Mise à jour sur les tests de dépistage de la COVID-19 à l’Établissement de Port-Cartier

Communiqué de presse

Le 30 mars 2020 – Ottawa (Ontario) – Service correctionnel du Canada

La Santé publique a confirmé que deux détenus ont été déclarés positifs à la COVID-19 à l’Établissement de Port-Cartier, un établissement à sécurité maximale au Québec. Il s’agit des premiers cas confirmés concernant des détenus dans un établissement correctionnel fédéral.

Avant que les deux détenus ne soient diagnostiqués, neuf employés travaillant dans le même établissement avaient également été déclarés positifs à la COVID-19. Ils sont tous en isolement à la maison et suivent les directives des autorités locales de la santé. Dès qu’un résultat positif a été signalé pour un employé la semaine dernière, d’autres personnes ont été identifiées à l’aide des outils de retraçage des contacts de la Santé publique et ont été soumises à un test de dépistage, ce qui a entraîné la détection rapide de ces cas supplémentaires.

Ces deux détenus ont été isolés pour des raisons médicales du reste de la population carcérale générale et l’isolement cellulaire a été imposé à l’établissement par mesure de précaution. Nous suivons attentivement et rigoureusement les directives des responsables de la santé publique et surveillons l’état de ces détenus, tout en suivant des protocoles stricts pour éviter une plus grande propagation. Nous avons des équipes de services de santé spécialisées dans nos établissements, avec du personnel infirmier et des médecins sur place pour surveiller et évaluer les détenus qui développent des symptômes.

À ce jour, le SCC a pris de nombreuses mesures préventives dans toutes ses installations à l’échelle du pays. En outre, pour prévenir la propagation dans l’Établissement de Port-Cartier, les mesures suivantes ont été mises en place :

  • nous avons informé toutes les personnes susceptibles d’avoir été en contact avec les personnes infectées;

  • nous avons immédiatement procédé à un nettoyage de l’établissement, y compris désinfecté en profondeur toutes les surfaces à contact fréquent, en plus de continuer à suivre les procédures de nettoyage renforcées existantes;

  • nous avons temporairement mis en place le port du masque pour les travailleurs sur place;

  • nous avons renforcé la vérification active effectuée auprès des personnes qui doivent entrer dans l’établissement, notamment en prenant la température des employés pendant la durée de l’épidémie; et

  • nous avons renforcé les mesures de prévention, comme l’éloignement physique et les pratiques d’hygiène, et demandé à tous de surveiller leur état de santé.

Comme mesure additionnelle visant à assurer la santé et la sécurité, nous continuons de suspendre les visites aux détenus, toutes les permissions de sortir (à moins qu’elles ne soient nécessaires pour des raisons médicales), les placements à l’extérieur accordés aux délinquants et tous les transfèrements interrégionaux et internationaux de détenus. Nous avons également suspendu les programmes et les travaux non essentiels dans nos établissements et avons instauré des routines modifiées pour limiter les allées et venues.

Alors que nous poursuivons notre travail critique visant à assurer la sécurité publique pendant cette période, nous surveillerons de près la situation et continuerons à collaborer avec les autorités de santé publique, nos employés et les syndicats pour veiller à ce que des mesures appropriées soient mises en place pour protéger nos employés et les détenus et assurer leur sécurité.

-30-

Faits en bref

    • Au 28 mars 2020, 50 tests de dépistage avaient été effectués chez les détenus dans les établissements; 45 ont donné lieu à un résultat négatif, deux à un résultat positif et on attend le résultat de trois tests.

       

    • Le protocole du SCC prévoit l’isolement, pour des raisons médicales, des détenus qui présentent des symptômes de la COVID-19. Cela permet de les isoler rapidement de la population carcérale générale pour prévenir la propagation de l’infection.

       

    • Les employés qui sont soumis à un test de dépistage le sont dans leur collectivité. Dès que nous recevons la confirmation d’un résultat positif, nous communiquons avec les autorités locales de santé publique pour mettre en oeuvre diverses mesures, comme le retraçage des contacts que l’employé a eus, l’auto-isolement, la collaboration avec la Santé publique concernant d’autres tests de dépistage requis et la désinfection de l’établissement.

       

    • Lorsqu’un employé présente des symptômes, le SCC prend des mesures immédiates; cela comprend de nettoyer et de désinfecter en profondeur les lieux et veiller à ce que l’employé s’isole à la maison jusqu’à ce qu’il puisse retourner en toute sécurité au travail.

       

    • Le SCC a mis en place des mesures préventives, y compris des mesures de précaution relatives à l’hygiène, notamment l’hygiène des mains, le nettoyage, la désinfection, les pratiques appropriées pour la buanderie et les processus adéquats d’élimination des déchets.

     

    • Étant donné que les visites aux détenus ont été suspendues, le SCC a renoncé aux retenues pour les appels téléphoniques, le logement et la nourriture et a ajouté des minutes additionnelles à leurs comptes téléphoniques, ce qui les aidera à demeurer en contact avec leur famille et leurs réseaux de soutien. Nous réévaluerons ces mesures continuellement au fur et à mesure de l’évolution de cette situation de santé publique.


Liens connexes

Personnes-ressources

Relations avec les médias
Service correctionnel Canada
613-992-7711
media@csc-scc.gc.ca



Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :