Question 1 : Qu’est-ce que les parents et les tuteurs doivent savoir au sujet de la cyberintimidation?

Transcription

Isabelle : Depuis le début de la pandémie, évidemment on voit que nos jeunes sont beaucoup plus sur les réseaux sociaux et sont beaucoup plus en ligne, ce qui fait en sorte que les chances qu'ils soient soit victimes, soit témoins, soit qu'ils participent à de la cyberintimidation sont évidemment plus élevées. Alors j'aimerais qu'on commence d'abord par expliquer ce que c'est la cyberintimidation. Sarah, j'ai envie de vous entendre là-dessus.

Sarah : Parfait, merci, c'est une excellente question, Isabelle, puis, comme j'ai mentionné, avec la pandémie, les ados, les jeunes enfants s'appuient vraiment davantage sur les médias sociaux et l'Internet pour les interactions sociales, autant avec leur groupe d'amis qu'avec les communautés en ligne, avec des personnalités en ligne. On voit vraiment une croissance de la cyberintimidation avec les jeunes qui nous contactent à Jeunesse, J'écoute.

Puis, quand on parle de cyberintimidation, on parle vraiment d'un large éventail de comportements qui impliquent surtout la technologie pour intimider, blesser ou humilier quelqu'un. Parmi les exemples les plus courants qu'on va voir, c'est l'envoi de messages cruels ou menaçants, publier des insultes sur les médias sociaux ou harceler quelqu'un dans les jeux vidéo. C'est quelque chose qu'on voit de plus en plus avec les jeunes de nos jours. Et puis, un aspect unique avec la cyberintimidation, c'est vraiment l'anonymat, contrairement au harcèlement traditionnel, si on veut. Les victimes savent souvent pas c'est qui la personne qui les intimide, puis pourquoi c'est eux, la cible de cette intimidation-là. Une autre particularité, c'est aussi que la cyberintimidation a un public beaucoup plus large que l'intimidation traditionnelle. Donc, on a des attaques de cyberintimidation qui vont devenir virales, qui signifient qu'un grand nombre de personnes peuvent être impliquées. Puis, pour la victime, on a l'impression que tout le monde parle de nous, que tout le monde a vu l'intimidation qu'on a vécue.

L'autre chose qu'on constate c'est aussi que le degré de cruauté est beaucoup plus élevé que ce qu'on va voir en face à face. À Jeunesse, J'écoute, on reçoit souvent des questions des parents pour savoir comment est-ce qu'on peut savoir que notre enfant vit peut-être de la cyberintimidation, donc un enfant qui semble plus contrarié quand il est en ligne, qui évite peut-être son ordinateur ou contrairement, a vraiment envie d'être tout le temps devant son ordinateur, qui change d'humeur, plus renfermé que d'habitude, plus anxieux, plus déprimé et qui est peut-être réticent pour aller à l'école. Un comportement qui change de son habitude. Ça peut être un signe que notre enfant vit quelque chose, ou peut-être la cyberintimidation. Puis ça mérite d'être creusé un peu plus avec le jeune.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :