Mise à jour sur la COVID-19 à l’intention des délinquants et de leurs familles : 9 avril 2021

Ce contenu est un message adressé aux délinquants fédéraux et à leurs familles par la Commissaire du Service correctionnel Canada (SCC).

Je suis heureuse de vous informer que le nombre de cas de COVID-19 au sein de la population carcérale du Service correctionnel Canada (SCC) a diminué. Le SCC a présentement :

Le SCC continue à surveiller le nombre de cas signalés dans les collectivités partout au pays et prenons toutes les mesures qui s’imposent pour prévenir l’introduction du virus dans nos unités opérationnelles.

Au cours des prochaines semaines, Le SCC se attend à recevoir des doses du vaccin de Moderna. Aussitôt que nous les aurons reçues, nous pourrons confirmer la date à laquelle nous commencerons à offrir le vaccin à tous les détenus et les membres du personnel dans nos établissements et les centres correctionnels communautaires (CCC). Vous avez le choix de vous faire vacciner ou non. Toutefois, les données médicales montrent que la vaccination est le meilleur moyen de vous protéger contre les complications graves découlant de la COVID-19. Je vous encourage donc fortement à accepter le vaccin lorsqu’il vous sera offert. En vaccinant le plus grand nombre de personnes dans nos établissements, nous pourrons mieux protéger tout le monde, ce qui nous permettra de reprendre nos activités normales plus rapidement.

Je tiens à vous remercier tous et toutes de votre coopération et de vos efforts continus. Je vous écris chaque semaine pour vous tenir au courant de la situation. Vous êtes également nombreux à m’envoyer des lettres et je vous suis réellement reconnaissante de me faire part de vos commentaires. La pandémie qui sévit est difficile pour tout le monde, et je reconnais que les restrictions en place sont exigeantes. La bonne nouvelle, c’est que nous sommes dans le dernier droit. Il est par ailleurs très important de continuer à respecter les mesures de santé que le SCC a mises en place, même après avoir reçu le vaccin. Nous devons continuer d’appliquer les diverses mesures de protection (port du masque, désinfection/lavage fréquent des mains, pratique de l’éloignement physique, etc.) afin de nous assurer d’atténuer les risques, particulièrement dans les établissements du SCC. Personne n’est protégé tant que nous ne sommes pas tous protégés.

En avril 2020, j’ai autorisé l’augmentation de la limite de transfert annuelle de 750 $ à 850 $ pour le reste de l’exercice 2020 à 2021 afin d’aider à atténuer les répercussions que certaines mesures mises en place pour lutter contre la COVID-19 ont eues sur vous. Puisque la pandémie continue de sévir, j’ai approuvé le maintien de la limite de 850 $ pour 2021 à 2022 afin de vous donner plus de souplesse sur le plan financier dans le but d’atténuer les répercussions de la pandémie. Certaines personnes qui m’ont écrit ont mentionné que plusieurs détenus utilisent ce montant additionnel pour améliorer leur situation, notamment en investissant dans l’atteinte de leurs objectifs d’éducation, ce que je suis ravie d’entendre.

En mars, le Regroupement canadien d’aide aux familles des détenus (RCAFD) a distribué des brochures et des cahiers d’exercices aux comités de détenus à l’échelle du pays, en partenariat avec le SCC. Je vous encourage à découvrir les services offerts par le RCAFD et à en informer vos familles. Le RCAFD offre également par téléphone des séances sur la résilience de la famille et le programme sur les compétences parentales Papa HÉROS à l’intention des détenus afin de favoriser :

Il distribue aussi aux détenus des trousses de correspondance afin qu’ils communiquent avec leurs familles et leurs amis. J’espère que ces ressources vous apporteront un soutien additionnel durant cette période difficile. N’hésitez pas à vous adresser au personnel du SCC pour obtenir plus de renseignements.

Je vous suis reconnaissante des efforts que vous déployez afin de protéger votre santé et celle des personnes qui vous entourent. Merci encore de votre coopération continue. Restez en sécurité.

Merci.

Détails de la page

Date de modification :