Le Canada coparraine la résolution du Conseil de sécurité des Nations Unies sur la protection des missions médicales dans les situations de conflit armé

Communiqué de presse

Le 2 mai 2016 - Ottawa, Ontario - Affaires mondiales Canada

Le ministre des Affaires étrangères, l’honorable Stéphane Dion, et la ministre du Développement international et de la Francophonie, l’honorable Marie-Claude Bibeau, ont fait aujourd’hui la déclaration suivante sur la protection des missions médicales dans les situations de conflit armé :

« Le Canada est alarmé par l’augmentation de la violence à l’endroit du personnel humanitaire, et en particulier le ciblage délibéré d’installations médicales dans de nombreux cas. Tous les travailleurs humanitaires, y compris ceux qui participent à des missions médicales, sont protégés en vertu du droit humanitaire international. Le Canada salue les efforts des travailleurs humanitaires et du personnel médical qui, jour après jour, risquent leur vie pour offrir une aide vitale aux personnes qui en ont le plus besoin.

« Les attaques perpétrées contre des installations médicales et le personnel soignant causent non seulement des blessures et des décès immédiats déplorables, mais ont également des conséquences dévastatrices à long terme sur les civils et les systèmes de soins de santé nationaux dans les pays touchés.

« Le Canada condamne fermement les attaques ciblant le personnel et les installations médicales dans le conflit syrien. Nous exhortons toutes les parties au conflit à respecter le droit humanitaire international et à fournir aux travailleurs humanitaires un accès sécuritaire, complet et sans entraves aux personnes dans le besoin.

« Le Canada coparrainera la prochaine résolution du Conseil de sécurité sur la protection des missions médicales et invite les autres États à se joindre à cette initiative.

« La résolution aidera la communauté internationale à intensifier les efforts visant à assurer le respect du droit humanitaire international et l’imputabilité, en plus de proposer des mesures qui contribueront à augmenter le nombre de signalements au Conseil de sécurité.

« La résolution réitère non seulement que le personnel médical doit être respecté et protégé, mais aussi que les blessés et les malades doivent être en mesure de recevoir l’attention et les soins médicaux requis, sans actes ou menaces de violence. Cette condition est essentielle à la prestation de soins de santé dans les situations de conflit armé et à la prévention de futures attaques contre le personnel humanitaire et les établissements de santé. »

Contacts

Le Service des relations avec les médias
Affaires mondiales Canada
343-203-7700
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @CanadaPE et @DevCanada
Suivez le ministre Dion sur Twitter : @MinCanadaAE
Aimez-nous sur Facebook : La politique étrangère du Canada - Affaires mondiales Canada et Le développement international du Canada - Affaires mondiales Canada

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :