Festival du film queer de Vancouver

Discours

Notes d’allocution de Randy Boissonnault
Conseiller spécial auprès du premier ministre sur les questions LGBTQ2
dans le cadre du
Festival du film queer de Vancouver

Vancouver
Le 17 août 2017

Sous réserve de modifications. Ce discours a été traduit en conformité avec la Politique sur les langues officielles du gouvernement du Canada et révisé aux fins d’affichage et de distribution conformément à sa politique sur les communications.

Bonsoir tout le monde et merci, Joy, pour cette présentation!

Je suis honoré de m’adresser à vous aujourd’hui sur les territoires non cédés des Salish de la côte des peuples musqueam, squamish  et tsleil-waututh.

Je tiens à vous dire à quel point je suis fier que notre gouvernement, par l’entremise de Patrimoine canadien, du Conseil des arts du Canada, et – pour la première fois cette année – de Téléfilm Canada, appuie avec enthousiasme ce que vous faites.

Les politiciens peuvent prononcer des discours, marcher lors de défilés de la fierté et adopter des lois importantes.

Mais il faut se rappeler que des organisations comme la vôtre sont également cruciales pour mettre en œuvre un véritable changement dans notre société.

Depuis vos débuts il y a 29 ans dans un appartement du West End, le festival et les cinéastes avec qui vous travaillez ont diverti le public tout en fournissant un aperçu instructif de la vie LGBTQ2 au Canada et partout dans le monde.

En raison de cela, vous transformer des histoires de nos communautés en composantes de plus en plus importantes de la mosaïque canadienne.

Vous faites ressortir des voix que nous n’entendrions pas autrement. Et bien souvent, ces voix nous inspirent.

Je pense par exemple à Milan Halikowski.

Milan, comme certains le savent, est un adolescent trans vivant à Prince George. Sa famille et lui ont fait l’objet d’un court documentaire présenté ici l’été dernier, Handsome and Majestic.

Je doute qu’il y ait eu un seul œil sec au moment du générique. Ce film est maintenant utilisé comme outil d’éducation dans nos écoles. Quelle réussite!

Vous nous aidez à continuer de définir notre identité nationale en constante évolution et à partager avec le monde certaines de nos valeurs les plus chères.

Quel programme vous avez mis en place cette année! Vous avez invité des gens à monter à bord d’une fourgonnette pour traverser l’Amérique avec cinq femmes remarquables. Le public peut aussi voyager virtuellement de Lisbonne aux îles Canaries à bord du Dream Boat.

Et ce soir, vous verrez deux documentaires importants sur les immigrants et réfugiés LGBTQ2.

Ces films offrent une tribune pour montrer au monde qui nous sommes, une action dont il ne faut jamais sous-estimer l’importance.

Les films présentés dans le cadre d’un festival comme celui-ci nous font passer du rire à la colère et aux larmes.

Stephanie m’a demandé de vous parler de mon rôle et de mes objectifs.

En novembre dernier, lorsque le premier ministre Trudeau m’a nommé à ce poste, il m’a dit que le gouvernement visait trois objectifs :

Promouvoir l’égalité.

Protéger les droits des membres de nos communautés.

Et s’attaquer directement à la discrimination, historique et actuelle.

En juin, alors que nous avons hissé les premiers drapeaux de la fierté et des transgenres sur la Colline parlementaire, le premier ministre Trudeau m’a fait une promesse solennelle.

Il a dit que notre gouvernement allait présenter des excuses officielles de façon inclusive et significative pour les injustices subies par les personnes LGBTQ2, leurs familles, leurs partenaires et leurs communautés en raison des politiques, des lois et des programmes fédéraux.

Ces efforts sont en cours. Mais ce n’est pas tout.

En juin, le Parlement a modifié la Loi canadienne sur les droits de la personne et le Code criminel pour protéger les Canadiennes et les Canadiens transgenres contre la discrimination et les crimes haineux.

Nous avons également pris les premières mesures pour éliminer les préjugés du Code criminel contre les activités sexuelles consentantes entre personnes de même sexe.

Le gouvernement travaille également à modifier son approche lorsqu’il demande aux Canadiennes et aux Canadiens des renseignements sur le genre ou le sexe.

Nous souhaitons aider les personnes transgenres et non binaires à vivre selon leur identité de genre.

Mais les gouvernements, les lois et les politiques ne peuvent faire qu’une partie du travail. Nous savons le rôle important que jouent les organisations comme la vôtre pour changer les attitudes et les croyances des gens.

Félicitations aux organisateurs, aux créateurs et aux sympathisants qui font de ce festival une réalité. Vous mettez en valeur les inoubliables et magnifiques histoires de nos vies.

Merci.


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :