Le Canada parachève un nouvel accord pour l'exportation de bois débité non traité en Australie

Communiqué de presse

La collaboration entre les ministères et avec l'industrie est essentielle pour assurer la prospérité du secteur forestier canadien

9 mai 2016 – Ottawa (Ontario) - L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) et le ministère de l'Agriculture et des Ressources en eau de l'Australie ont établi un programme national de certification pour veiller à ce que le bois débité non traité canadien puisse continuer d'être exporté vers l'Australie. L'établissement du programme canadien de certification du bois débité non traité représente une réalisation importante pour le Canada puisqu'il exporte annuellement vers l'Australie du bois débité non traité d'une valeur de plus de 40 millions de dollars.

Ce programme remplace le Canadian Accredited Timber Scheme (CATS), un programme volontaire d'inspection préalable à l'expédition qui facilitait l'entrée de bois débité non traité canadien en Australie. Le Canada et l'Australie ont tous deux reconnu que le programme CATS pourrait être converti en programme officiel de certification des exportations pour atténuer le risque phytosanitaire et assurer l'accès continu au marché.

L'inscription au programme est obligatoire et permet de faire en sorte que les exportations sont conformes aux exigences phytosanitaires de l'Australie.

Les recherches scientifiques qui soutiennent cette initiative ont été menées par l'ACIA, en collaboration avec le Service canadien des forêts de Ressources naturelles Canada, et appuyées par le Conseil d'accréditation de la Commission canadienne de normalisation du bois d'œuvre (CLSAB) et Produits de bois canadien. Cette réalisation témoigne de l'importance des activités scientifiques du gouvernement du Canada pour favoriser la croissance de l'économie canadienne et la création d'emplois ainsi que protéger l'environnement mondial contre la propagation des phytoravageurs et des maladies des végétaux.

Le programme sera exécuté par des organismes agréés sous la supervision du CLSAB, un organisme de vérification reconnu par l'ACIA. Les organismes agréés seront chargés d'évaluer et de vérifier les usines canadiennes inscrites au programme pour s'assurer qu'elles sont conformes en tout temps.

Faits en bref

  • Le Canada possède environ 9 % des forêts mondiales.
  • Avec ses 166 millions d'hectares de terres forestières certifiées comme étant gérées de façon durable, le Canada joue un rôle de chef de file mondial.
  • En 2015, les exportations canadiennes de bois débité non traité vers l'Australie étaient évaluées à 41,9 millions de dollars.
  • En 2015, les exportations de produits forestiers du Canada ont contribué à hauteur de 39,7 milliards de dollars aux échanges commerciaux nets.

Citations

Citation suggérée ‒ en attente de l'approbation et de possibles changements

« La création du programme appuie les exportations canadiennes de produits forestiers tout en réduisant le risque de propagation d'agents pathogènes ou de ravageurs qui pourraient nuire aux écosystèmes mondiaux. Voilà un exemple de l'engagement du Canada à l'égard de la durabilité de l'environnement et de l'économie, qui n'aurait pas été possible sans l'étroite collaboration sectorielle, interministérielle et internationale. Depuis 2011, la valeur des exportations canadiennes de produits forestiers a augmenté de plus de 9 milliards de dollars et elle continuera d'augmenter grâce à l'élargissement de l'accès aux marchés internationaux. »

Lawrence MacAulay, ministre de l'Agriculture du Canada

« Notre gouvernement continuera de collaborer avec nos partenaires internationaux pour élargir les marchés mondiaux pour le secteur forestier canadien. L'annonce d'aujourd'hui témoigne de notre engagement à l'égard des sciences et des investissements dans des technologies et des processus de calibre mondial qui viennent compléter une vaste stratégie fédérale globale pour aider le secteur forestier canadien à diversifier ses marchés. »

Jim Carr, ministre des Ressources naturelles du Canada

« L'industrie canadienne a demandé et obtenu un accès prévisible aux marchés en recourant à un autre mode de prestation des services et elle est convaincue que, grâce à cette approche, la valeur des exportations canadiennes annuelles vers l'Australie peut passer de 41,9 millions de dollars à 100 millions de dollars. »

Chuck Dentelbeck, président-directeur général, Conseil d'accréditation de la Commission canadienne de normalisation du bois d'œuvre

Liens connexes

Personnes-ressources

Relations avec les médias
Agence canadienne d'inspection des aliments
613-773-6600

Ou

Relations avec les médias
Ressources naturelles Canada
343-292-6100


Recherche d'information connexe par mot-clés

Agence canadienne d'inspection des aliments Agriculture

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :