Le gouvernement du Canada investit dans la capacité de la réponse aux éclosions de l'influenza aviaire en Colombie-Britannique

Communiqué de presse

Le 18 septembre 2023 – Ottawa (Ontario)

L'influenza aviaire demeure une menace importante à la production de volaille au Canada. Le gouvernement du Canada s'est engagé à renforcer la capacité du secteur à répondre aux prochaines éclosions de maladie.

Aujourd'hui, l'honorable Lawrence MacAulay, ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire, a annoncé un investissement de 1,81 million de dollars sur trois ans pour aider la Poultry Association de la Colombie-Britannique (C.-B.) à se préparer à participer directement aux interventions d'urgence face aux prochaines éclosions de l'influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) dans la province.

La Poultry Association de la C.-B. représente les secteurs de volaille réglementés et soumis à la gestion de l'offre, c'est-à-dire les secteurs du poulet, de la dinde, des œufs de consommation et des œufs d'incubation, sur des enjeux communs pour soutenir le secteur commercial de la volaille.

L'IAHP constitue un risque important à l'industrie de la volaille dans tout le Canada. L'éclosion de l'IAHP la plus récente était sans précédent en ce qui concerne la taille, la distribution géographique et la durée. En C.-B., il existe une zone de production très concentrée dans la vallée Fraser, qui est aussi située dans la voie migratoire du Pacifique pour les oiseaux et abrite un nombre important d'oiseaux sauvages pendant toute l'année. Ces facteurs uniques nécessitent une forte biosécurité à la ferme en tout temps, ainsi qu'une intervention opportune et efficace en cas de maladie lorsqu'il y a une éclosion de l'IAHP.

Cet investissement aidera la Poultry Association de la C.-B. à mener les activités suivantes :

  • La création et la mise en œuvre de procédures opérationnelles normalisées pour une formation complète, les inventaires et la rotation de l'équipement de protection individuel (ÉPI), les méthodes de destruction secondaire et l'embauche de contracteurs
  • La création et le lancement d'un appel d'offres pour un fournisseur principal pour la destruction, le bioconfinement et la formation, ainsi que pour une capacité de destruction secondaire pour assister en cas d'augmentation du nombre de lieux infectés
  • Le développement d'un partenariat avec AgSafe de la C.-B. pour contribuer à la sécurité des travailleurs pendant la formation et les tests d'aptitude annuels pour les travailleurs qui requièrent des ÉPI
  • Le développement et la création de partenariats stratégiques avec le ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation, les transformateurs et les emplois connexes de la C.-B. pour créer une intervention efficace face à l'IAHP

Cet investissement permettra à l'industrie de mener à bien des activités de destruction et de bioconfinement qui seront effectuées sous la supervision de l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) afin d'accroître la capacité d'intervention globale sans augmenter les risques pour le bien être des animaux ou la propagation de maladie.

Citations

« En travaillant ensemble, nous pouvons nous préparer à de futures épidémies d'influenza aviaire. L'industrie de la volaille en C.-B. apporte déjà une aide précieuse en coordonnant les contrôles des déplacements et les permis au cours d'éclosions de maladie et cette entente permet à l'industrie de jouer un rôle essentiel dans la santé du secteur, en partenariat avec l'ACIA. »

L'honorable Lawrence MacAulay, ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire

« La Poultry Association de la C.-B. tient à souligner le financement accordé par l'Agence canadienne d'inspection des aliments pour accroître la capacité de réaction de l'industrie en cas d'éclosion d'influenza aviaire. À l'issue de ce projet de trois ans, nous disposerons d'une meilleure capacité d'intervention pour répondre aux détections futures, avec au moins deux entreprises dotées de plusieurs équipes entièrement formées à la sécurité des travailleurs, à la destruction sans cruauté et au bioconfinement. Le partenariat avec l'ACIA sur le renforcement des capacités d'intervention face à l'IAHP bénéficiera à tous les producteurs et transformateurs de volaille, aux entreprises d'aliments pour animaux et aux couvoirs en C.-B. Une intervention rapide contre l'IAHP bénéficiera à tous les Britanno-Colombiennes et les Britanno-Colombiens en réduisant la propagation de la maladie et en renforçant la sécurité alimentaire. »

Steve Heppell, président, Poultry Association de la C.-B.

Faits en bref

  • Le financement de ce projet provient du Programme d'aide fédéral (PAF), qui est le programme de contribution de l'ACIA. Le PAF permet à l'Agence d'élargir son champ d'action en soutenant des projets et des initiatives qui font progresser la responsabilité principale de l'ACIA en matière de salubrité des aliments, de protection des végétaux et de santé des animaux.

  • D'avril 2022 à avril 2023, il y a eu 104 lieux commerciaux et non-commerciaux infectés par l'IAHP en C.-B., ce qui a causé la mort de 3,677 millions d'oiseaux. Au cours de l'éclosion nationale qui a commencé en décembre 2021, les producteurs de la C.-B. se sont occupé de 32 % des lieux infectés et de 48 % des oiseaux touchés.

  • La Lower Mainland (principalement dans la vallée Fraser) abrite la majorité de la production de volaille de la
    province :

    • 79 % des élevages commerciaux de poulets
    • 70 % des élevages commerciaux de dinde
    • 80 % des élevages commerciaux d'œufs
    • 100 % de la production commerciale des œufs à couver

Liens connexes

Personnes-ressources

Relations avec les médias
Agence canadienne d'inspection des aliments
Ottawa, Ontario
613-773-6600
cfia.media.acia@inspection.gc.ca

Restez branchés

Twitter : @InspectionCanFR
Facebook : ACIACanada
LinkedIn : Agence canadienne d'inspection des aliments
Instagram : @ACIA_Canada
YouTube : Agence canadienne d'inspection des aliments

Détails de la page

Date de modification :