Livret pour les parents et tuteurs d’enfants de 10 à 17 ans

Les dangers de l’exploitation sexuelle des enfants en ligne

Pour parents et tuteurs de jeunes de 10 à 17 ans

L’exploitation sexuelle des enfants en ligne : Ce que vous devez savoir

Aujourd’hui, les jeunes sont très actifs en ligne. Ils communiquent entre eux par des jeux ou sur YouTube. Ils utilisent chaque jour un ordinateur ou une tablette à l’école, créent, commentent et partagent du contenu sur les médias sociaux et souvent, possèdent même leurs propres appareils connectés à la maison. À mesure qu’ils vieillissent, ils nouent des relations et explorent leur sexualité en ligne. Et ils sont moins susceptibles de vous en parler.

Toute cette technologie a ses bons côtés, mais elle n’est pas sans danger.

Il y a toujours eu des gens qui voient les enfants et les jeunes comme des proies, mais la différence aujourd’hui avec l’Internet, c’est que ces prédateurs peuvent demeurer anonymes et à distance. Il s’agit d’un phénomène en croissance partout au Canada. Les parents doivent savoir comment protéger leurs enfants contre l’exploitation sexuelle en ligne, leur apprendre à reconnaître les risques qu’ils encourent, ainsi qu’assurer leur sécurité en ligne.

Ce que votre enfant doit savoir

Le conditionnement en ligne :

  • Ce dont il s’agit et comment il pourrait se produire
  • Comment votre enfant peut l’éviter

Les images et les vidéos à caractère sexuel :

  • Ce dont il s’agit et comment elles peuvent ne pas représenter des relations saines
  • Ce que votre enfant doit faire si on lui en envoie ou s’il en trouve

Le sextage et la sextorsion :

  • Ce dont il s’agit et leurs conséquences potentielles
  • Ce que votre enfant doit faire s’il a partagé des images intimes ou si quelqu’un essaie de le contrôler

Le « capping » :

  • Ce dont il s’agit et comment cela pourrait se produire
  • Comment se protéger et quoi faire si cela se produit

Qu’est-ce que le conditionnement ?

Le conditionnement consiste à gagner la confiance d’un enfant et parfois des adultes qui l’entourent dans le but d’avoir accès à l’enfant et de le contrôler en normalisant certains comportements et certaines attentes.

Voici quelques tactiques susceptibles d’être utilisées par un manipulateur :

  • Une personne communique avec votre enfant — elle peut prétendre être un jeune pour créer un lien avec lui, ou il peut s’agir de quelqu’un qu’il connaît
  • Elle parle avec votre enfant de ses amis ou de ses intérêts, lui offre des cadeaux, le complimente
  • Elle lui promet une vie meilleure, une relation basée sur l’amour, des cadeaux, de l’argent, de la drogue ou de l’alcool
  • Elle crée une division en lui disant : « tes parents sont trop stricts » ou « ils ne te comprennent pas »
  • Elle normalise des comportements sexuels en montrant à l’enfant des images ou des vidéos à caractère sexuel
  • Elle sexualise leur relation en envoyant à votre enfant des images ou vidéos explicites ou en lui demandant d’en envoyer
  • Elle pourrait menacer votre enfant ou exercer des pressions sur lui pour qu’il fasse ce qu’elle lui demande, ce qui risque de mener à la sextorsion
  • Elle pourrait même demander à l’enfant de la rencontrer en personne

Indices d’une possible tentative de conditionnement de votre enfant :

  • Il parle d’un nouvel ami dont vous n’avez jamais entendu parler auparavant
  • Il veut absolument passer plus de temps en ligne
  • Il possède de nouveaux objets que vous ne lui avez pas achetés (p. ex., des cadeaux, des appareils, de nouvelles applications, des mises à niveau de jeux vidéo)
  • Il est plus discret que d’habitude lorsque vous êtes en sa présence
  • Il utilise un langage à caractère sexuel, ce qu’il ne faisait pas auparavant
  • Il semble plus fragile, d’humeur changeante ou plus troublé que d’habitude (même s’il est un adolescent)
  • Il s’isole plus que d’habitude dans certains endroits de la maison (p. ex., sa chambre ou la salle de bains)
  • Il se plaint de maux de ventre ou de tête ou de troubles du sommeil

N’oubliez pas que les signes d’exploitation sexuelle en ligne ne se bornent pas à certains actes. Les tactiques employées par les contrevenants peuvent être interchangeables d’une situation à l’autre, et différents types d’exploitation sont susceptibles d’en engendrer d’autres.

Qu’est-ce que le sextage ?

Votre enfant s’adonne au sextage quand il crée, envoie ou partage des messages, des images ou des vidéos à caractère sexuel à des amis, à des connaissances ou même à des inconnus en ligne. Cela peut lui paraître inoffensif quand le destinataire est quelqu’un qu’il connaît ou qu’il aime bien. Aux mains des mauvaises personnes, ces images peuvent faire beaucoup de tort à votre enfant ou à quelqu’un d’autre.

Qu’est-ce que la sextorsion ?

La sextorsion (ou extorsion sexuelle) est une forme de chantage où quelqu’un menace d’envoyer une photo ou une vidéo à caractère sexuel de votre enfant à des amis, à des membres de sa famille ou à d’autres personnes s’il refuse d’envoyer de l’argent, de fournir plus de contenu sexuel ou de faire ce qu’on lui demande.

Qu’est-ce que le « capping » ?

On parle de « capping » lorsque quelqu’un, habituellement un adulte, utilise diverses plateformes ou applications de diffusion vidéo en continu pour enregistrer des vidéos ou prendre des captures d’écran de garçons et de filles en train de se dévêtir ou d’avoir des relations sexuelles, souvent sans que la victime sache qu’on enregistre le vidéoclavardage. La personne peut partager cette vidéo avec d’autres ou s’en servir pour pratiquer la sextorsion à l’encontre de sa victime.

Voici quelques tactiques susceptibles d’être employées par un « capper » en ligne :

  • Une personne se met en rapport avec votre enfant en prétendant être quelqu’un qu’il n’est pas — souvent quelqu’un de l’âge de votre enfant
  • Elle invite votre enfant à participer à une séance privée de clavardage ou à se rendre à une plateforme moins sécurisée pour un vidéoclavardage
  • Elle se sert souvent de séquences vidéo et d’un logiciel spécialisé pour réaliser une « vidéo appât » afin d’amener par la ruse votre enfant à avoir une conversation avec elle
  • Par la ruse ou la coercition, elle force votre enfant à se dévêtir ou à se livrer à des activités sexuelles devant la caméra, parfois en promettant de faire la même chose
  • Elle enregistre la vidéo. Les « cappers » peuvent être tellement rapides que les enfants ne savent même pas ce qui vient de leur arriver

Ce que vous pouvez faire

La chose la plus importante est d’être sensibilisé au phénomène et d’en discuter ouvertement et régulièrement avec votre enfant :

  • Dites-lui que vous êtes disponible en tout temps pour parler s’il en ressent le besoin
  • Acceptez le fait qu’il peut hésiter à se confier à vous
  • Donnez des exemples concrets auxquels il peut s’identifier mais qui ne le concernent pas
  • Discutez avec lui de la sécurité et de la protection de la vie privée en ligne, de l’établissement de limites, des relations saines et du consentement
  • Dites-lui de ne pas céder à la pression et de rompre la communication s’il se sent menacé ou mal à l’aise
  • Dites-lui qu’il peut en tout temps se confier à vous ou à un autre adulte en qui il a confiance, même s’il pense avoir commis des erreurs
  • Parlez-lui de ressources comme Cyberaide.ca et AidezMoiSVP.ca s’il est inquiet et qu’il ne veut pas se confier à vous

Ressources supplémentaires pour les parents et tuteurs

  • Service de police local
    Si vous connaissez un enfant qui court un danger ou un risque immédiat, appelez le 911 ou votre service de police local
  • Cyberaide.ca
    La centrale canadienne de signalement des cas d’exploitation sexuelle d’enfants sur Internet
  • Espace Mieux-être Canada
    Textez le 741741 ou rendez-vous à ca.portal.gs
  • JeunesseJecoute.ca
    Communiquez avec Jeunesse, j’écoute en composant le 1-800-668-6868 ou en textant le 686868
  • AidezMoiSVP.ca
    Aide pour retirer les images ou les vidéos à caractère sexuel de votre enfant sur Internet

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :