Avant-propos 

Parmi les autres nations, le Canada fait figure de jeune pays. D'un point du vue relatif donc, ses forces armées en sont encore à leurs débuts. Et pourtant, en un peu plus d'un siècle depuis la Confédération, en temps de guerre comme en temps de paix, les Forces canadiennes ont gagné le respect du monde entier. Les Canadiens, qu'on appelle souvent « les pacifiques » et qui se font rarement entendre en recourant à une exubérance excessive, en sont venus à estimer leurs Forces armées, voire à éprouver de l'affection pour elles. En bref, les Forces canadiennes étaient là, prêtes à intervenir, quand on a eu besoin d'elles. Peu importe la tâche à accomplir ou l'ampleur du sacrifice demandé, les Forces canadiennes s'en sont toujours acquittées avec un esprit et un sens professionnel inégalés.

Dans les pages de cet ouvrage, qui n'est pas un livre d'histoire, l'auteur a montré l'essence des croyances, des idées et des attitudes militaires, il y a ajouté des scènes empruntées à l'histoire des hommes, et il a fondu le tout en un tableau aux couleurs riches et vives, intitulé Coutumes et traditions des Forces canadiennes. Cet ouvrage constitue donc un jalon important dans l'histoire des Forces armées de notre pays.

De nombreux livres ont décrit et interprété l'histoire de la Marine royale du Canada, de l'Armée canadienne et de l'Aviation royale du Canada. Il est encore trop tôt pour essayer d'écrire une histoire des Forces canadiennes, unifiées il y a à peine dix ans. Mais cet ouvrage arrive à temps. Pour la première fois, quelqu'un rassemble et décrit les coutumes et les traditions observées des Forces canadiennes et il souligne le rôle important que jouent ces coutumes et traditions pour préserver le moral élevé et ce qu'on pourrait appeler « l'esprit militaire » de nos forces armées. Je suis convaincu que cet ouvrage contribuera vraiment à susciter de meilleurs rapports entre nos marins, nos soldats, nos aviateurs et les citoyens de ce merveilleux pays.

L'amiral R.H. Falls, chef de l'état-major de la Défense
Quartier général de la Défense nationale
Ottawa (Ontario)
le 4 décembre 1979

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :