Élargissement des zones réglementées pour l'agrile du frêne

Communiqué de presse

Le 27 janvier 2017 - Ottawa (Ontario) - Agence canadienne d'inspection des aliments

Afin de ralentir la propagation de l'agrile du frêne dans de nouvelles régions du Canada, l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) élargit les zones réglementées de lutte contre l'agrile du frêne afin d'inclure la ville de Thunder Bay, en Ontario, ainsi que les municipalités régionales de comté de Joliette et de D'Autray, au Québec.

Il est interdit de déplacer le bois de chauffage de toutes les espèces, ainsi que les frênes, le matériel de pépinière issu du frêne ou le bois de frêne (y compris les copeaux de bois, les matériaux d'emballage en bois ou le bois de calage), à l'extérieur de cette zone sans la permission écrite de l'ACIA. Le déplacement de ces produits à l'extérieur de la zone réglementée sans permission pourrait entraîner des amendes ou des poursuites en justice.

Étant donné que l'agrile du frêne peut se propager sur de longues distances, la population peut jouer un rôle clé dans la lutte contre la propagation de ce ravageur en ne déplaçant pas de produits potentiellement infestés.

L'ACIA poursuivra ses activités de surveillance, de réglementation, d'application de la loi et de communication afin de ralentir la propagation de l'agrile du frêne. De plus, elle continue de collaborer avec les gouvernements fédéral et provinciaux ainsi que les administrations municipales à la mise au point et au déploiement d'agents de lutte biologique pour lutter contre l'agrile du frêne.

Il nous incombe à tous de protéger les forêts du Canada.

Liens connexes

Les phytoravageurs et les espèces envahissantes

Faits en bref

  • Les zones élargies incluent la ville de Thunder Bay, en Ontario, ainsi que les municipalités régionales de comté de Joliette et de D'Autray, au Québec.
  • L'ACIA établit des zones réglementées pour restreindre le déplacement de végétaux et de produits ligneux pouvant être infestés vers de nouvelles régions exemptes du ravageur.
  • Depuis sa découverte en Amérique du Nord en 2002, l'agrile du frêne a tué un nombre considérable de frênes au Canada et aux États-Unis et a coûté des dizaines de millions de dollars aux propriétaires, aux gouvernements et à l'industrie.

Personnes-ressources

Relations avec les médias
Agence canadienne d'inspection des aliments
613-773-6600


Recherche d'information connexe par mot-clés
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :