ou à d’autres aspects de la rémunération (32 %), une légère baisse par rapport à 2017 (34 %); et
    • pas assez d’employé(e)s pour faire le travail (32 %), un résultat identique à celui de 2017.
  • D’autres causes fréquentes de stress comprennent les suivantes :
    • lourde charge de travail (27 %), un résultat semblable à celui de 2017 (26 %);
    • priorités concurrentes ou qui changent constamment (22 %), un résultat identique à celui de 2017;
    • délais déraisonnables (21 %), un résultat identique à celui de 2017; et
    • conciliation travail-vie personnelle (20 %), un résultat semblable à celui de 2017 (19 %).

Rémunération

  • 70 % des employés ont déclaré que leur paye ou autre rémunération a été touchée par les problèmes du système de paye Phénix, un résultat semblable à celui de 2017 (69 %).
  • 22 % des employés ont indiqué que les problèmes liés au système de paye Phénix ont influé sur leur décision de chercher ou d’accepter un autre poste (nouvelle question en 2018).
  • 19 % des employés sont satisfaits du soutien qu’ils reçoivent du Centre des services de paye pour les aider à régler leurs problèmes, une hausse par rapport à 2017 (16 %).
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :