ARCHIVÉE - Premières nations - Programme de santé environnementale et publique

Télécharger

© Sa Majesté la Reine du Chef du Canada, représentée par le ministre de Santé Canada, 2008.

N° de publication de Santé Canada : 3524
N° de catalogue : H34-168/2008F (Version imprimée)
ISBN : 978-0-662-08538-6 (Version imprimée)
N° de catalogue : H34-168-2008F-PDF (Version PDF)
ISBN : 978-0-662-08539-3 (Version PDF)

Cette publication peut être reproduite sans autorisation dans la mesure où la source est indiquée en entier.

Table des matières


Santé Canada est le ministère fédéral responsable d'aider les Canadiennes et les Canadiens à maintenir et à améliorer leur état de santé. Nous évaluons l'innocuité des médicaments et de nombreux produits de consommation, nous aidons à améliorer la salubrité des aliments et nous offrons de l'information aux Canadiennes et aux Canadiens afin de les aider à prendre de saines décisions. Nous offrons des services de santé aux peuples des Premières nations et aux communautés Inuites. Nous travaillons de pair avec les provinces pour s'assurer que notre système de soins de santé dessert bien les Canadiennes et les Canadiens.

La Direction générale de la santé des Premières nations et des Inuits de Santé Canada soutient la prestation de services de santé publique et de promotion de la santé dans des réserves et dans des communautés Inuits. Le mandat de la Direction générale est le suivant :

  1. faire en sorte que les services de santé soient disponibles et que les communautés des Premières nations et des Inuits y aient accès;
  2. aider les Premières nations et les Inuits à s'occuper des obstacles en matière de santé et des menaces de maladie, et atteindre des niveaux de santé comparables à ceux des autres Canadiens qui vivent dans des endroits semblables; et
  3. établir des partenariats solides avec les Premières nations et les Inuits afin d'améliorer le système de santé.

Publication autorisée par le ministre de la Santé.

Programme de santé environnementale et publique des Premières nations est disponible sur Internet à l'adresse suivante : http://www.santecanada.gc.ca

Also available in English under the title: First Nations Environmental Public Health Program

La présente publication est également disponible sur demande sur disquette, en gros caractères, sur bande sonore ou en braille.

Pour obtenir plus de renseignements ou des copies supplémentaires, veuillez communiquer avec :

  • Votre agent d'hygiène du milieu
  • Un bureau régional:
    Région de l'Atlantique : 902 426-9931
    Région du Québec : 514 283-0112
    Région de l'Ontario : 519 751-6516
    Région du Manitoba : 204 984-0158
    Région de la Saskatchewan : 306 780-5434
    Région de l'Alberta : 780 495-2712
    Région du Pacifique : 604 666-9766
  • 1-800-O CANADA.

  • Collaboration avec les Premières nations pour élaborer les activités
    du Programme de santé environnementale et publique;
  • Réponse en temps opportune aux besoins des communautés en matière de santé
    environnementale et publique;
  • Défense des droits et expertise dans le domaine de santé environnementale et publique;
  • Soutien du renforcement des capacités des Premières nations en santé environnementale et publique;
  • Recours à des techniques d'éducation et de promotion adaptées à la culture;
  • Reconnaissance du fait que la santé environnementale et publique s'inscrit dans l'approche holistique du bien-être; et
  • Respect des cultures des Premières nations et de leurs relations
    spéciale avec l'environnement.

La présente brochure fournit des renseignements sur les activités en santé environnementale et publique de Santé Canada dans des communautés des Premières nations.

Les conditions de l'environnement, tant naturel qu'aménagé, peuvent influer sur la capacité d'une personne à atteindre et à maintenir une bonne santé. Un environnement sain offre un approvisionnement en eau salubre, des ressources alimentaires saines, des logements et des installations communautaires construites et entretenues de manière adéquate, ainsi que le traitement et l'élimination appropriés des eaux usées et des déchets solides. La planification et l'intervention d'urgence sont d'autres éléments essentiels au maintien d'un environnement sain, qui sont nécessaires afin de prévenir et de contrôler les maladies transmissibles.

Le Programme de santé environnementale et publique dans des communautés des Premières nations essaie de prévenir et d'identifier les risques d'origine environnementale qui pourraient menacer la santé des résidents de ces communautés. Le programme offre aussi des recommandations de mesure corrective visant à réduire ces risques. À l'appui de la mission de Santé Canada qui est d'aider les Canadiens et les Canadiennes à maintenir et à améliorer leur santé, le Programme de santé environnementale et publique fournit des services aux communautés des Premières nations au sud du 60e parallèle. Au nord du 60e parallèle, la responsabilité des différents volets du Programme de santé environnementale et publique a été transférée aux gouvernements territoriaux ou aux Premières nations et aux Inuits dans le cadre des règlements des revendications territoriales.

Les agents d'hygiène du milieu (AHM) fournissent des avis et des conseils, font de l'éducation, des inspections sanitaires et des recommandations aux Premières nations et à leurs dirigeants, dans le but de les aider à gérer les dangers pour la santé publique liés à l'environnement. Ils recueillent les données requises pour analyser les mesures qui peuvent être prises afin de promouvoir la santé publique dans des communautés des Premières nations. Certains AHM sont employés par Santé Canada et d'autres, par les Premières nations ou les conseils tribaux. Tous les AHM travaillant dans des communautés des Premières nations doivent avoir un certificat dans l'inspection de santé publique (Canada).

Les AHM visitent les Premières nations pour faire des inspections, des enquêtes et pour offrir des séances d'éducation et de formation. Les activités sont offertes couramment, conformément aux plans de travail communautaires convenus par les agents d'hygiène du milieu, les chefs et les Conseils. D'autres activités sont effectuées tel qu'exigé, à la demande des chefs et des Conseils.

Les AHM déterminent les risques éventuels pour la santé publique dans des communautés des Premières nations et formulent des recommandations sur la manière de les corriger. Il incombe aux chefs et aux Conseils de donner suite aux recommandations qui sont faites.

On a défini la santé publique comme la science et l'art de promouvoir la santé, de prévenir la maladie, de prolonger la vie et d'améliorer la qualité de vie grâce aux efforts structurés de la société.

(Last J, éditeur. A dictionary of epidemiology: 4th edition. Toronto: Oxford University Press, 2001)

Les sections qui suivent décrivent les activités qui peuvent être entreprises dans le cadre du Programme de santé environnementale et publique, en fonction des besoins des communautés. Les activités énumérées dans la présente brochure ne sont pas toutes effectuées dans toutes les communautés, et d'autres activités non indiquées ici peuvent être exécutées par le truchement du Programme de santé environnementale et publique. Les activités telles que les inspections, les séances de formation et la sensibilisation du public sont offertes couramment, conformément aux plans de travail communautaires convenus par les agents d'hygiène du milieu, les chefs et les Conseils, ou tel qu'exigé à la demande des chefs et des Conseils. Si vous avez des questions ou des commentaires au sujet de santé environnementale et publique ou les programmes offerts dans des communautés des Premières nations situées au sud du 60e parallèle, n'hésitez pas à communiquer avec votre agent d`hygiène du milieu ou le bureau régional de Santé Canada le plus proche (voir l'intérieur de l'endos de ce document pour les rejoindre).

enfant et mère buvant de l'eau
couple avec poisson frais
enfants mangeant

L'accès à l'eau potable saine et fiable est essentiel. Le Programme de santé environnementale et publique comporte des activités liées à la qualité de l'eau potable dans des communautés des Premières nations.

Activités
  1. Évaluation de la santé environnementale et publique

    • Surveiller la qualité de l'eau potable :
      • L'échantillonnage et la vérification des systèmes de distribution communautaires, des citernes et des puits d'accès public sont effectués par les AHM et les responsables de la qualité de l'eau potable des communautés, qui peuvent comprendre des techniciens en qualité de l'eau et des représentants en santé communautaire.
    • Examiner et interpréter les résultats des vérifications de la qualité de l'eau selon la plus récente version des Recommandations pour la qualité de l'eau potable au Canada, notamment les paramètres bactériologiques, chimiques, physiques et radiologiques.
    • Fournir des avis, des conseils et des recommandations aux communautés des Premières nations sur les questions relatives à la qualité de l'eau potable.
    • Examiner les plans des systèmes d'aqueduc communautaire nouveaux ou modernisés, du point de vue de la santé publique.
    • Enquêter au besoin sur les problèmes soupçonnés concernant l'approvisionnement en eau potable des communautés.

  2. Sensibilisation du public

    • Sensibiliser les chefs, les Conseils et les résidents des communautés à la qualité de l'eau potable et à la prévention des risques.

  3. Formation

    • Assurer la formation et l'orientation des responsables de la qualité de l'eau potable des communautés et leur offrir des cours de recyclage réguliers.

enfant buvant de l'eau
Inspection des eaux
eau bouillante versée dans une tasse

La salubrité alimentaire comprend l'approvisionnement, le stockage, la préparation et la distribution appropriés des aliments. Le personnel du Programme de santé environnementale et publique collabore avec les chefs, les Conseils, les exploitants de services alimentaires, les services de repas communautaires et les résidents, afin de prévenir les intoxications alimentaires dans des communautés des Premières nations. Le Programme de santé environnementale et publique touche les questions de santé publique liées aux aliments traditionnels et conventionnels.

Activités
  1. Évaluation de la santé environnementale et publique

    • Effectuer des inspections sanitaires dans des installations de services alimentaires et à l'occasion de rassemblements communautaires comme les pow-wows, les Jours du traité et les compétitions sportives.
    • Examiner les plans des installations nouvelles ou modernisées de services alimentaires, du point de vue de la santé publique.
    • Fournir des avis, conseils et recommandations aux chefs, aux Conseils, aux propriétaires, aux exploitants et aux résidents des Premières nations sur les questions de santé publique liées à la salubrité alimentaire.
    • Aviser les communautés des rappels et des avertissements alimentaires.

  2. Sensibilisation du public

    • Sensibiliser les résidents des communautés à la salubrité alimentaire, notamment en ce qui concerne les sources, le stockage, la préparation et la distribution d'aliments traditionnels et conventionnels, dans des établissements de services alimentaires et à domicile.

  3. Formation

    • Assurer la formation sur la manipulation des aliments à l'intention des travailleurs des établissements de services alimentaires et des bénévoles dans des rassemblements communautaires.

femme coupant des légumes
cuisinières
laver des fruits et légumes

Une maison saine procure à ses résidents les conditions physiques et sociales nécessaires à la santé, à la sécurité, à l'hygiène et au confort. Le personnel du Programme de santé environnementale et publique collabore avec les communautés des Premières nations et avec d'autres organismes, afin d'aider à la prise en charge des questions de santé publique liées au logement.

Activités
  1. Évaluation de la santé environnementale et publique

    • Effectuer sur demande des inspections sanitaires dans des logements publics/sociaux situés dans des réserves. Les inspections peuvent porter sur l'évaluation de la qualité de l'air ambiant, des contaminants, de la lutte contre les parasites, de l'approvisionnement en eau, de l'élimination des déchets solides et liquides, de la sécurité générale, des vices de construction et du surpeuplement.
    • Examiner, du point de vue de la santé publique, les plans de nouvelles constructions domiciliaires et les plans de rénovation.
    • Fournir des avis, des conseils et des recommandations aux chefs, aux Conseils, aux travailleurs communautaires et aux occupants en ce qui concerne tous les stades du logement : emplacement et conception, construction, occupation et démolition.

  2. Sensibilisation du public

    • Sensibiliser les chefs, les Conseils, les travailleurs communautaires et les occupants au maintien d'une maison sécuritaire et saine.

  3. Formation

    • Offrir sur demande des séances de formation sur les questions de santé publique liées au logement.

travailleurs de la construction
devant de maison

Les eaux usées, aussi appelées eaux d'égout, peuvent être nocives pour l'homme car elles peuvent être des agents de propagation de maladies et de pollution des eaux de surface et des sources souterraines. Le Programme de santé environnementale et publique identifie les dangers existants et potentiels associés à l`évacuation des eaux usées, afin de prévenir et de réduire les risques pour la santé publique. Les activités du programme sont axées sur des systèmes dàssainissement autonome des eaux usées, et sur des stations de traitement des eaux usées.

Activités
  1. Évaluation de la santé environnementale et publique

    • Effectuer des inspections des sites et des installations pour les systèmes nouveaux et modernisés d'assainissement autonome des eaux usées.
    • Répondre aux plaintes en effectuant des inspections, du point de vue de la santé publique, des systèmes existants d'assainissement autonome des eaux usées, s'il y a lieu.
    • Examiner, du point de vue de la santé publique, les plans des systèmes, nouveaux et modernisés d'assainissement autonome des eaux usées.
    • Fournir des avis, des conseils et des recommandations relativement aux systèmes d'assainissement autonome des eaux usées, notamment des renseignements sur la désaffectation appropriée des sites.
    • Effectuer des inspections des stations de traitement des eaux usées s'il y a menace pour la santé publique.
    • Fournir des avis, des conseils et des recommandations relativement aux stations de traitement des eaux usées.
    • Examiner, du point de vue de la santé publique, les plans des stations de traitement des eaux usées nouvelles et modernisées.

  2. Sensibilisation du public

    • Sensibiliser les occupants et les propriétaires à l'entretien adéquat d'un système d'assainissement autonome des eaux usées et à la réduction des risques liés au rejet des eaux usées.

site d'eau
homme marchant dans un champ
lac

Les déchets solides, ou ordures, présentent un danger pour la santé publique s'ils ne sont pas gérés adéquatement. Par exemple, les pneus, les appareils ménagers, les meubles et les voitures abandonnées constituent des risques pour la santé et la sécurité. Les sites d'enfouissement des déchets peuvent attirer la vermine qui propage des maladies. Ces sites peuvent aussi contaminer l'air, le sol, et l'eau, ainsi que l'approvisionnement en eau potable. Le personnel du Programme de santé environnementale et publique collabore avec la communauté et d'autres organismes pour aider à limiter les risques pour la santé publique que pose l'élimination des déchets solides.

Activités
  1. Évaluation de la santé environnementale et publique

    • Effectuer des inspections sanitaires des sites d'enfouissement et des stations de transfert. Ces inspections évaluent le mode de collecte des déchets solides, l'exploitation des sites, le confinement des déchets, les types de déchets éliminés, la lutte contre la vermine, les conditions du sol, les conditions des eaux souterraines, et l'analyse du lixiviat.
    • Examiner, du point de vue de la santé publique, les plans des sites d'enfouissement de déchets nouveaux ou modernisés, ou les pratiques (p. ex., les stations de transfert).
    • Fournir des avis, des conseils et des recommandations aux chefs, aux Conseils, aux constructeurs, aux propriétaires, aux exploitants de site et aux résidents des Premières nations sur les questions de santé publique relatives à l'élimination des déchets solides.
    • Faire des recommandations aux chefs, aux Conseils et aux exploitants de site, en vue d'une désaffectation sécuritaire des sites d'enfouissement.

  2. Sensibilisation du public

    • Sensibiliser le public aux aspects de l'élimination des déchets solides qui ont trait à la santé publique.
    • Fournir, sur demande, des références ou de l'information sur les programmes de recyclage, l'élimination des déchets dangereux (p. ex., des piles, de la peinture), et la collection et le stockage des déchets solides, sans risque.

Meubles usagés - chaises, sofas, matelats

Le personnel du Programme de santé environnementale et publique collabore avec les communautés des Premières nations, les propriétaires, les exploitants, les employés et les utilisateurs des installations afin d'aider à prévenir la propagation des maladies transmissibles, à réduire au minimum les risques pour la santé publique et les risques en matière de la sécurité. Les installations sont les établissements de santé et de soins communautaires, les installations récréatives et les installations générales accessibles au public.

Activités
  1. Évaluation de la santé environnementale et publique

    • Effectuer des inspections périodiques des installations et des inspections supplémentaires sur demande. Les inspections portent sur l'hygiène générale, la structure générale des installations, les conditions de sécurité, les pratiques en matière de la salubrité alimentaire, la qualité de l'eau, l'élimination des eaux usées et des déchets solides, la lutte contre la vermine, le surpeuplement et la qualité de l'air.


      Types d'installation :

      • Établissements de santé : centres de santé/cliniques, postes de soins infirmiers, hôpitaux et établissement de soins de longue durée;

      • Établissements de soins communautaires : garderies, foyers de groupe, centres d'aide préscolaire, foyers de soins infirmiers, écoles, centres de dépannage pour les jeunes, maisons de retraite, centres de traitement et centres de bien-être;

      • Installations récréatives : arénas, plages, salles de billard, salles de bingo, salles de quilles, terrains de camping, casinos, centres communautaires, clubs de curling, terrains de golf, parcs, terrains de
        jeux et piscines. De plus, la surveillance saisonnière des eaux utilisées à des fins récréatives peut être assurée.

      • Installations générales : bureaux administratifs, abris pour les animaux, gîtes du passant, postes d'incendie, maisons funéraires, stations-services, salons de coiffure, hôtels, emplacements industriels, auberges, marinas, motels, animaleries, postes de police, prison/cellules de détention provisoire, maisons de chambres et salons de tatouage;

      • Installations temporaires pour événements spéciaux : rassemblements communautaires comme les pow-wows, les Jours du traité et les compétitions sportives.

    • Examiner, sur demande, du point de vue de la santé publique, les plans des installations nouvelles ou modernisées.
    • Fournir sur demande, de l'information sur les dangers associés à la démolition ou la rénovation des installations qui peuvent avoir une influence négative sur la santé des résidents et des travailleurs de la communauté.
    • Fournir des avis, des conseils et des recommandations aux chefs, aux Conseils, aux propriétaires, aux exploitants, aux employés et aux utilisateurs des installations, en ce qui a trait à la santé publique.

  2. Sensibilisation du public

    • Sensibiliser les chefs, les Conseils, les exploitants et les utilisateurs des installations à la santé et à la sécurité à l'intérieur des installations.

centre de santé
enfants souriant
enfants dans une cour de jeu

Le Programme de santé environnementale et publique est responsable pour la composante en santé environnementale et publique du contrôle des maladies transmissibles. Toutes les activités habituelles du Programme (p. ex., inspections sanitaires, surveillance d'eau potable, formation pour les manipulateurs d'aliments) visent à prévenir la propagation des maladies transmissibles. D'autres activités de surveillance, d'enquête, et d'éducation sont effectuées spécifiquement pour aborder les maladies transmissibles en santé environnementale (c-à-d., maladies d'origine hydrique ou alimentaires (p. ex., E. coli) et maladies transmises par des vecteurs (p. ex., virus du Nil occidental).

Activités
  1. Évaluation de la santé environnementale et publique

    • Effectuer des activités de surveillance au besoin pour prévenir et traiter les cas de maladies transmissibles.
    • Travailler avec les chefs, les Conseils et les autres travailleurs en santé publique (p. ex., les infirmières en santé communautaire, le médecin régional, les autorités provinciales, au besoin) pour traiter les cas soupçonnés ou confirmés de maladies transmissibles en santé environnementale. Les AHM peuvent aider, sur demande, à l'enquête, à l'identification de la source, à l'échantillonnage et à la surveillance.
    • Fournir des avis, des conseils et des recommandations aux chefs, aux Conseils, aux propriétaires, aux employés et aux résidents des Premières nations sur les questions de santé environnementale et publique relatives au contrôle des maladies transmissibles.

  2. Sensibilisation du public

    • Sensibiliser les chefs, les Conseils et les résidents des communautés à propos des maladies transmissibles en santé environnementale.

  3. Formation

    • Offrir des séances de formation aux Premières nations et aux travailleurs de la santé sur la composante en santé environnementale du contrôle des maladies transmissibles.

laver des raisins
moustique
Représentantes de la branche de la Santé des Premières nations et Inuits

Les communautés des Premières nations doivent se préparer à intervenir en cas d'urgences comme les inondations, les feux de forêt, les déversements de produits chimiques, les tempêtes, la contamination des aliments ou des réserves d'eau et les éclosions de maladies. Le personnel du Programme de santé environnementale et publique travaille avec ses partenaires pour s'assurer que les considérations en santé environnementale et publique sont incluses aux plans de préparation et d'intervention en cas d'urgence.

Activités
  1. Évaluation de la santé environnementale et publique

    • Fournir des avis, des conseils et des recommandations aux chefs, aux Conseils et aux résidents des Premières nations sur les questions de santé environnementale et publique relatives à la préparation et à l'intervention en cas d'urgence.
    • Participer au développement des plans de préparation et d'intervention en cas d'urgence des Premières nations.

      En cas d'urgence :

      • Évaluer les endroits où il y a une urgence, et conseiller l'équipe d'intervention d`urgence sur les risques associés à la santé environnementale et publique.
      • Effectuer des inspections sanitaires des installations d'hébergement temporaire, des immeubles résidentiels et publics, des services alimentaires, et des systèmes d'élimination des déchets solides, des eaux usées, et de l'eau potable, au besoin.
      • Fournir de la formation pour les manipulateurs d'aliments, l'échantillonnage d'eau potable, et d'autres services de santé environnementale et publique, au besoin.

  2. Sensibilisation du public

    • Fournir aux communautés de l'information sur la santé environnementale et publique en ce qui concerne la préparation et l'intervention en cas d'urgence.

travailleur de la construction
aurores boréales
arbres glacés

Les individus peuvent être exposés à de nombreuses sources de contaminants naturels et artificiels de l'environnement. À certains niveaux, l'exposition aux contaminants de l'air, de l'eau, des aliments et des sols peut provoquer ou contribuer à divers effets nocifs sur la santé, comme le cancer, les maladies gastro-intestinales, les maladies respiratoires et les malformations congénitales. Le Programme de santé environnementale et publique propose des activités liées aux contaminants de l'environnement et soutient la recherche destinée à déterminer, mesurer et prévenir les risques connexes.

Activités
  1. Recherche

    • Aider les chefs et les Conseils ou les groupes communautaires à formuler des questions de recherche en réponse aux préoccupations exprimées par la communauté.
    • Aider les communautés à établir des liens avec les établissements d'en seignement supérieur et de recherche qui peuvent être des partenaires pour l'élaboration de propositions de projet de recherche.
    • Encourager les communautés à soumettre des propositions de financement aux Programmes nationaux ou régionaux sur les contaminants de l'environnement.
    • Fournir des avis concernant les projets de recherche.

  2. Évaluation de la santé environnementale et publique

    • Collaborer avec les chefs, les Conseils, autres travailleurs en santé publique, et les résidents afin de faire face aux risques soupçonnés ou confirmés pour la santé publique qui sont associés aux contaminants de l'environnement.
    • Aider les communautés à interpréter les résultats de recherche.

  3. Sensibilisation du public

    • Sensibiliser les chefs, les Conseils et les résidents des communautés aux
      contaminants de l'environnement.

avion
techniciens en laboratoire
deux dames agées

Il se peut que le personnel du Programme de santé environnementale et publique doive recueillir, utiliser et divulguer des renseignements personnels pour l'administration, l'exécution et la gestion du programme. La Loi sur la protection des renseignements personnels du gouvernement fédéral protège le caractère privé des renseignements personnels, c'est-à-dire les renseignements sur une personne identifiable quel que soit leur mode d'enregistrement, et confère une personne avec le droit d'accèder à ces propres renseignements.

Les AHM sont responsables des activités d'inspection sanitaire du Programme de santé environnementale et publique; ils recueillent les données requises tant pour l'action immédiate que pour l'analyse en vue de comprendre les mesures à prendre pour promouvoir la santé publique dans des communautés des Premières nations. L'information recueillie dans le cadre du Programme de santé environnementale et publique ne sert qu'à soutenir l'exécution de programmes de santé environnementale et publique et est protégée comme l'exige la loi. Cela signifie que seules les personnes autorisées par Santé Canada à examiner les renseignements personnels aux fins des besoins des programmes peuvent avoir accès aux données. Des exemples de données qui peuvent être nécessaires aux AHM sont le nom, l'adresse et les coordonnées d'un résident des Premières nations, l'information sur les conditions de santé publique dans une résidence des Premières nations ou le nom, l'adresse et les coordonnées des personnes qui participent à des événements du Programme de santé environnementale et publique comme la formation pour les manipulateurs d'aliments. S'il y a lieu de divulguer ces renseignements à l'extérieur de Santé Canada, on obtiendra d'abord le consentement éclairé des personnes concernées.

Pour de plus amples renseignements sur la protection des renseignements et le consentement, veuillez communiquer avec votre agent de santé environnemental et publique, votre bureau régional ou avec la commissaire à la protection de la vie privée du Canada, au 1-800-282-1376.

Personnes-Ressources

1-800-O CANADA www.santecanada.ca

Bureaux régionaux :
  • Région de l'Atlantique : 902 426-9931
  • Région du Québec : 514 283-0112
  • Région de l'Ontario : 519 751-6516
  • Région du Manitoba : 204 984-0158
  • Région de la Saskatchewan : 306 780-5434
  • Région de l'Alberta : 780 495-2712
  • Région du Pacifique : 604 666-9766
Sites Web additionnels :
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :