ARCHIVÉE - Les animaux et votre santé

En collaboration avec les organisations et communautés des Premières nations, Santé Canada mène de nombreuses activités pour aider les personnes à rester en bonne santé et pour prévenir les maladies chroniques et contagieuses. Ainsi, il favorise le maintien de la santé publique par la prévention des maladies et la lutte contre celles-ci, y compris les maladies qui franchissent la barrière entre les animaux et les humains telles que l'infection par le virus du Nil occidental, la maladie de Lyme, la rage et l'infection à hantavirus.

Prévenez la propagation des maladies transmissibles : lavez-vous les mains

Comment vous laver les mains :

  1. Mouillez-vous les mains.
  2. Appliquez du savon.
  3. Faites mousser pendant 15 secondes.
  4. Rincez.
  5. Asséchez-vous bien les mains avec une serviette en papier ou un séchoir à air.
  6. Fermez les robinets avec une serviette en papier si vous en avez une.

Lavez-vous toujours les mains :

  • après avoir utilisé les toilettes;
  • avant et après avoir touché des aliments;
  • après avoir éternué ou toussé ou après vous être mouché;
  • après avoir changé la couche d'un bébé;
  • après avoir nettoyé la salle de bain ou la cage d'un animal ou après avoir touché un sac à ordures;
  • après avoir touché un animal de compagnie ou un autre animal domestique ou sauvage;
  • après une activité extérieure;
  • après toute activité pendant laquelle vos mains ont pu être contaminées.

Les nettoyants à mains à base d'alcool sont une excellente façon de vous laver les mains lorsque vous ne disposez pas d'eau et de savon. Si vos mains sont très sales, utilisez plutôt de l'eau et du savon. Si vous n'en avez pas, servez-vous d'abord d'une lingette imprégnée d'un détergent, puis d'un nettoyant à mains à base d'alcool.

Lorsque vous employez un nettoyant à mains à base d'alcool :

  1. Lisez les instructions sur l'étiquette.
  2. Déposez dans la paume d'une main une goutte de nettoyant de la taille d'un dix cents, puis frottez-vous les mains ensemble.
  3. Couvrez toutes les surfaces, y compris les doigts et les poignets, puis frottez jusqu'à ce que vos mains soient sèches (15 à 25 secondes environ).

Les jeunes enfants peuvent utiliser un nettoyant à base d'alcool, mais vous devez vous assurer qu'ils s'assèchent bien les mains avant de toucher quelque chose, pour empêcher qu'ils ne mettent de l'alcool dans leur bouche. Rangez le contenant dans un endroit sûr après vous en être servi.

Ce que vous devriez savoir au sujet des hantavirus

souris

Au Canada, seule la souris sylvestre a été identifiée comme un porteur d'hantavirus, mais ces souris ne sont pas toutes porteuses du virus. Étant donné qu'il est difficile de savoir si une souris est porteuse d'un hantavirus, il vaut mieux éviter le contact avec toute souris sauvage et éliminer de façon sécuritaire les excréments et les nids de souris de votre maison. Les chiens et les chats qui entrent en contact avec des rongeurs ne peuvent pas transmettre une infection à hantavirus aux humains.

Une personne peut tomber malade si elle inspire des particules d'hantavirus qui sont en suspension dans l'air par suite d'une activité de nettoyage, par exemple lorsqu'on passe le balai ou l'aspirateur dans un bâtiment infesté de rongeurs. Les hantavirus causent des symptômes semblables à ceux de la grippe, mais l'infection peut entraîner des complications pulmonaires graves qui peuvent être mortelles.

Pour réduire le risque d'infection à hantavirus :

  • Évitez que des souris ne s'introduisent dans votre maison en bloquant les ouvertures par lesquelles elles pourraient passer.
  • Conservez les aliments pour humains et animaux, l'eau et les ordures dans des contenants munis d'un couvercle bien ajusté.
  • Gardez votre cour propre et empilez votre bois au-dessus du niveau du sol.
  • Lorsque vous nettoyez votre maison ou votre communauté, prenez garde aux excréments et aux nids de souris. Si vous en trouvez, éliminez-les de façon sécuritaire.

Preparant un mélange d'eau de Javel et d'eau

Comment éliminer les excréments de souris :

  • Portez des gants en caoutchouc ou en plastique.
  • Vaporisez sur les excréments un désinfectant ménager tout usage ou un mélange d'eau de Javel et d'eau (1 partie d'eau de Javel pour 9 parties d'eau).
  • Assurez-vous que les excréments sont bien imbibés. Laissez reposer pendant 5 minutes.
  • Ramassez les excréments avec une serviette en papier. Jetez la serviette immédiatement.
  • Nettoyez vos gants avec un désinfectant et de l'eau chaude savonneuse avant de les enlever de vos mains. Lavez-vous les mains et le visage avant de manger ou de boire.
  • Dans les espaces clos ou aux endroits où on ne peut éviter de soulever la poussière, ouvrez les fenêtres de façon à bien ventiler la pièce avant le nettoyage. Vous pourriez porter un masque à filtre à particules à haute efficacité (HEPA).

Conseil pour le nettoyage :
N'utilisez pas de balai ni d'aspirateur pour les excréments ou les nids de souris. Le balai et l'aspirateur déplacent les particules dans l'air, où elles peuvent être inhalées.

Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter la page Hantavirus.

Protégez-vous contre les morsures d'animaux et la rage

Raton laveur

Les humains peuvent être exposés à la rage par des morsures de chiens ou de chats qui ont été en contact avec des animaux sauvages enragés tels que des coyotes, des chauves-souris, des renards, des mouffettes ou des ratons laveurs ou par contact direct avec des animaux sauvages enragés.

Les principaux symptômes de la rage sont des contractions musculaires autour de la morsure, de la fièvre, des maux de tête et de la fatigue. La rage peut entraîner une difficulté à parler, une sensibilité à la lumière et aux sons, une vision double, des hallucinations, une paralysie partielle, de l'agressivité, des convulsions et même la mort.

Voici comment on peut prévenir la rage :

  • Évitez de toucher un animal qui pourrait être malade ou d'entrer en contact avec lui. Les animaux enragés peuvent présenter divers symptômes. Ils peuvent ne plus avoir peur des humains, s'aventurer ailleurs que dans leur habitat normal, marcher d'un pas hésitant et être observés à un moment de la journée où ils ne sont généralement pas actifs. Ils peuvent aussi être hyperactifs et mordre sans raison.
  • Signalez les animaux suspects au centre de santé ou au poste de soins infirmiers local.
  • Enseignez à vos enfants qu'ils doivent éviter les animaux inconnus, même s'ils semblent amicaux.
  • Gardez vos animaux de compagnie à l'écart des animaux sauvages et assurez-vous que leurs vaccins sont à jour.
  • Les animaux domestiques qui ont mordu devraient être placés en confinement pendant 10 jours, le temps qu'on observe s'ils ont des symptômes de la rage.
  • Si possible, les animaux sauvages qui ont mordu devraient être capturés et subir un test de détection de la rage.
  • Si vous avez été mordu par un animal sauvage ou un animal suspecté d'être enragé, vous devez obtenir des soins médicaux. Un traitement pourrait être nécessaire pour prévenir l'apparition de la maladie.

Protégez-vous : évitez les morsures de tiques

tique

La maladie de Lyme est une infection bactérienne. Elle se transmet aux humains par la morsure d'une tique (petit insecte) infectée. Les morsures de tiques sont généralement sans douleur, et la plupart des personnes ignorent qu'elles ont été mordues.

Chez l'humain, la maladie de Lyme commence environ 2 semaines après la morsure d'une tique infectée : une éruption cutanée en forme de cercle qui s'agrandit fait son apparition, puis disparaît. Beaucoup de personnes ont des symptômes semblables à ceux de la grippe : maux de tête, raideurs dans le cou, fièvre, douleurs musculaires ou fatigue.

La maladie de Lyme se traite par des antibiotiques. Si la maladie n'est pas traitée, certaines personnes peuvent continuer à avoir des maux de tête. Elles peuvent aussi être étourdies et avoir des problèmes de concentration, des raideurs dans le cou et, dans de rares cas, un rythme cardiaque irrégulier. Certaines personnes peuvent aussi avoir des douleurs articulaires chroniques et de l'enflure. Ces symptômes peuvent se manifester 2 ans ou même plus après la morsure d'une tique.

Comment éviter les morsures de tiques
Appliquez un chasse-moustiques contenant du DEET ou un autre produit approuvé lorsqu'il est possible que vous soyez exposé à des tiques ou à des insectes. Suivez toujours le mode d'emploi.

Trois gens qui restent à l'extérieur en toute sécurité

Portez des vêtements de couleur claire (blouse à manches longues et des pantalons), des chaussettes et un chapeau si vous allez camper, chasser ou si vous vous rendez dans une région boisée ou marécageuse. Si vous placez vos bas de pantalon dans vos chaussettes, vous réduirez encore plus la possibilité que des tiques se fixent à votre peau.

Après avoir passé du temps à l'extérieur, examinez-vous ainsi que votre famille et vos animaux de compagnie pour vous assurer qu'aucune tique ne s'est fixée.

Que faire si vous pensez avoir été mordu par une tique?

  • Si une tique s'est fixée à votre peau, enlevez-la doucement avec des pincettes. Saisissez-la près de la peau, puis tirez doucement vers le haut en exerçant une pression stable; évitez de tordre ou d'écraser la tique. Ne brûlez pas la tique et ne l'étouffez pas. Nettoyez la peau autour de la morsure avec de l'eau savonneuse ou un désinfectant.
  • Inscrivez sur le calendrier la date et l'endroit de la morsure. Rappelez-vous que le risque de transmission de la maladie de Lyme est beaucoup moins grand lorsque la tique est enlevée dans la journée qui suit la morsure. Si une éruption cutanée ou d'autres symptômes apparaissent, parlez-en à votre professionnel de la santé.

Évitez les moustiques

moustique

Le virus du Nil occidental (VNO) se transmet aux humains par la piqûre d'un moustique infecté. Les moustiques deviennent infectés après avoir piqué un oiseau sauvage porteur du virus. La plupart des personnes infectées par le VNO n'ont aucun symptôme. D'autres ont des symptômes semblables à la grippe. Dans de rares cas, le VNO peut provoquer une maladie grave, et même la mort. Le VNO peut rendre n'importe qui malade, mais le risque de maladie grave augmente avec l'âge.

Comment réduire votre risque d'infection par le virus du Nil occidental

  • Appliquez un chasse-moustiques contenant du DEET ou un autre produit approuvé lorsqu'il est possible que vous soyez exposé à des insectes. Suivez toujours le mode d'emploi.
  • Portez des vêtements de couleur claire (blouse à manches longues et des pantalons), des chaussettes et un chapeau si vous allez camper, chasser ou si vous vous rendez dans une région boisée ou marécageuse.
  • Éliminez les sources d'eau stagnante, car les moustiques peuvent s'y développer.

Les chasse-moustiques renfermant du DEET sont-ils sans danger?
Oui! Santé Canada recommande l'utilisation de chasse-moustiques contenant 5 à 30 % de DEET. Le DEET est employé sans danger depuis 50 ans en Amérique du Nord. Ne vous servez que de chasse-moustiques approuvés au Canada.

Comment appliquer un chasse-moustiques

  • Lisez toujours le mode d'emploi sur le contenant et suivez-le.
  • Une mince couche de chasse-moustiques est suffisante. N'appliquez le produit que sur les parties du corps qui ne sont pas recouvertes d'un vêtement. Vaporisez-en aussi sur vos vêtements.
  • Si vous prévoyez ne rester à l'extérieur que pendant une courte période, choisissez un produit dont la concentration en DEET est plus faible et ne répétez l'application que si vous devez être protégé plus longtemps.
  • Si vous avez employé un chasse-moustiques, lavez-vous la peau avec de l'eau et du savon lorsque vous retournez à l'intérieur ou lorsque vous n'avez plus besoin de protection.
  • N'appliquez pas de chasse-moustiques sur les mains et le visage des enfants. Ainsi, vous réduirez le risque que le produit se retrouve dans leurs yeux ou leur bouche.
  • Vous pouvez utiliser à la fois un écran solaire et un chasse-moustiques lorsque vous êtes à l'extérieur. Pour bien appliquer chacun des produits, suivez le mode d'emploi sur leur étiquette. Appliquez d'abord l'écran solaire, puis le chasse-moustiques.

Lignes directrices pour l'emploi d'un chasse-moustiques

  • N'appliquez pas de produit renfermant du DEET sur les enfants de moins de 6 mois.
  • Pour les enfants âgés de 6 mois à 2 ans, n'employez un tel produit que lorsque le risque de piqûre de moustiques est élevé et, dans un tel cas, n'en appliquez qu'une fois par jour (utilisez des produits renfermant 10 % ou moins de DEET).
  • Pour les enfants de 2 à 12 ans, n'appliquez pas de produit plus de 3 fois par jour (produit renfermant 10 % ou moins de DEET). Évitez d'employer le produit pendant une longue période.
  • Pour les adultes et les enfants de plus de 12 ans, Santé Canada recommande l'utilisation de chasse-moustiques approuvés contenant 5 à 30 % de DEET.
  • N'appliquez pas de chasse-moustiques sur une plaie ouverte ni sur des régions sensibles ou brûlées par le soleil.
  • Lorsque vous êtes à l'extérieur, utilisez un chasse-moustiques quel que soit le moment de la journée. Les moustiques peuvent piquer le jour ou la nuit, selon l'endroit où vous vous trouvez au Canada.

Au printemps et en été, éliminez l'eau stagnante de votre maison et de votre cour, car les moustiques peuvent se développer dans de petites quantités d'eau stagnante.

  • Videz l'eau qui s'est accumulée dans les vieux pneus, les pots à fleurs, les couvercles des barils d'eau pluviale, les jouets et les autres objets extérieurs.
  • Entreposez les gros articles extérieurs à l'envers (canots, brouettes, pataugeoires, etc.).
  • Remplacez l'eau dans les bols d'eau des animaux de compagnie ou d'autres contenants deux fois par semaine.
  • Encouragez vos enfants et vos voisins à nettoyer eux aussi!

Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter la page Virus du Nil occidental.

Ce que vous devez savoir au sujet de la grippe aviaire

La grippe aviaire est une maladie causée par un virus qui peut infecter toutes les espèces d'oiseaux, mais qui peut aussi, moins fréquemment, infecter les mammifères, y compris les humains. Les oiseaux sauvages ne sont généralement pas atteints de la grippe aviaire, mais peuvent transmettre le virus aux oiseaux domestiques tels que le poulet, l'oie et la dinde.

Il existe une souche de virus de la grippe aviaire, la souche H5N1, qui circule dans tous les pays d'Asie du Sud-Est et dans certaines parties de l'Europe. Cette souche particulière du virus tue la plupart des oiseaux domestiques qu'elle infecte, dont les poulets, les canards et les oies.

Les virus de la grippe aviaire tels que le virus H5N1 peuvent infecter l'humain, mais rarement. À ce jour, la plupart des cas humains ont été associés à un contact direct avec de la volaille infectée ou ses excréments. Ce contact comporte souvent une exposition au virus durant l'abattage, le plumage ou la préparation de la volaille en vue de la cuisson.

Pour réduire le risque :

  • Évitez de toucher un oiseau qui pourrait être malade ou tout autre contact avec cet oiseau.
  • Signalez les oiseaux suspects ou la mortalité massive inhabituelle d'oiseaux à l'agent en hygiène de l'environnement de votre localité, au centre de santé ou au poste de soins infirmiers.
  • Enseignez à vos enfants qu'ils doivent éviter le contact avec les oiseaux sauvages ou tout oiseau mort ou malade.

Pour de plus amples renseignements sur la grippe aviaire, veuillez consulter la page Influenza (la grippe).

Protégez-vous de la grippe

Faisant vacciner contre la grippe

La grippe est une maladie respiratoire courante qui touche des millions de Canadiens chaque année. Bien que la plupart des personnes se rétablissent complètement, 4 000 à 5 000 Canadiens meurent chaque année de la grippe ou de ses complications, selon la gravité de la saison grippale.

Il est bon de savoir que vous pouvez réduire votre risque d'attraper la grippe cet hiver en vous faisant vacciner contre elle. La vaccination est un moyen sûr et efficace de prévenir la grippe, d'en limiter la propagation ou de réduire la gravité des symptômes. Il est nécessaire de se faire vacciner chaque automne. Consultez votre professionnel de la santé pour en savoir plus.

Pour de plus amples renseignements sur la grippe, veuillez consulter la page Influenza (la grippe).

Comment rester en bonne santé : trucs pour les chasseurs, les trappeurs, les pêcheurs et les campeurs

Faisant la cuisine autour du feu de camp
  • Apportez avec vous du savon, un produit de remplacement du savon tel qu'un nettoyant à mains à base d'alcool ainsi que des gants jetables.
  • Lavez-vous les mains souvent.
  • Ne manipulez pas et ne mangez pas d'animaux malades, y compris les oiseaux ou les poissons, ou des animaux qui sont morts de cause inconnue.
  • Évitez de toucher le sang, les sécrétions et les excréments d'animaux sauvages.
  • Évitez de vous frotter les yeux, de toucher votre visage, de manger, de boire et de fumer lorsque vous nettoyez des animaux sauvages, y compris les oiseaux et les poissons.
  • Gardez les jeunes enfants à l'écart lorsque vous nettoyez des animaux sauvages et dissuadez-les de jouer à des endroits qui pourraient être contaminés par des excréments d'animaux sauvages.
  • Lorsque vous préparez des animaux sauvages, lavez vos couteaux, vos outils, les surfaces de travail et tout autre équipement avec de l'eau tiède savonneuse, puis désinfectez-les avec une solution d'eau de Javel à usage domestique (hypochlorite de sodium à 0,5 %).
  • Portez des gants imperméables à usage domestique ou des gants jetables en latex ou en plastique lorsque vous manipulez ou nettoyez des animaux sauvages, y compris des oiseaux ou des poissons.
  • Lavez vos gants et vos mains (pendant au moins 20 secondes) avec de l'eau tiède et du savon immédiatement après avoir fini de préparer les animaux sauvages ou de nettoyer votre équipement. Si vous n'avez pas d'eau, enlevez la saleté avec une lingette et appliquez un nettoyant à mains à base d'alcool. Lavez-vous les mains à l'eau et au savon dès que possible.
  • Ne gardez jamais d'oiseaux, d'animaux ni de poissons sauvages dans votre maison ou comme animaux domestiques.

Si vous tombez malade après avoir manipulé des animaux sauvages, consultez votre médecin. Envisagez de recevoir le vaccin annuel contre la grippe humaine saisonnière si vous chassez ou manipulez souvent des oiseaux sauvages.

Ce vaccin ne vous protégera pas contre la grippe aviaire, mais il réduira la probabilité que vous soyez infecté en même temps par le virus de la grippe humaine et celui de la grippe aviaire. Vous diminuerez ainsi le risque que les deux virus de la grippe se mélangent et créent une nouvelle souche de virus aviaire contre laquelle les humains n'ont aucune immunité ou n'en ont que très peu.

Salubrité des aliments pendant la période des Fêtes

Vous pouvez réduire le risque que votre famille et vos amis souffrent d'une maladie d'origine alimentaire durant la période des Fêtes en suivant quelques conseils de base.

Nettoyage. Lavez-vous les mains et lavez les surfaces de contact (par exemple comptoirs de cuisine) et les ustensiles souvent pour éviter que les bactéries se propagent.

Séparation. Conservez les aliments crus à l'écart des aliments cuits et des aliments prêts à manger pour éviter la contamination croisée. Servez-vous de deux planches à découper : une pour la viande, la volaille et les poissons et fruits de mer crus et une autre pour les produits frais lavés et les aliments prêts à manger. Ne placez jamais des aliments cuits dans la même assiette ou sur la même planche à découper que celles utilisées pour les aliments crus, à moins de les avoir lavées au préalable à l'eau tiède savonneuse.

Cuisson. Vous pouvez tuer les bactéries dangereuses en cuisant les aliments jusqu'à ce qu'ils atteignent une température interne suffisante. Servez-vous d'un thermomètre numérique à affichage instantané et cuisez les aliments jusqu'à ce qu'ils atteignent au moins les températures suivantes :

  • 85ºC (185ºF) pour le poulet entier;
  • 74ºC (165ºF) pour les farces, les casseroles, les restes, les plats renfermant des oeufs, la dinde hachée et le poulet haché, y compris les saucisses contenant du poulet;
  • 71ºC (160ºF) pour les côtelettes, les côtes et les rôtis de porc ainsi que pour le boeuf haché, le porc haché et le veau haché, y compris les saucisses; et
  • 63ºC (145ºF) pour toutes les coupes de boeuf et de veau dans les muscles entiers, par exemple les steaks et les rôtis. Lavez le thermomètre entre chaque vérification de température et mangez les aliments chauds lorsqu'ils sont encore chauds.

Froid. Gardez les aliments froids au froid et hors de la zone de danger, qui va de 4ºC (40ºF) à 60ºC (140ºF). Réfrigérez ou congelez les restes dans les 2 heures dans des contenants peu profonds munis d'un couvercle.

Voyages. Comme toujours, gardez les aliments chauds au chaud (60ºC [140ºF] ou plus) et les aliments froids au froid (4º C [40ºF] ou moins) si vous en apportez durant vos déplacements. Transportez les aliments chauds dans des contenants isolés avec des blocs chauffants (hot packs). Transportez les aliments froids dans une glacière avec de la glace ou un bloc réfrigérant (ice pack).

Pour plus d'information, consultez votre professionnel de la santé ou visitez le site Salubrité des aliments pendant les Fêtes pour obtenir plus de renseignements sur la salubrité des aliments.

Si vous désirez plus de renseignements ou si vous avez des questions, veuillez consulter votre agent d'hygiène du milieu ou votre fournisseur de soins.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :