Le gouvernement du Canada soutient l’emploi autochtone dans le secteur forestier

Communiqué de presse

Financement de 959 000 $ pour le B.C. First Nations Forestry Council

Un financement soutiendra le lancement d’une plateforme d’apprentissage virtuel pour jumeler les travailleurs autochtones aux partenaires de l’industrie et à des établissements d’enseignement

Le 29 juillet 2021 – Nanaimo (Colombie-Britannique) – Diversification de l’économie de l’Ouest Canada

L’industrie forestière offre d’importantes possibilités de développement économique aux communautés autochtones, et ce secteur fait actuellement face à une pénurie de travailleurs qualifiés en Colombie-Britannique. Le manque de ressources en information et d’outils de recrutement constitue un obstacle majeur au perfectionnement de la main-d’œuvre. C’est pourquoi le gouvernement du Canada fournit un financement de 959 000 dollars au B.C. First Nations Forestry Council pour soutenir son programme de perfectionnement des compétences autochtones et de recrutement en foresterie.

Ce financement soutiendra le lancement d’une plateforme virtuelle en foresterie à l’intention des communautés autochtones, l’« Indigenous Forestry Virtual Platform », pour favoriser le partage de l’information grâce à des services-conseils en ligne, des séances de formation, des forums d’emplois virtuels et des groupes de discussion régionaux. La plateforme virtuelle offrira des outils de recrutement et de promotion pour connecter les participants autochtones et les partenaires de l’industrie aux possibilités actuelles et futures en matière de main-d’œuvre. La plateforme sera essentielle pour connecter les travailleurs qualifiés aux possibilités britanno-colombiennes.

Donner aux étudiants autochtones la possibilité d’accéder à de la formation virtuelle en foresterie directement dans leur communauté contribuera à leur réussite en leur permettant de profiter de leurs systèmes de soutien familial et communautaire durant leur période d’apprentissage. La plateforme virtuelle et la base de données de recrutement réduiront en outre les coûts associés à ces études, tels les frais de déplacement et d’hébergement, et aideront les participants à obtenir des emplois dans les industries de traitement du bois d’œuvre et des produits à valeur ajoutée du secteur forestier.

Ce financement devrait permettre la formation de 500 participants autochtones et la création d’au moins 175 emplois d’ici mars 2023. Le financement de ce projet cadre avec la priorité de DEO visant à soutenir une croissance inclusive en favorisant l’inclusion des peuples autochtones, des femmes et des jeunes. Le gouvernement du Canada reconnaît l’importance de soutenir le renforcement des capacités des communautés autochtones afin qu’elles aient les compétences requises pour profiter de possibilités économiques futures.

Citations

« Le secteur forestier est d’une importance fondamentale pour les communautés autochtones de la Colombie-Britannique. C’est pourquoi nous sommes fiers de soutenir l’Indigenous Forestry Virtual Platform en investissant dans un marché de l’emploi solide dans l’Ouest, en facilitant l’accès à la formation et en jumelant les travailleurs qualifiés aux possibilités existantes en Colombie-Britannique. Le plan de notre gouvernement à l’égard d’une relance économique solide met l’accent sur l’aide au secteur forestier et au secteur numérique et le soutien aux communautés autochtones. »

L’honorable Mélanie Joly, ministre du Développement économique et des Langues officielles et ministre responsable de Diversification de l’économie de l’Ouest Canada

« Nous sommes fiers de soutenir l’Indigenous Forestry Virtual Platform en investissant dans un marché de l’emploi solide dans l’Ouest,. ... en jumelant les travailleurs qualifiés aux possibilités existantes en Colombie-Britannique. » - L’hon. Mélanie Joly

(Gazouiller cette citation)

« L’Indigenous Forestry Virtual Platform permettra à la main-d'œuvre vieillissante d'être rejointe par de jeunes participants des communautés autochtones locales. Ces nouvelles recrues peuvent apporter à la fois l'innovation et le savoir traditionnel, et s'intégrer de façon opportune à l'amélioration continue des secteurs forestiers vers une plus grande durabilité des forêts, ce qui est particulièrement important en ces temps de crise climatique. »

L’honorable Joyce Murray, ministre du Gouvernement numérique

« L’Indigenous Forestry Virtual Platform permettra à la main-d'œuvre vieillissante d'être rejointe par de jeunes participants des communautés autochtones locales. » - L’hon. Joyce Murray

(Gazouiller cette citation)

« Fournir des possibilités de perfectionnement des compétences et d’emploi inclusives et accessibles est essentiel afin que la relance économique en Colombie-Britannique profite à tous et à toutes. Ce programme donne à des groupes sous-représentés et aux peuples autochtones l’occasion d’obtenir des emplois bien rémunérés, ce qui entraînera des retombées positives pour les gens et les collectivités de l’ensemble de la province. »

Ravi Kahlon, ministre de l’Emploi, de la Relance économique et de l’Innovation de la Colombie-Britannique

« La stratégie de perfectionnement de la main-d’œuvre en foresterie des Premières Nations de la Colombie-Britannique ouvre la voie à des carrières intéressantes et durables, à des emplois et à des retombées commerciales pour les peuples autochtones dans le secteur forestier de la Colombie-Britannique grâce à des partenariats de collaboration entre l’industrie, les établissements d’enseignement et les Premières Nations de la Colombie-Britannique. L’Indigenous Virtual Forestry Platform jouera un rôle central pour connecter les Premières Nations aux possibilités en foresterie et soutenir un secteur forestier dans lequel les Premières Nations sont des partenaires à part entière. »

Charlene Higgins, Ph. D., directrice générale, BC First Nations Forestry Council

Faits en bref

  • Une étude du marché du travail provincial prévoit qu’il y aura au moins 30 000 offres d’emploi en foresterie au cours de la prochaine décennie.

  • Il y a 5 315 travailleurs autochtones employés directement dans l’industrie forestière de la Colombie-Britannique, formant environ 9 p. 100 de la main-d’œuvre ou occupant un emploi direct sur onze. Ce niveau d’emploi surpasse celui de tout autre secteur des ressources de la Colombie-Britannique.

  • Les communautés autochtones détiennent ou contrôlent environ 198 000 hectares des 52 millions d’hectares de terres productrices de bois d’œuvre de la Colombie-Britannique. La participation autochtone en foresterie tend à être centrée sur les domaines de la sylviculture, du bûcheronnage et du halage, mais les communautés autochtones cherchent à obtenir des emplois dans les scieries et les industries à valeur ajoutée en vue de participer à long terme à la gestion des affaires et au développement forestier.

Liens connexes

Personnes-ressources

Catherine Mounier-Desrochers
Attachée de presse intérimaire
Bureau de la ministre du Développement économique et des Langues officielles
catherine.mounier-desrochers@canada.ca

Ben Letts
Gestionnaire régional p.i., Communications
Diversification de l’économie de l’Ouest Canada
Vancouver (Colombie-Britannique)
604-379-9626
ben.letts@canada.ca    

Michael Robach
Gestionnaire, Communications
BC First Nations Forestry Council
Nanaimo (Colombie-Britannique)
604-971-3448
michael@forestrycouncil.ca

Restez branchés

Suivez le Ministère sur Twitter : @DEO_Canada
Page d’accueil de DEO
Ligne téléphonique sans frais de DEO : 1-888-338-9378
ATS (appareil de télécommunications pour personnes malentendantes) : 1-877-303-3388

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :