Appui aux chercheurs en début de carrière

Les chercheurs en début de carrière orientent et mènent les recherches les plus novatrices et les plus tournées vers l’avenir au Canada. Pourtant, beaucoup de chercheurs se heurtent à des obstacles, comme la difficulté à acquérir de l’expérience en recherche, ou à la faire reconnaître, ainsi qu’à obtenir des ressources de recherche, en plus de se disputer un nombre limité de postes en recherche.

En appuyant les chercheurs en début de carrière, le Canada ouvre la voie à des découvertes et renforce sa position en tant que chef de file mondial dans la formation de chercheurs talentueux.

Le Comité de coordination de la recherche au Canada travaille avec les trois organismes subventionnaires fédéraux (le Conseil de recherches en sciences humaines, les Instituts de recherche en santé du Canada et le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie) ainsi qu’avec la Fondation canadienne pour l’innovation pour appuyer les chercheurs en début de carrière de nombreuses façons.

  • Adoption d’une définition commune au sein des trois organismes : la définition de « chercheur en début de carrière » permet de renforcer le soutien offert à ces chercheurs. La définition est instaurée progressivement dans les programmes pertinents à l’échelle des trois organismes subventionnaires fédéraux en recherche.
  • Harmonisation de la collecte des données et de la production des rapports : les membres des trois organismes et la FCI ont adopté la même méthode de présentation de leurs rapports quant à la participation des chercheurs en début de carrière aux programmes de recherche phares dirigés par des chercheurs dans le but de faire preuve de transparence et d’évaluer les progrès au fil du temps. Consultez l’annexe sur les données du dernier rapport d’étape du CCRC.
  • Financement équilibré attribué aux chercheurs en début de carrière : les organismes allouent une partie du financement de certains programmes de recherche phares à des programmes dirigés par des chercheurs en début de carrière, en fonction du nombre de demandes reçues. La stratégie de financement est déjà instaurée dans le cas du Programme de subventions à la découverte du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada et du fonds Nouvelles frontières en recherche.
  • Augmentation des congés parentaux : comme l’annonçait le budget fédéral de 2019, les congés parentaux auxquels ont droit les étudiants et les boursiers postdoctoraux qui sont directement ou indirectement financés par les organismes sont passés de six à douze mois, ce qui accroît le soutien attribué dans le cas des chercheurs émergents qui profitent de ce type de congé.
  • Attribution de 250 nouvelles chaires de niveau 2 à des chercheurs émergents : comme l’annonçait le budget fédéral de 2018, le Programme des chaires de recherche du Canada a ajouté de nouvelles chaires, qui s’accompagnent d’une allocation de recherche de 20 000 $ accordée pour une première nomination. Ces chaires contribueront à la formation de chercheurs émergents talentueux.
Définition de « chercheur en début de carrière »

Un chercheur en début de carrière est un chercheur qui a accumulé au plus cinq années d’expérience depuis l’obtention de son premier poste de chercheur, exception faite des congés admissibles, auquel cas :

  • les postes de chercheur sont ceux dont le titulaire peut mener des recherches de façon autonome;
  • tous les congés admissibles (p. ex. congé parental, congé médical, congé de maternité ou congé de deuil) sont crédités à deux fois de la durée du congé et les congés professionnels (p. ex. formation, congé sabbatique ou congé administratif) ne sont pas crédités.

Liens connexes

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :