Iron Mountain vendra des actifs de gestion de documents dans six grandes villes pour régler les préoccupations en matière de concurrence découlant de l'acquisition de Recall

Communiqué de presse

Le 31 mars 2016, OTTAWA (Ontario), Bureau de la concurrence

Pour régler les préoccupations en matière de concurrence dans le secteur de la prestation des services de gestion de documents au Canada, le Bureau de la concurrence a conclu une entente par voie de consentement avec Iron Mountain Incorporated liée à l’acquisition proposée de Recall Holdings.

À la suite de l’examen de la transaction proposée, le Bureau a conclu que l’acquisition proposée de Recall par Iron Mountain aurait vraisemblablement eu pour effet de diminuer la concurrence dans le secteur de la prestation des services de gestion de documents et de hausser les prix pour les entreprises.

Pour régler ces préoccupations, Iron Mountain a conclu avec le commissaire de la concurrence une entente de consentement aux termes de laquelle l’entreprise doit vendre un certain nombre d’installations de gestion de documents et de contrats avec des clients dans six grandes villes canadiennes.

Lors de son examen, le Bureau a collaboré avec un certain nombre d’homologues internationaux, y compris le département de la Justice des États-Unis, la commission de la concurrence et de la consommation d’Australie, ainsi que le bureau de la concurrence et des marchés du Royaume-Uni.

Les faits en bref

  • Les clients, comme les gouvernements, les banques et les établissements médicaux, se fient aux entreprises de gestion de documents pour entreposer leurs documents opérationnels clés.
  • Iron Mountain et Recall sont les deux fournisseurs de services de gestion de documents les plus importants au Canada.
  • Aux termes de l’entente, Iron Mountain doit vendre des actifs de gestion de documents, y compris des installations et des contrats avec des clients, dans les six villes où les deux parties sont établies, soit Toronto, Montréal, Ottawa, Calgary, Edmonton et Vancouver.
  • L’acquisition proposée ne devait pas faire l’objet d’un avis en vertu des dispositions sur les avis obligatoires de la Loi sur la concurrence, mais selon la Loi le Bureau a pour mandat d’examiner toutes les fusions en vue de déterminer si elles auront vraisemblablement pour effet d’empêcher ou de diminuer sensiblement la concurrence.

Citation

« Les entreprises et les institutions gouvernementales canadiennes ont besoin de services d’entreposage sécurisés, fiables et rentables pour leurs documents opérationnels clés et leurs renseignements personnels. Je suis certain que cette entente permettra d’éviter une baisse de la concurrence découlant de la fusion d’Iron Mountain et de Recall. »

John Pecman
Commissaire à la concurrence

Renseignements connexes

Lien connexe

Contacts


For media enquiries, please contact:
Media Relations
Telephone: 819-994-5945
Email: media-cb-bc@cb-bc.gc.ca

For general enquiries, please contact:
Information Centre
Competition Bureau
Telephone: 819-997-4282
Toll free: 1-800-348-5358
TTY (hearing impaired): 1-800-642-3844
www.competitionbureau.gc.ca
Enquiries/Complaints
Stay connected

The Competition Bureau, as an independent law enforcement agency, ensures that Canadian businesses and consumers prosper in a competitive and innovative marketplace.


Recherche d'information connexe par mot-clés

L'hon. Navdeep Singh Bains Bureau de la concurrence Économie et industrie

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :