Présentation : Exploitation sexuelle des enfants en ligne - Ce que les parents et tuteurs doivent savoir

1 - Présentation : Exploitation sexuelle des enfants en ligne - Ce que les parents et tuteurs doivent savoir

2 - À propos de moi

Notes

Présentation de l’animateur ou animatrice : qui vous êtes et pourquoi vous faites cette présentation

Je m’appelle ______, j’enseigne  _______ à _______. Je fais cette présentation pour aider à prévenir l’exploitation sexuelle des enfants en ligne.

Je sais qu’il s’agit d’un sujet difficile et ce que nous allons discuter ensemble ne sera pas toujours facile à absorber. Je vous donnerai diverses ressources à la fin de la présentation. Si vous pensez que votre enfant ou un enfant que vous connaissez est victime d’exploitation sexuelle et qu’il est en danger, ces ressources vous guideront pour obtenir de l’aide.

3 - Au canada 1 enfant sur 10 est victime de violence sexuelle avant l’âge de 18 ans.

Notes

La violence sexuelle envers les enfants est plus fréquente que l’on ne le pense. Au Canada, 1 enfant sur 10 a été victime de violence sexuelle avant l’âge de 18 ans. 1
Parfois il y a un contact physique, parfois non. Ça peut se produire en personne ou à distance.
Avec l’évolution des technologies, de plus en plus de prédateurs utilise Internet pour abuser des enfants. En effet, entre 2014 et 2020, Cyberaide.ca a traité plus de 4,3 millions de signalements d’exploitation sexuelle d’enfants.2 Près de 1 parent sur 4 a signalé un comportement inapproprié en ligne visant leur enfant.3 Notre pays ne pourra régler ce problème que si nous apprenons à le connaître et à y faire face. C’est ce dont nous allons parler aujourd’hui.

Sources :

  1. Cybertip.ca – https://www.cybertip.ca/app/en/child_sexual_abuse-grooming
  2. Cybertip.ca – https://www.cybertip.ca/app/en/about-our_results
  3. Exploitation sexuelle des enfants : étude de sensibilisation du public. Sécurité publique Canada, 2020 – https://publications.gc.ca/site/fra/9.890137/publication.html

4 - Qu’est-ce l’exploitation sexuelle des enfants en ligne?

Notes

Il y a toujours eu des gens qui voient les jeunes vulnérables comme des proies. Mais maintenant, avec Internet, ils peuvent le faire anonymement et à distance. L’exploitation sexuelle d’enfants en ligne survient lorsqu’une personne piège un enfant pour qu’il voit ou qu’il participe à des actes à caractère sexuel en ligne. L’exploitation sexuelle des enfants en ligne est un phénomène en croissance au Canada, et les parents et les enfants doivent savoir ce que c’est, comment protéger les enfants, leur apprendre à reconnaître les risques qu’ils encourent, ainsi qu’assurer leur sécurité en ligne.

L’exploitation sexuelle des enfants en ligne prend diverses formes. Aujourd’hui, nous verrons les formes les plus courantes : le conditionnement en ligne, les images et vidéos à caractère sexuel, le capping et le sextage et la sextorsion.

5 - Pourquoi les jeunes sont-ils vulnérables?

  • Ils sont moins prudents lorsqu'ils utilisent les technologies 
  • Ils peuvent être embarrassés ou effrayés de le dire à quelqu'un
  • Ils veulent être aimés et acceptés
  • Ils peuvent être mal préparés pour affronter des situations complexes
  • Ils ne comprennent peut-être pas complètement ce qu'est le sexe*

Notes

Les jeunes sont vulnérables et peuvent être facilement leurrés ou trompés en ligne parce qu’ils ne sont pas portés à se méfier lorsqu’ils utilisent les technologies.
Même les adolescents plus vieux ne sont pas suffisamment matures dans leur développement pour gérer les situations complexes qui se produisent sur Internet – celles qui peuvent sembler au départ amicales, mais sont de nature sexuelle ou insistante. 

Ils peuvent être curieux, parfois flattés par ces conversations et continuent la discussion, croyant que c’est sans danger. Ils peuvent aussi penser qu’ils sont engagés dans une relation sentimentale sincère avec la personne en ligne et vouloir la rencontrer en personne.

Il est très important de discuter des risques liés à l’utilisation des technologies pour vivre des expériences sexuelles, surtout avec les adolescents plus âgés. Les adolescents peuvent hésiter à demander l’aide d’un adulte s’ils se sentent embarrassé ou s’ils ont peur, et ils auront alors peut-être le réflexe de vouloir régler la situation seuls et de céder aux menaces de l’autre personne, ce qui peut les mettre dans une situation qui peut leur causer encore plus de tort.

*Enfin, surtout pour les enfants et adolescents plus jeunes, ceux-ci n’ont pas assez de connaissances sur le sexe pour comprendre que ce qu’on leur demande est mal. C’est pourquoi il est très important de parler aux enfants quel que soit leur âge des risques liés à l’utilisation des technologies, et d’avoir des conversations franches sur ce que vos enfants font en ligne.

6 - Jamais seuls - Exploitation sexuelle des enfants en ligne - YouTube

Notes

Avant de poursuivre, je voudrais vous montrer la vidéo de la campagne de sensibilisation au sujet de l’exploitation sexuelle des enfants en ligne pour les parents et tuteurs. Celle-ci est disponible en ligne sur le site Web du gouvernement du Canada à Canada.ca/exploitation-enfants (je partagerais l’adresse à la fin de la présentation), alors n’hésitez pas à la regarder à nouveau ou à la partager.

7 - Ordre du jour

  1. Conditionnement en ligne
  2. Images et vidéos à caractère sexuel
  3. Capping
  4. Sextage et sextorsion
  5. Reconnaitre les signes
  6. Comment vous pouvez appuyer vos enfants
  7. Ressources
  8. Discussion

8 - Conditionnement en ligne

9 - Qu’est-ce que le conditionnement en ligne?

Notes

Il s’agit peut-être d’un nouveau terme pour vous. Pour ceux d’entre vous qui ne le connaissent pas : le conditionnement en ligne consiste à gagner la confiance d’un enfant et parfois des adultes qui l’entourent dans le but d’avoir accès à l’enfant et de le contrôler en normalisant certains comportements et certaines attentes.

Ces adultes mal intentionnés peuvent utiliser Internet pour devenir « amis » avec des enfants et des adolescents, développant avec eux une relation de plus en plus solide au fil des jours, des semaines et même des mois. Ils prétendront qu’ils sont eux-mêmes adolescents, ou tenteront d’établir une relation de mentor à protégé ou d’autorité. Ils se diront l’ami de l’ado et tenteront peut-être d’amorcer une relation sentimentale, tout cela dans le but de le préparer à un éventuel contact sexuel.

Une fois la relation bien établie, une personne qui cherche à conditionner un adolescent essayera de le piéger, le déconcerter ou de mettre de la pression sur lui pour que le jeune fasse ce qu’elle veut. Elle essayera de prendre le contrôle en utilisant l’embarras, les menaces et en faisant croire au jeune qu’il est coincé dans cette situation. Puis, elle pourrait demander au jeune de lui envoyer des photos ou vidéos à caractère sexuel, poser des questions de nature sexuelle ou parler d’actes sexuels pour qu’il soit à l’aise de parler de sexe.  

10 - Vos enfants doivent savoir ce qu’est le conditionnement en ligne

Ce que nous enseignons à vos enfants :
Le conditionnement c’est lorsqu’une personne prétend être ton ami, ton copain ou ta copine, pour essayer de te faire faire des choses, comme parler de sexe ou envoyer des vidéos ou des photos de toi sans vêtements.

Le conditionnement peut se produire au cours d'une longue période et au cours de plusieurs conversations – et ça peut te causer du tort.

Notes

La définition que nous enseignons à votre enfant est la suivante :

Le conditionnement, c’est lorsqu’une personne prétend être ton ami, ton copain ou ta copine, pour essayer de te faire faire des choses, comme parler de sexe ou envoyer des vidéos ou des photos de toi sans vêtements.

Le conditionnement peut se produire au cours d'une longue période et au cours de plusieurs conversations – et ça peut te causer du tort.

11 - Vos enfants doivent savoir où se produit le conditionnement en ligne

  • Applis de réseaux sociaux
  • Applis de rencontre
  • Communautés en ligne
  • Messages textes ou clavardages
  • Jeux en ligne où les joueurs peuvent se parler ou communiquer par message
  • Applis de diffusion en direct

Notes

Les adolescents doivent savoir que le conditionnement en ligne peut se produire chaque fois qu’ils sont en contact avec une autre personne en ligne, même s’ils pensent qu’ils sont anonymes ou sont à l’aise avec le site Web.

12 - Vos enfants doivent savoir comment fonctionne le conditionnement

  1. Un adulte ou un autre jeune communique avec une jeune cible en ligne
  2. On établit avec la cible une relation d’amitié.
  3. On la complimente et on peut lui offrir des cadeaux
  4. La discussion dévie ensuite vers le corps de la cible ou la sexualité 
  5. On peut lui demander de partager des images ou vidéos à caractère sexuel, ou une rencontre en personne
  6. On peut menacer ou exercer des pressions sur la cible

Notes

  1. Ceux qui font du conditionnement en ligne ont chacun leur façon de faire, mais ils utilisent à peu près tous la même façon de procéder. Au début, un adulte communique avec un ado en ligne. Il peut s’agir d’une personne qu’il connaît, ou quelqu’un qui utilise au faux profil pour faire semblant d'être un adolescent.
  2. Cette personne sera d’abord très amicale et généreuse. Elle cherchera à avoir l’attention de l’adolescent tout de suite. Elle pourrait tenter de convaincre l’adolescent que c’est « nous contre eux » et lui dire par exemple être la seule personne qui peut vraiment comprendre ses problèmes, ou que ses parents sont trop stricts et ne le comprennent pas. Elle pourra tenter aussi d’exploiter les relations existantes de l’adolescent ou son appartenance à un groupe en ligne.
    Elle s’intéressera aussi aux activités de l’adolescent, lui fera des compliments ou lui offrira des cadeaux. Ces cadeaux ne seront peut-être pas des objets : il pourrait s’agir de « skins » de jeux vidéo, de copies digitales de jeux ou encore un abonnement à des services en ligne comme Spotify. Elle promettra à l’ado une meilleure vie, une relation aimante, ou des cadeaux, de l’argent, des drogues ou de l’alcool plus tard.
  3. Mais éventuellement la relation prendra une autre tournure : le prédateur commencera à parler du corps ou de la sexualité de l’adolescent. Souvent, il va demander à l’adolescent de lui parler de ses expériences, lui demandera s’il connaît tel ou tel acte sexuel ou s’il a remarqué des changements dans son corps.
  4. Ensuite, il pourra demander à l’adolescent d’envoyer des images ou vidéos à caractère sexuel ou demander de le rencontrer en personne. Le prédateur pourra aussi lui-même envoyer des images à caractère sexuel dans le but de convaincre l’ado de lui en envoyer en retour.
  5. Si l’adolescent ne fait pas ce que le prédateur lui a demandé, alors ce dernier passera aux menaces. Il dira par exemple que c’est leur « amitié » qui est compromise ou, si l’adolescent a déjà envoyé des images ou vidéos à caractère sexuel, il le menacera de les partager avec sa famille ou ses amis.

13 - Comment peuvent-ils se protéger?

Notes

Les adolescents doivent être conscients que des personnes tenteront de profiter d’eux en ligne, et ils doivent être en mesure de faire des choix intelligents et sécuritaires. Assurez-vous qu’ils savent mettre à jour leurs réglages de confidentialité sur tous les sites Web et réseaux sociaux afin de protéger leurs renseignements personnels. Ils doivent toujours se méfier des gens qu’ils rencontrent en ligne et ne pas traiter leurs « amis » en ligne de la même façon que leurs vrais amis. Ils ne doivent pas accepter de cadeaux, partager leurs renseignements personnels ou planifier des rencontres en personne.

Surtout, les adolescents doivent être attentifs à leurs émotions. S’ils se sentent mal à l’aise dans une relation en ligne, il est beaucoup plus important d’être trop prudent que trop poli. On peut toujours dire non lorsqu’on a le sentiment qu’une situation est étrange ou suspecte.

Les adolescents doivent aussi savoir qu’ils peuvent toujours chercher l’aide d’un adulte en qui ils ont confiance, comme un membre de la famille, un enseignant ou un entraîneur, ou même la police.

Ils doivent savoir qu’ils peuvent toujours parler avec un adulte en qui ils ont confiance, par exemple un parent, un membre de la famille, un enseignant ou instructeur, ou les forces de l’ordre. Dîtes-leur que s’ils ne veulent pas en parler avec quelqu’un qu’ils connaissent, ils peuvent signaler la situation à Cyberaide.ca ou à la police. 
Enfin, dîtes-leur qu’il ne seront pas punis. Le conditionnement en ligne n’est jamais la faute de la victime. L’adulte est toujours en faute en cas de conditionnement en ligne.

En tant que parent, il n’est pas facile de discuter de conditionnement avec votre enfant. Votre adolescent est peut-être fortement engagé dans la situation de manipulation qu’il a peut-être le sentiment qu’il s’agit d’une relation légitime, et sera alors sur la défensive si vous lui posez des questions. Il tentera de minimiser la situation ou même refusera d’en discuter.

Si vous avez besoin d’aide ou si vous pensez que votre enfant est victime de conditionnement, visitez le site Cyberaide.ca pour obtenir des conseils ou de l’aide.

14 - Images et vidéos à caractère sexuel

15 - Qu’est-ce que c’est?

Notes

Quand on parle d’« images ou vidéos à caractère sexuel », il s’agit d’images pornographiques ou à caractère sexuel non désirées (il ne s’agit pas de contenu de mineurs généré par les utilisateurs). Il peut s’agir d’images de personnes réelles, de bande dessinée ou des images générées par ordinateur. Les adolescents peuvent voir ces images dans des publicités en ligne, accidentellement en faisant une recherche sur Internet ou elles peuvent être envoyées par des amis.   

Cela dit, il est tout à fait normal que les adolescents recherchent ce genre de matériel et qu’ils explorent le sexe et leur sexualité. L’enjeu n’est pas tellement de savoir si votre enfant regarde du contenu pornographique ou à caractère sexuel en ligne : c’est le genre de chose que les adolescents peuvent faire. Mais la pornographie peut donner aux jeunes une idée déplacée de ce qui constitue une relation saine, de la sexualité, du consentement, et de leurs corps, et il est donc important d’avoir cette conversation avec votre enfant.

16 - Vos enfants doivent savoir de quoi il s’agit

Ce que nous enseignons à vos enfants :
En passant de plus en plus de  temps en ligne, tu pourrais tomber sur des images, des vidéos et   d’autres formes de contenu qui ne s'adressent pas à un jeune public ou qui devraient rester privés.

Notes

Ce que nous disons à vos enfants :
Comme bien des ados, tu passes peut-être beaucoup de temps sur des appareils connectés, que ce soit à la maison ou à l’école. C’est comme ça que tu apprends, que tu t’amuses, et que tu parles avec d’autres personnes. En passant de plus en plus de  temps en ligne, tu pourrais tomber sur des images, des vidéos et d’autres formes de contenu qui ne s'adressent pas à un jeune public ou qui devraient rester privés.

17 - Vos enfants doivent savoir où ils sont susceptibles d’en voir

  • En faisant une recherche sur Internet
  • Sur un site Web non lié
  • Sur une appli ou les réseaux sociaux
  • En regardant des vidéos
  • Sur un jeu en ligne
  • Par message texte, clavardage ou courriel

Notes

Les adolescents se retrouvent face à des images et vidéos à caractère sexuel chaque fois qu’ils sont connectés à l’internet.

Cela peut se produire lorsque l’adolescent fait une recherche en ligne, particulièrement s’il se trompe en écrivant un objet de recherche ou s’il tape un mot qui peut avoir un double sens.

Cela peut arriver en visitant des sites Web et particulièrement dans les publicités. Les sites de divertissement qui utilisent des titres accrocheurs pour inciter les gens à cliquer sur un lien diffusent fréquemment des publicités sexuellement explicites.
Ce type de contenu peut aussi se trouver sur des applis que votre ado utilise, sur les réseaux sociaux, lorsqu’il regarde des vidéos ou joue en ligne. Ce contenu peut également lui être envoyés par message texte, clavardage ou courriel.

18 - Ce que les enfants doivent faire si ils voient des images ou des vidéos à caractère sexuel

Ne pas partager
En parler à un adulte de confiance
Appeler la police si les images semblent impliquer des personnes de moins
de 18 ans

Notes

Lorsqu’un ado voit des images ou vidéos à caractère sexuel, il doit savoir qu’il ne doit pas les partager, même avec ses amis, car cela pourrait leur faire du mal ou les troubler. Il ne doit les montrer qu’à un adulte en qui il a confiance lorsqu’il les signale. S'il est à l'aise, il peut également contacter la police pour savoir comment procéder.

Et s’il est troublé, confus, s’il se sent mal à l’aise ou en danger, il doit aussi savoir qu’il peut se confier à ses parents ou à un adulte en qui il a confiance.

19 - Ce que les enfants doivent faire si ils en reçoivent

Ne pas partager
En parler à un adulte de confiance
Couper tout contact

Notes

Personne ne devrait envoyer du matériel sexuellement explicite à un mineur. Assurez-vous que vos enfants sont conscient de cela et qu’ils peuvent venir se confier à vous ou à un autre adulte en qui ils ont confiance si on leur envoie des images à caractère sexuel. Et rappelez-leur qu’il ne seront pas punis et ne doivent pas garder le secret.

Ils doivent aussi savoir comment couper le contact avec la personne qui leur envoie du matériel sexuellement explicite, et comprendre que cette personne n’est pas leur ami et qu’elle pourrait tenter de leur faire du mal. Assurez-vous qu’ils sachent de ne pas rencontrer en personne une personne rencontrée en ligne, et de ne pas faire ce que cette personne leur demandera sans vous en parler auparavant.

20 - Capping

21 - Qu'est-ce que le capping?

Notes

Le « capping » est une autre tactique récente utilisée par des prédateurs pour exploiter les jeunes en ligne. On parle de « capping » lorsque quelqu’un, habituellement un adulte, utilise diverses plateformes ou applications de diffusion vidéo en continu pour enregistrer des vidéos ou prendre des captures d’écran de garçons et de filles en train de se dévêtir ou d’avoir des relations sexuelles, souvent sans que la victime sache qu’on enregistre le vidéo clavardage. La personne peut partager cette vidéo avec d’autres ou s’en servir pour extorquer sexuellement sa victime, aussi appelé « sextorsion ».

22 - Vos enfants doivent savoir ce qu’est le capping

Ce que nous enseignons à vos enfants :
Quand une personne, généralement un adulte, enregistre ou fait des captures d’écran de toi, de ton corps et de tes activités lors d’un appel vidéo, souvent sans que tu saches qu’il enregistre.

Cela peut se produire lorsque tu es en ligne sur ton appareil et peut te mettre dans une situation dangereuse.

Notes

Voici la définition que nous enseignons à vos enfants :
Le capping se produit quand une personne, généralement un adulte, enregistre ou fait des captures d’écran de toi, de ton corps et de tes activités lors d’un appel vidéo, souvent sans que tu saches qu’il enregistre. Cela peut se produire lorsque tu es sur ton ordinateur, ta tablette, ton cellulaire ou en jouant à des jeux en ligne, et peut te mettre dans une situation dangereuse.

23 - Vos enfants doivent savoir comment se produit le capping

  1. Une personne entre en contact avec vos enfants, parfois en prétendant être quelqu'un qu'elle n'est pas
  2. Elle invite vos enfants à participer à une séance privée de clavardage ou de vidéo clavardage
  3. Elle se sert souvent d’une « vidéo appât » afin d’amener par la ruse vos enfants à avoir une conversation avec elle
  4. Par la ruse ou la coercition, elle force vos enfants à se dévêtir ou à se livrer à des activités sexuelles devant la caméra
  5. Elle enregistre la vidéo très rapidement

Notes

Les cappers utilisent diverses méthodes et plateformes, mais voici quelques tactiques susceptibles d’être employées :

  • Une personne se met en rapport avec vos enfants en prétendant être quelqu’un qu’il n’est pas — souvent quelqu’un de l’âge de vos enfants
  • Elle invite vos enfants à participer à une séance privée de clavardage ou à se rendre à une plateforme moins sécurisée pour un vidéo clavardage
  • Elle se sert souvent de séquences vidéo et d’un logiciel spécialisé pour réaliser une « vidéo appât » afin d’amener par la ruse vos enfants à avoir une conversation avec elle
  • Par la ruse ou la coercition, elle force vos enfants à se dévêtir ou à se livrer à des activités sexuelles devant la caméra, parfois en promettant de faire la même chose
  • Elle enregistre la vidéo. Les « cappers » peuvent être tellement rapides que les enfants ne savent même pas ce qui vient de leur arriver

24 - Vos enfants doivent savoir comment se protéger

  • Savoir que les gens ne sont pas toujours ce qu’ils semblent être
  • Ne pas partager de renseignements personnels
  • Ne pas faire des choses précipitamment à la demande de quelqu’un, comme envoyer des images d'eux à quelqu'un qu'ils n'ont jamais rencontré ou qu'ils ne connaissent pas
  • Se fier à leur instinct
  • S’ils ont l’impression qu’une situation est hors de leur contrôle, en parler à un adulte de confiance
  • Savoir que les gens ne sont pas toujours qui ils prétendent.
  • Refuser de céder à quelqu’un qui profère des menaces ou qui insiste quand on leur dit non
  • Bloquer la personne et/ou mettre fin à  la conversation avec toute personne qui les rendent mal à l'aise
  • Parler à un parent ou à un adulte en qui ils ont confiance
  • Communiquer avec Jeunessejecoute.caCyberaide.ca, ou AidezmoiSVP.ca

Notes

Les jeunes doivent savoir qu’une personne peut essayer de les exploiter. Ils doivent se protéger. Voici quelques conseils :

Savoir que les gens ne sont pas toujours ce qu’ils semblent être
Ne donner aucune information personnelle, comme leur nom complet, leur numéro de téléphone, l’endroit où ils sont et certains détails de leur vie
Ne pas faire des choses précipitamment à la demande de quelqu’un d’autre — suivre leur instinct
Si ils ont l’impression qu’une situation est hors de leur contrôle, en parler à un adulte de confiance
Refuser de céder à quelqu’un qui profère des menaces ou qui insiste quand ils disent non — la persistance est souvent un comportement utilisé pour contrôler ou faire du mal
Bloquer la personne et/ou mettre fin à la conversation immédiatement avec toute personne qui les rendent mal à l'aise
En parler à un parent ou à un adulte de confiance
Les jeunes peuvent communiquer avec Jeunessejecoute.ca, dénoncer la situation à Cyberaide.ca, ou demander de l’aide pour retirer les images à AidezmoiSVP.ca

25 - Sextage et sextorsion

26 - Qu’est-ce que le sextage?

Notes

Le sextage est devenu un phénomène assez répandu au cours des dernières années. Cela peut-être une façon parfaitement saine pour des adultes d’exprimer leur sexualité.

Au cas où vous n’auriez jamais entendu ce terme, le sextage consiste à créer, envoyer ou partager en ligne des messages, des images ou des vidéos à caractère sexuel avec des amis, des personnes qu’on connait, ou même des étrangers. Il peut s’agir d’envoyer des images de soi-même ou de quelqu’un d’autre nu, de partager une vidéo de personnes nues ou ayant des relations sexuelles, ou d’envoyer un message texte décrivant des actes sexuels. 

Pour des adultes qui vivent une relation saine, le sextage ne semble pas dangereux. Mais pour des adolescents, qui n’ont pas la maturité émotive pour gérer les conséquences potentielles du sextage, cela peut être nocif. Imaginons par exemple que l’adolescent et l’autre personne impliquée dans le sextage se disputent, ou encore que les images de l’adolescent sont envoyées à ses amis ou camarades de classe? Les ados doivent savoir qu'une fois qu’une image ou une vidéo est envoyée, ils n’en auront plus le contrôle.

27 - Qu’est-ce que la sextorsion?

Notes

De plus, le sextage peut donner lieu à ce qu’on appelle de la sextorsion.

La sextorsion est une forme de chantage qui consiste à menacer votre enfant d’envoyer une image ou vidéo à caractère sexuel de lui à ses amis, à sa famille ou à quelqu’un d’autre s’il n’envoie pas d’autre contenu à caractère sexuel, ne donne pas de l’argent, ou ne fait pas ce qu’on lui demande. Bien que ces photos ou vidéos soient obtenues par le biais du sextage, le capping et le conditionnement peuvent aussi résulter en sextorsion si le prédateur met de la pression sur un enfant pour qu’il lui envoie des photos ou des vidéos à caractère sexuel.

28 - Vos enfants doivent connaître les effets sur eux ou sur leurs amis

  • Cela peut les troubler
  • Cela peut modifier la perception que les autres ont d’eux
  • Cela peut compromettre leur avenir
  • Ils peuvent devenir une cible
  • Dans plusieurs cas, c’est illégal

Notes

Partager des images de personnes nues ou à caractère sexuel peut sembler anodin, surtout si c’est avec quelqu’un qu’il connait et apprécie. Mais si ces images se retrouvent entre les mains de personnes mal intentionnées, cela peut faire du mal à vos enfants ou à d’autres personnes de diverses façons.

Déjà, voir des images d'eux-mêmes nus peut être une expérience douloureuse. Cela peut changer la perception que les autres ont d'eux ou la façon qu’ils les traitent et ils peuvent en subir les conséquences à l’école, dans leurs loisirs ou au travail. Cela peut affecter leur santé mentale et leur confiance en eux des années durant. Ils peuvent devenir la cible de gens qui leur veulent du mal. Et souvent, il est illégal de créer et de partager des images à caractère sexuel de jeunes de moins de 18 ans, surtout sans leur consentement.

29 - Vos enfants doivent savoir comment ils peuvent la prévenir

  • Apprendre à reconnaître une relation saine 
  • Ne pas céder aux pressions liées au partage d'images
    ou vidéos à caractère sexuel
  • Savoir que ce qu’ils partagent pourrait ne pas demeurer privé
  • Se demander s’ils voudraient que leur famille, amis, enseignants
    ou des étrangers les voient
  • Ne pas partager le contenu à caractère sexuel qu’ils reçoivent

Notes

On n’a aucun contrôle sur ce que font les autres, donc il vaut mieux éviter ce genre de situation. Votre enfant doit apprendre à reconnaître une relation saine — axée sur l’amour, le respect et la bienveillance, pas la manipulation, l’intimidation ou la pression. Cela les aidera à comprendre ce qu’il se passe si ils voient ou participent à une relation qui n’est pas saine. 

Les enfants doivent savoir qu’il ne faut jamais céder aux pressions pour partager des images intimes. Ils doivent savoir que tout ce qu’ils partagent pourrait ne pas demeurer privé et dès lors qu’ils ne doivent pas prendre le risque d’envoyer quelque chose s’ils ne veulent pas que cela soit vu par n’importe qui.

Assurez-vous que vos enfants savent qu’ils ne doivent jamais partager avec d’autres des images à caractère sexuel qu’ils reçoivent. Cela ne ferait qu’aggraver les choses, la victime en sera affectée et ils pourraient avoir des problèmes. Si vos enfants reçoivent du matériel sexuellement explicite qui les rendent mal à l’aise, ils ne doivent le montrer qu’à un adulte en qui ils ont confiance pour demander de l’aide.

30 - Vos enfants doivent savoir quoi faire s’ils sont inquiets

  1. Bloquer immédiatement la personne et cesser toute communication
  2. Refuser de céder aux menaces et ne pas envoyer d’autres images ou de l’argent
  3. Conserver les messages pour les montrer à leurs personnes-ressources et/ou aux autorités
  4. Demander l’aide de parents, enseignants ou d’autres adultes en qui ils ont confiance
  5. Signaler la situation à Cyberaide.ca ou à la police
  6. Obtenir l’aide d’AidezMoiSVP.ca pour faire retirer le contenu d’Internet

Notes

Si vos enfants sont inquiets parce qu’ils ont envoyé des images à caractère sexuel, ou s’ils sont victimes de sextorsion, expliquez-leur ce qu’ils peuvent faire pour se sortir de cette situation difficile.

Premièrement, ils doivent cesser toute communication avec la personne qui leur a demandé d’envoyer des images à caractère sexuel et la bloquer sur toutes les plateformes concernées. Ils ne doivent jamais céder à leurs menaces.

Ils ne doivent jamais céder aux menaces de cette personne.

Ensuite, ils doivent conserver toute correspondance échangée avec l’autre personne en l’imprimant ou en faisant des captures d’écran.

Ensuite, vos enfants doivent signaler l’incident à un adulte en qui ils ont confiance.

Puis ils doivent signaler l’incident au site Cyberaide.ca ou à la police.

S’ils ont déjà envoyé des images ou vidéos à caractère sexuel, ils peuvent visiter le site Web AidezMoiSVP.ca pour obtenir de l’aide pour retirer le matériel de l’Internet.

31 - Les signes que vos enfants sont peut-être victimes d’exploitation en ligne

Nouvel ami
Nouveaux objets
Plus de temps en ligne
Plus secret
Langage inattendu
Plus émotif

Notes

Un adolescent victime d’exploitation aura des comportements différents de ceux qu’il a habituellement. Souvent, un adulte qui utilise le conditionnement ou le capping auprès d’un jeune l’avertira de ne pas parler aux autres et il est donc important de surveiller tout changement dans son comportement.

Par exemple, il pourra parler d’un nouvel ami dont vous n’avez jamais entendu parler, passer beaucoup plus de temps que d’habitude au téléphone ou en ligne.

Il pourrait être en possession d’objets que vous ne lui avez pas offerts. Encore un fois, il peut s’agir d’objets physiques comme des nouveaux vêtements ou appareils, ou des objets numériques comme des applications ou des mises à jour de jeux vidéo.

Il est peut-être aussi plus souvent en ligne ou plus secret sur ses habitudes en ligne ou il change d’écran lorsque vous arrivez pour ne pas que vous voyiez ce qu’il y fait.

Bien sûr, il peut arriver que, pour un adolescent, certains de ces comportements soient normaux. Quoi qu’il en soit, il est extrêmement important de maintenir une communication ouverte avec vos ados afin d’être en mesure de faire la différence entre une soudaine frénésie en ligne parce qu’ils viennent de découvrir un nouveau jeu et la rencontre avec une personne suspecte en ligne.

Ou ils pourraient aussi avoir un langage sexuellement explicite auquel ils ne vous ont pas habitué ou qu’ils n’utiliseraient normalement pas en votre présence. L’adulte qui les conditionne pourrait en effet avoir normalisé certains mots et comportements lors de conversation avec l’ado.
Ils pourraient être émotivement plus fragiles ou plus absents que d’habitude, même pour des préados, des jeunes ados ou des ados plus âgés. 

Ils s’isolent à un certain endroit dans la maison plus qu’à l’accoutumée (par exemple la chambre ou la salle de bain)

Ils se plaignent de maux de ventre, de maux de tête, ou de difficulté à dormir.

32 - Comment vous pouvez appuyer vos enfants

33 - Comment vous pouvez appuyer vos enfants :

Maintenir la communication

  • Soyez présent et ouvert
  • Dites-leur que vous êtes là pour leur parler
  • Assurez-les que vous êtes là pour eux et ce même s’ils ont fait des erreurs
  • Soyez conscient qu’ils pourraient hésiter à se confier à vous

Notes

La chose la plus importante, est d’être sensibilisé et de parler ouvertement et régulièrement avec vos enfants. Dîtes-leur qu’ils ne seront pas punis, même s’ils ont fait une erreur et qu’ils ont envoyé des images sexuellement explicites à quelqu’un.

Soyez conscient qu’ils hésiteront peut-être à se confier à vous. Il seront peut-être troublés, effrayés, embarrassés ou ennuyés par cette perspective. Il est important d’être présent et ouvert afin qu’ils acceptent de se confier lorsqu’ils seront prêts à s’ouvrir ou, s’ils ne veulent pas se confier à vous, prévoyez la possibilité qu’ils se confient à un autre adulte en qui ils ont confiance.

34 - Comment vous pouvez appuyer vos enfants :

Maintenir la communication

  • Parlez-leur de sécurité en ligne, de vie privée, d’établir des limites, de relations saines et de consentement  
  • Parlez-leur d'exemples réels connus, ou dans l'actualité
  • Montrez-leur à ne pas céder aux pressions et à cesser toute communication s’il se sent mal à l’aise ou menacé
  • Dites-leur que ce n'est pas leur faute si quelqu'un les a rendu mal à l'aise. 

Notes

Lorsque vous parlez à vos enfants, prenez des exemples réels afin qu’ils puissent s’identifier à ce que vous dites. Parlez-leur de sécurité en ligne, d’établir des limites, de relations saines et de consentement, dites-leur de ne pas céder aux pressions que le prédateur exerce sur eux et de couper toute communication s’ils se sentent mal à l’aise ou menacés.

35 - Comment vous pouvez appuyer vos enfants :

Maintenir la communication

  • Dites-leur qu’ils peuvent toujours se confier à vous ou à un autre adulte en qui il a confiance
  • Encouragez-les à parler à d’autres adultes en qui ils ont confiance et à utiliser les ressources en ligne
  • Abordez le sujet fréquemment 

Notes

Faites savoir à vos adolescents qu’ils peuvent toujours se confier à vous, même s’ils ont fait une erreur. Et s’ils ne sont pas à l’aise avec cette idée, dites-leur de parler à un autre adulte en qui ils ont confiance ou de recourir à des ressources en ligne comme Cyberaide.ca et AidezMoiSVP.ca si ils sont inquiets ou ne veulent pas vous parler.

36 - Comment vous pouvez appuyer vos enfants :

Comprendre les activités en ligne

  • Parlez de sécurité en ligne et de vie privée
  • Fixez des règles de base
  • Sachez avec qui ils sont en contact en ligne
  • Activez le contrôle parental
  • Si c’est possible, surveillez leurs activités en ligne

Notes

Habilitez les enfants à rester en sécurité en ligne peut les aider à se protéger du tort. 

Ayez avec eux des discussions ouvertes et honnêtes sur la sécurité en ligne et la vie privée, et assurez-vous qu’ils savent comment activer les réglages de confidentialité strictes et comment bloquer des personnes lorsque c’est nécessaire. Idéalement, seuls leurs amis hors ligne devraient avoir accès à leurs profils. Vous pouvez également fixez des règles de base sur l’utilisation de l’Internet, que ce soit de n’avoir qu’un seul ordinateur pour toute la famille, fermer et ranger les téléphones et les tablettes avant le coucher ou déterminer quels sont les sites Web qu’ils peuvent visiter. 

Parlez à vos enfants des amis avec qui ils sont en contact en ligne afin de savoir avec qui ils sont en contact et ce qu’ils font. De nombreux modems offrent le contrôle parental qui empêche vos enfants de visiter certains sites à partir de tous vos appareils connectés à votre serveur Internet.

Enfin, si c'est possible, surveillez leurs activités en ligne. Pour leur sécurité, il est important que vous sachiez ce que vos enfants font en ligne.

37 - Comment vous pouvez appuyer vos enfants :

Signaler la situation

  • Visitez Cyberaide.ca pour dénoncer toute forme d’exploitation sexuelle d’enfants en ligne
  • Communiquez avec les autorités policières si un enfant est en danger immédiat ou si un crime a été commis
  • Communiquez avec la direction de l’école si un autre élève, un parent ou un enseignant est impliqué

Notes

Si vous constatez qu’un enfant est en danger ou est victime d’exploitation en ligne, il est important de signaler immédiatement la situation. 

Visitez Cyberaide.ca pour signaler toute forme d’exploitation sexuelle d’enfants en ligne, communiquez avec les autorités policières locales si vous constatez que vos enfants sont en danger immédiat ou qu’un crime a été commis et communiquez avec la direction de l’école si l’exploitation implique un autre élève, un parent ou un enseignant. 

38 - Ressources

39 - Ressources

Canada.ca/exploitation-enfants
Page officielle du Gouvernement du Canada pour de l’information
et des ressources sur l’ESEL

Cyberaide.ca
Site canadien de signalement de l’exploitation sexuelle des enfants

JeunesseJecoute.ca
Aide confidentielle par téléphone, message texte ou clavardage à l’intention des jeunes

AidezMoiSVP.ca
Aide aux jeunes qui vivent une problématique liée aux images et vidéos à caractère sexuel

Notes
Si vous avez besoin de plus d’information sur ce sujet, ou pour dénoncer une situation, des ressources sont disponibles.

Canada.ca/exploitation-enfants
La page officielle du Gouvernement du Canada pour de l’information et des ressources sur l’ESEL

Vous y trouverez :
Des livrets pour les parents et tuteurs : des documents qui couvrent plusieurs sujets sur plusieurs pages, y compris le conditionnement en ligne, les images et vidéos à caractère sexuel, et le sextage et la sextorsion.

40 - Discussion

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :