Histoire de la prestation des services de santé aux peuples des Premières nations et aux Inuits

Jusqu'aux années 1900, les communautés des Premières nations et des Inuits sont décimées par la variole, la tuberculose et d'autres maladies transmissibles, mais peu d'efforts sont concertés à l'échelle nationale pour résoudre la crise. En 1904, le ministère des Affaires indiennes nomme un surintendant médical général pour lancer des programmes médicaux et mettre sur pied des établissements de santé.

En 1945, le ministère de la Santé nationale et du Bien-être social est créé. En 1962, la Direction générale des services médicaux naît de la fusion de Services de santé aux Autochtones, de Service de santé du Nord et d'autres services extérieurs indépendants du gouvernement fédéral.

En 1974, le ministère de la Santé nationale et du Bien-être social dépose la politique du gouvernement fédéral concernant les services de santé offerts aux Indiens, qui réaffirme qu'aucune loi ni traité ne prévoit la prestation obligatoire de services de santé aux Autochtones. Toutefois, le gouvernement fédéral désire faire en sorte que les services soient accessibles en les offrant directement là où des services normalement fournis par les provinces ne sont pas offerts et en aidant financièrement les Autochtones démunis à payer les services nécessaires lorsque aucune autre aide n'est offerte.

En 1979, est annoncée l'adoption d'une nouvelle politique sur la santé des Indiens prévoyant que la prestation de services non assurés doit reposer sur le jugement professionnel de médecins ou de dentistes. Elle reconnaît également la nécessité d'améliorer les services offerts à la communauté de même que d'établir des relations solides entre le peuple autochtone, le gouvernement fédéral et le système de santé canadien.

La Direction générale des services médicaux commence à travailler au transfert de la prise en charge des services de santé aux communautés et aux organismes des Premières nations et des Inuits au milieu des années 1980, par l'entremise de la Direction des Direction des Politiques, de la Planification et de l'Analyse stratégiques.

À la suite des travaux de la Commission royale sur les peuples autochtones, le gouvernement fédéral annonce la publication de Rassembler nos forces : le plan d'action du Canada pour les questions autochtones. Dans ce document, Santé Canada, en partenariat avec le ministère des Affaires indiennes, s'engage à lancer des initiatives de lutte contre le diabète et la tuberculose, à mettre sur pied la Fondation pour la guérison des Autochtones et à élaborer une stratégie de guérison pour tenter d'alléger l'héritage laissé par les pensionnats pour Autochtones.

En 2000, la Direction générale des services médicaux devient la Direction générale de la santé des Premières nations et des Inuits.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :