Guide de pratiques exemplaires en matière de leadership communautaire

Les Prix du Premier ministre pour le bénévolat honorent des Canadiens qui font une différence

Faits saillants de la séance sur les pratiques exemplaires

Le 14 décembre 2012, le premier ministre a honoré les bénévoles canadiens les plus créatifs et les plus inspirants qui offrent leur temps dans les grandes villes, les petits villages et les hameaux nordiques les plus éloignés du Canada. Les 17 premiers lauréats des Prix du Premier ministre pour le bénévolat (PPMB) ont été honorés pour leurs efforts en vue d’améliorer le bien-être des familles et de leur collectivité.

Les 17 lauréats sont issus de tous les milieux. Ce sont des personnes énergiques et dynamiques qui ont dédié une grande partie de leur vie à aider différents groupes démographiques donnés, des chefs d’entreprise locaux qui ont alimenté une culture de responsabilité sociale au sein de leur organisation et des organismes sans but lucratif d’avant-garde qui ont remarquablement bien réussi à stimuler les efforts collectifs pour améliorer la qualité de vie dans leur collectivité.

Pour citer quelques exemples, l’une des lauréates est une survivante de la traite des personnes et aide maintenant les femmes qui en ont aussi été victime, un autre est une succursale locale d’une entreprise nationale qui offre des repas aux personnes sans abri du centre-ville de Vancouver, et un autre est un organisme oeuvrant dans une collectivité isolée du Nunavut dont l’objectif est de promouvoir le bien-être physique, émotionnel et spirituel de l’ensemble de la collectivité.

Apprendre des connaisseurs

Tous les lauréats ont profondément influencé leur collectivité. Oeuvrant localement, ils ont aidé des groupes de leur collectivité à améliorer leur vie. Ils ont beaucoup à apprendre aux Canadiens de tous les milieux au sujet des façons les plus efficaces et les plus pratiques de renforcer nos collectivités grâce au bénévolat.

Le jour avant la remise des prix, treize de ces bénévoles exceptionnels ont participé à une séance à l’occasion de laquelle ils ont accepté de partager leurs expériences ainsi que les pratiques exemplaires qui leur ont permis de réussir. Afin que tous bénéficient du récit complet de leurs expériences, et profitent d’importantes leçons sur le leadership, les bénévoles ont présenté brièvement leur travail, leurs défis et l’effet qu’ils ont eu sur leur collectivité. Plus tard au cours de la journée, tous les participants ont partagé leurs pratiques exemplaires pour atteindre le succès dans le bénévolat.

Leçons de leadership

Le 13 décembre dernier, treize bénévoles parmi les plus dévoués du Canada ont présenté des exposés qui ont suscité la discussion et le débat au sujet des méthodes les plus efficaces pour toucher de vastes collectivités et produire un effet durable. Tous les intervenants ont présenté des récits de succès impressionnants, et plus particulièrement leurs expériences en qualité de leaders déterminés à aider les autres au sein de leur propre collectivité et de collectivités de partout au pays à découvrir la valeur et les bénéfices du bénévolat. Le sommaire qui suit présente les grandes lignes de quelques-uns des messages à propos du leadership qu'avaient en commun les participants.

Inspirer par ses paroles

Bon nombre des lauréats des PPMB conviennent que le bouche-à-oreille est essentiel non seulement pour aider les collectivités et les partenaires éventuels à comprendre l'importance et la pertinence d'une initiative bénévole donnée, mais aussi pour convaincre des personnes qui ne connaissent pas bien le bénévolat qu'il peut être valorisant de donner de son temps à une cause qui nous tient à cœur.

En 2009, Timea Nagy, une victime de la traite de personnes, a mis sur pied, grâce au bouche-à-oreille, un organisme nommé « Walk With Me » afin d'aider d'autres victimes comme elle. Le poids de l'histoire de Timea Nagy a permis à son organisation de créer, en Ontario, neuf refuges pour les victimes ainsi que de former la première équipe d'intervention mobile offrant des services tous les jours 24 heures sur 24 et 7 jours par semaine aux victimes au Canada. Mme Nagy décrit le processus comme suit : « Au départ, deux alliés en sont devenus quatre, puis sont devenus six, et ainsi de suite. » «Walk With Me» a établi des partenariats avec les services de police, des travailleurs sociaux, des infirmières et des politiciens au sein de la collectivité de Mme Nagy ainsi que partout en Ontario. Son œuvre a permis de former 60 000 policiers et d'amorcer la discussion au sujet d'un problème peu connu ou reconnu au Canada.

Johannes Zeibarth, de Zeibarth Electrical Contractors, a offert un autre message puissant sur la façon de susciter l'inspiration par ses propos. Depuis plusieurs années, son entreprise offrait discrètement des services de câblage électrique à des organismes de charité comme Habitat pour l'humanité, sans vouloir trop attirer l'attention. Un jour, il a fait mention de ses activités à un collègue, et soudain, comme par magie, 50 bénévoles sont apparus pour aider lors du projet suivant. M. Zeibarth s'explique : « Au début, l'humilité était un gros obstacle à mes activités bénévoles. » Lorsqu'il a réalisé le pouvoir de prêcher par l'exemple, M. Ziebarth a commencé à parler de ses activités bénévoles avec des amis. Trois d'entre eux ont depuis créé leur propre organisme de charité, notamment une fondation pour les soins aux jeunes adultes atteints du cancer.

Inspirer par ses actes

Certaines organisations font connaître le bénévolat par leurs actions en transmettant leurs intérêts et leurs passions à d'autres. C'est le cas de l'entreprise lauréate TELUS, qui soutient notamment la Union Gospel Mission de Vancouver dans le cadre de ses diverses activités philanthropiques visant à encourager ses employés à s'engager bénévolement au cœur de leur collectivité. La porte-parole de TELUS, Jill Shnarr, a déclaré qu'au cours des dernières années, d'autres compagnies de télécommunications leur ont emboîté le pas et ont accru leur activité bénévole.

Les personnes qui font du bénévolat peuvent aussi avoir cet effet sur leur entourage. Patrick Busque, s'adressant aux participants au nom de son défunt père, Richard Busque, explique que son fils de neuf ans, inspiré par l'œuvre bénévole de son grand-père et par la passion qu'il manifestait dans son travail et dans sa collectivité, commence déjà de sa propre initiative à suivre les traces de son grand-père en participant à des activités bénévoles.

Le D r Rick Irvin, qui a fait l'objet de nombreux éloges relativement à son travail de pionnier dans le domaine des soins palliatifs à Barrie, en Ontario, affirme que lorsqu'on prend l'avant-scène comme bénévole, les gens emboîtent le pas et il ne reste qu'à mettre la main à la pâte. Les travaux du Dr Irvin ont changé la manière dont les soins de fin de vie sont fournis dans sa région et ont aussi contribué à sensibiliser la population à des enjeux qui toucheront de plus en plus d'Ontariens au cours des années à venir. Il affirme que le fait d'accepter un prix de reconnaissance donne de la crédibilité aux personnes qui nomment des bénévoles méritants.

Établir des liens

Beaucoup de participants ont indiqué qu'établir des liens est essentiel au succès. Par exemple, la porte-parole d'Exploits Valley Community Coalition, Karen Beresford, maintient que son groupe, profondément inspiré par le principe de la création d'une entreprise sociale, a emprunté des idées brillantes à des groupes semblables au sien pour regrouper de multiples services sous un même toit, une idée qu'elle n'aurait pas eue autrement. Parallèlement, le soutien de la collectivité stimule la vitalité et l'efficacité de son organisation. Selon elle, les partenariats ont été des instruments clés qui ont permis de résoudre des crises de toutes sortes, des bris d'entrées d'eau à la collaboration avec des agriculteurs pour aider à nourrir des personnes sans abri.

La Lo-Se-Ca Foundation, en Alberta, a grandement bénéficié de ses partenariats communautaires. En effet, Lo-Se-Ca, qui a démarré sous la forme d'un seul foyer de groupe pour des personnes handicapées, compte maintenant 23 foyers desservant 85 personnes. Lo-Se-Ca forge des liens entre les résidents et la collectivité en trouvant pour ses bénéficiaires des occupations bénévoles ou rémunérées. Parmi ses grands partenaires, on compte l'organisme Brothers of Charity, avec lequel Lo-Se-Ca met en commun ses pratiques exemplaires en matière de bénévolat et joint ses efforts de financement. Lorsque l'organisation a été confrontée à une grave pénurie de personnel, elle s'est tournée vers les nouveaux Canadiens, pour qui cette formation grandement nécessaire a facilité l'intégration à la collectivité.

Le programme Stop Now and Plan (SNAP) du Child Development Institute gère 92 sites à l'échelle internationale dont bénéficient de 4 000 à 10 000 enfants. L'immense succès de ce programme, qui mise sur une stratégie fondée sur le comportement cognitif pour canaliser le comportement agressif et antisocial chez les enfants, a pris de l'ampleur grâce à des partenariats avec des services de police, des conseils de bande, des organismes de protection des enfants et des groupes de santé mentale. Le programme a établi au total 25 partenariats.

Ashid Bahl et sa fondation For the Love of Children ont aidé quelque 20 000 nouveaux arrivants au Canada à s'établir en Alberta et ont contribué au soutien d'opérations d'aide visant des enfants partout dans le monde. C'est en bonne partie les nombreux partenariats établis avec des entreprises et des organismes gouvernementaux, qui rejoignent les collectivités de la ville et de la province, qui ont permis aux travaux de M. Bahl d'atteindre une telle envergure.

Le monde est petit

Les participants ont été ravis de retrouver certains de leurs partenaires le 13 décembre, des partenaires qui ont soutenu les causes mutuelles et qui ont contribué à l'œuvre mutuelle. Par exemple, une des organisations bénévoles de Richard Busque, dans la région de la Beauce, a aidé deux survivantes de la traite de personnes ayant aussi reçu l'aide de Timea NagyTELUS offre pour sa part un soutien important à la fondation Lo-Se-Ca en Alberta. Enfin, Rich Goulet a révélé que trois de ses étudiants de niveau secondaire ont reçu des bourses de TELUS au cours des dernières années.

Faire une différence

Tous les participants ont présenté les résultats de leurs travaux et ont précisé pourquoi ce sont des pratiques exemplaires en matière de bénévolat au Canada. Voici un aperçu de ce qu'ils ont dit :

Alfreda Bérubé, qui soutient les arts avec passion, a mis sur pied, en 1982, l'Éclosion, un atelier de formation pour les personnes handicapées à Sainte-Anne-de-Madawaska, au Nouveau-Brunswick. Vingt ans plus tard, elle a créé l'organisme FABÉMA pour offrir de la formation en arts et en musique aux personnes handicapées. Aujourd'hui, le rêve de Mme Bérubé se poursuit : elle a pour projet de créer une école de musique dans le nord-ouest de la province.

Rich Goulet a entrepris d'élaborer un programme sportif complet dans une école dépourvue de ressources à cet égard dans le but de favoriser le développement de bons citoyens et d'améliorer les écoles. M. Goulet a agi comme mentor pour de nombreux étudiants qui sont à présent devenus entraîneurs de basket-ball dans la collectivité et ailleurs, et il a formé une équipe de basket-ball de haut niveau à l'école secondaire Pitt Meadows en Colombie-Britannique.

La Ilisaqsivik Society a donné les moyens aux membres de la collectivité de Clyde River, au Nunavut, de se prendre en charge en les incitant à comprendre que leur hameau peut apporter ses propres solutions à ses défis uniques. La société, créée lorsque la collectivité s'est rendue compte que ses programmes ne répondaient pas adéquatement aux besoins des 830 habitants de Clyde River, est à présent l'employeur le plus important du hameau.

Le travail de sensibilisation du D r Rick Irvin en matière de soins palliatifs a contribué à la création de l’Hospice Simcoe’s Hospice House, un établissement de 10 lits situé à Barrie en Ontario, dans le comté de Simcoe. À travers le bénévolat, Dr Irvin a favorisé la prestation de soins aux patients et à leur famille  dans la dignité et le respect.

Les pratiques exemplaires des bénévoles canadiens exceptionnels

Les bénévoles du Canada possèdent une connaissance approfondie des pratiques qui permettent de mettre en œuvre des changements durables au sein des collectivités. À la séance sur les pratiques exemplaires tenue le 13 décembre 2012 à l’occasion de la remise des PPMB, nous avons demandé aux lauréats de se rassembler en trois groupes et de mettre en commun les pratiques exemplaires qu’ils ont eux-mêmes utilisées dans leur œuvre ou observées chez d’autres bénévoles. Pour orienter les conversations, nous avons demandé aux groupes de centrer leurs discussions sur les trois plus importants principes moteurs du changement dans les collectivités, soit engendrer des retombées, étendre la portée au sein de la population et susciter la mobilisation, puis de formuler leurs pratiques exemplaires sous chacune des rubriques.

Pratiques permettant d’engendrer les plus grandes retombées dans la collectivité

Ce que nous avons demandé

À la séance sur les pratiques exemplaires tenue le 13 décembre 2012 à l'occasion de la remise des PPMB, nous avons demandé aux lauréats de quelle manière les activités d'une personne, d'une entreprise ou d'un organisme sans but lucratif peuvent avoir les retombées les plus durables possible dans une collectivité. Comment tiennent-ils compte des priorités de la collectivité? Quels sont les outils nécessaires pour générer des retombées durables à titre de bénévole?

Ce que les experts ont dit

Les lauréats des PPMB proposent les pratiques exemplaires suivantes à leurs concitoyens pour que leurs projets aient les plus profondes retombées possible.

Oser demander

La démarche ascendante constitue une stratégie clé pour engendrer des retombées durables dans une collectivité. En qualité de moteurs de changement, les bénévoles doivent faire preuve d'humilité au fil de toutes les étapes du projet, des travaux de recherche, à la préparation et à la mise en œuvre, et vérifier auprès des intéressés quels sont leurs plus grands besoins et de quelle manière l'action bénévole peut le mieux y répondre.

Inclure la collectivité

Les collectivités accueillent mieux les initiatives lorsqu'elles ont l'impression d'être parties prenantes aux activités mises en œuvre par les bénévoles. Si la consultation est une étape déterminante des retombées durables, il est aussi indispensable d'adopter une démarche axée sur le partenariat communautaire en faisant en sorte que le plus de personnes possible s'investissent d'une manière ou d'une autre dans le succès du projet. Chacun a quelque chose à apporter, et solliciter la participation de la collectivité ne fait pas que motiver les individus, mais stimule aussi la capacité de leadership de la collectivité. Cette approche apporte diverses perspectives alimentant le succès du programme. Voilà des éléments déterminants des retombées durables.

Définir des buts et des responsabilités clairs

Tous les bénévoles, plus particulièrement les débutants, doivent définir par écrit une vision et des objectifs clairs pour leur projet ainsi que des rôles précis pour chacun des participants. Le projet n'offrira des retombées durables à une collectivité que si son succès à long terme est assuré. Une vision claire et une mise en œuvre structurée sont généralement gages d'un projet réussi.

Attirer des ressources

Aucun programme ne peut être une réussite sans les ressources nécessaires. Pour engendrer des retombées durables, les bénévoles doivent miser sur l'établissement de liens avec d'autres secteurs de la collectivité : des personnes pouvant agir comme mentors pour les bénévoles et les membres de la collectivité; les entreprises privées et les gouvernements, qui sont susceptibles d'être une riche source de financement; d'autres organismes sans but lucratif, souvent en mesure de fournir de l'expertise, et parfois même de la main-d'œuvre. Toutes les collectivités ont des ressources et aucun bénévole ne devrait faire fi de ces ressources essentielles.

Éduquer et apprendre

Les bénévoles ont beaucoup à offrir aux collectivités et tirent une grande satisfaction de leur travail. Par ailleurs, les collectivités qu'ils aident ont aussi beaucoup à leur apprendre. Les bénévoles doivent toujours se rappeler que le bénévolat comporte toujours deux aspects, soit donner et recevoir, et que les bénévoles reçoivent aussi, c'est-à-dire qu'ils gagnent à donner.

Mesurer le succès

Les données et les faits probants sont indispensables à l'assurance de la qualité du bénévolat. Et l'assurance de la qualité est essentielle au maintien de programmes pertinents et efficaces. Les bénévoles doivent recueillir des données sur les résultats de leurs programmes, c'est-à-dire à qui des services ont été offerts, dans quelle mesure et de quelle manière, s'ils veulent maintenir l'évolution de programmes générant des retombées profondes et durables. Une fois qu'ils ont recueilli les preuves de leur succès (ou des preuves justifiant des changements), les bénévoles deviennent souvent encore plus passionnés par leur œuvre et les améliorations à apporter. Et la passion est souvent contagieuse.

Maintenir les efforts

Quand un organisme bénévole crée un héritage répondant bien aux besoins précis d'une collectivité, les retombées durables alimentent à leur tour le bon travail de l'organisme. Les bénévoles qui parviennent à mettre en place des héritages écoutent attentivement les voix des collectivités afin de répondre adéquatement, sont réceptifs aux changements qui s'imposent et, par leur leadership, agissent comme moteurs du changement.

Pratiques permettant d’étendre au maximum la portée au sein de la population

Ce que nous avons demandé

À la séance sur les pratiques exemplaires tenue le 13 décembre 2012 à l'occasion de la remise des PPMB, nous avons demandé aux lauréats de décrire la portée de leurs contributions sur les individus, les collectivités et les organisations. Jusqu'où peut aller la portée des activités bénévoles? Comment étendre la portée des activités à un nombre accru de personnes?

Ce que les experts ont dit

Les lauréats des PPMB proposent les pratiques exemplaires suivantes à leurs concitoyens pour donner la plus vaste portée possible à leurs projets.

Donner les moyens

Le fait d'inclure les membres de la collectivité dans les processus de décision sur la conception et la prestation des programmes constitue une façon efficace de leur donner un sentiment d'appartenance aux projets qui les touchent. De ce fait, les bénévoles suscitent la participation accrue des individus, et plus les individus sont nombreux à participer aux projets, plus les avantages pour les collectivités s'étendent.

Communiquer l'information

L'imitation est la forme la plus sincère de flatterie. Quand un nouveau groupe de bénévoles copie un organisme bien établi, cet organisme sait qu'il fait un excellent travail. Les bénévoles devraient partager leurs expériences avec les autres et ne jamais garder pour eux leurs succès et leurs pratiques exemplaires. Plus les bénévoles partagent l'information, plus ils deviennent forts.

Construire un réseau

En aidant les collectivités à s'organiser ensemble et à établir de nouveaux liens et de nouvelles alliances, les bénévoles peuvent favoriser des relations synergiques productives et la collaboration. Une collaboration accrue permet à plus de personnes et d'organismes de profiter de leur action bénévole, et la portée de l'action bénévole de chacun s'en trouve élargie.

Documenter le succès

En documentant par écrit leurs succès d'une manière illustrant leur passion et leur fierté, les bénévoles étendent la portée de leur réussite aux autres bénévoles et aux collectivités. Mettre par écrit ses résultats offre des ressources précieuses à l'organisation elle-même et permet de transmettre ces ressources à des organisations semblables qui ne sont pas en mesure de produire leurs propres ressources. Une documentation minutieuse est particulièrement importante pour les organismes qui n'ont pas fait parler d'eux dans les médias.

Croire à la mission

Quand ils se montrent fidèles à la mission du projet ou du programme, les bénévoles démontrent non seulement la valeur de cette mission, mais aussi la fiabilité de leur équipe face aux difficultés qui surviennent inévitablement.

Défendre les bénéficiaires

Les bénévoles devraient investir du temps pour apprendre à connaître leurs bénéficiaires et pour rassembler les personnes et les groupes susceptibles de contribuer à leur cause. Lorsque les bénévoles comprennent les défis des bénéficiaires et les solutions possibles, ils deviennent non seulement leurs meilleurs défenseurs, mais ils leur donnent aussi les moyens de s'entraider. Plus grand est le succès, plus grande est la portée.

Encourager la coopération

Les plus importants retours potentiels de la coopération avec d'autres personnes et d'autres organisations sont une diversité accrue et une portée élargie. En étendant leurs partenariats à tous les secteurs, les bénévoles sont moins susceptibles de s'exposer à la difficulté de dépendre uniquement du financement gouvernemental. Le fait de recevoir du financement d'une source unique accroît le risque qu'un programme perde une ressource majeure. Au contraire, la diversité évite à l'organisation d'avoir tous ses œufs dans le même panier.

Rester souple

La capacité d'adaptation est indispensable à tout programme bénévole. Lorsqu'ils sont à la recherche de financement, les bénévoles devraient garder à l'esprit les besoins quotidiens de leurs bénéficiaires, plutôt que de tomber dans le piège de rechercher du financement pour suivre des tendances. Les bénévoles étendront davantage la portée de leurs projets s'ils investissent dans des modèles prometteurs et s'ils vérifient régulièrement leurs résultats afin d'évaluer leur succès et d'apporter les corrections nécessaires au besoin.

S'efforcer de laisser un héritage

La planification de la relève est un mécanisme fondamental pour laisser un héritage dans le secteur bénévole. Si personne n'est là pour assurer la relève après le départ d'un bénévole, la collectivité risque de perdre un soutien qui lui est devenu indispensable. La portée peut s'évanouir instantanément. Les bénévoles devraient s'assurer de pouvoir compter sur des personnes ou des équipes talentueuses et expérimentées avant de tirer leur révérence.

Pratiques permettant de susciter une forte mobilisation auprès des autres

Ce que nous avons demandé

À la séance sur les pratiques exemplaires tenue le 13 décembre 2012 à l'occasion de la remise des PPMB, nous avons demandé aux lauréats comment mobiliser d'autres groupes afin de mettre en œuvre des changements durables au sein des collectivités. Quelles sont les mesures de soutien nécessaires? Quels types de personnes et de groupes sont susceptibles de vouloir s'engager?

Ce que les experts ont dit

Les lauréats des PPMB proposent les pratiques exemplaires suivantes à leurs concitoyens pour susciter la plus grande mobilisation possible.

Créer des collectivités altruistes

Lorsqu'une collectivité se préoccupe des siens et des autres, on peut espérer que les changements positifs amorcés par les bénévoles dureront. Les entreprises qui prennent part à l'action bénévole devraient inciter leurs clients à prendre part à leurs efforts en les informant au sujet de leurs actions communautaires et en les traitant comme des partenaires plutôt que comme de simples clients.

Puiser dans les ressources des organismes et des infrastructures en place

Le réseautage est une puissante stratégie de mobilisation des collectivités, et les collectivités mobilisées mettent en place des changements positifs. Inciter des partenaires à participer concrètement à l'action bénévole peut être beaucoup plus efficace que de tout simplement leur demander d'émettre un chèque. Cette mobilisation peut s'exercer aux niveaux fédéral, provincial, territorial et municipal auprès d'organisations et d'entreprises de toutes sortes.

Mettre en commun les ressources

Quand des organismes bénévoles mettent en commun des ressources avec d'autres organismes sans but lucratif, toutes les parties ont tendance à s'engager fermement et tentent souvent de coordonner leurs modes de fonctionnement. Cette mobilisation entraîne des gains considérables, notamment l'élimination de la concurrence directe, qui gaspille les ressources. En mettant en commun leurs ressources, les bénévoles intensifient non seulement leur engagement, mais font aussi en sorte de décupler les efforts d'un nombre accru d'organisations.

Établir des liens

Les liens solides et durables entre des organisations semblables favorisent une grande mobilisation au sein d'une collectivité. Les bénévoles doivent cependant aussi mobiliser des intervenants à l'extérieur des organisations bénévoles. Par exemple, utiliser les médias pour faire connaître les succès d'un organisme au grand public devrait être une stratégie de mobilisation de première ligne pour tout bénévole. Les organisations devraient aussi mettre à profit les médias sociaux pour créer un mouvement viral à l'appui de leur cause.

Agir en modèle

On dit qu'il faut donner l'exemple que l'on veut inspirer. C'est particulièrement le cas en matière de bénévolat. Les bénévoles devraient mobiliser les autres en devenant des mentors et en incitant les organismes avec lesquels ils collaborent à adopter les pratiques exemplaires de mobilisation. En donnant l'exemple, les bénévoles contribuent à amorcer des changements durables au sein des collectivités.

Célébrer le succès

Les gens réagissent en général positivement lorsque les succès d'une organisation, petits ou grands, sont régulièrement célébrés en bonne et due forme. Cette célébration peut prendre la forme d'une cérémonie officielle de remise de prix ou il peut suffire de souligner un succès au sein de l'organisation. En célébrant leurs succès, les bénévoles s'assurent de maintenir l'intérêt de la collectivité pour les activités qui favorisent sa santé et font en sorte que les organisations bénévoles continuent d'attirer le soutien des individus et des entreprises. Les célébrations sont aussi des moyens puissants de changer les attitudes, plus particulièrement à l'égard des bénéficiaires de l'action bénévole.

Maintenir des pratiques homogènes

Dans le feu de l'action, les bénévoles peuvent être tentés d'inventer des processus qui leur sont propres, plus particulièrement si leurs actions sont couronnées de succès. Il est cependant crucial que les bénévoles coordonnent la prestation de services avec d'autres organisations afin d'éviter les dédoublements. Lorsqu'une collectivité est satisfaite de la prestation des services d'une organisation, elle adhère de plus en plus au processus. Par ailleurs, les bénévoles doivent veiller à fonder leur modèle de prestation de services sur des pratiques reconnues.

Écouter et apprendre

Les bénévoles créent une collectivité d'individus et d'organisations en rassemblant des personnes animées par des idées semblables qui mettent en commun leurs idées et leur expérience et qui s'inspirent du leadership des uns et des autres. Écouter attentivement les expériences de ses pairs et apprendre par la collaboration sont des moyens garantis d'élargir la mobilisation.

Inspirer

Les grandes causes bénéficient généralement de l'image d'un champion. Devenir le champion d'une action bénévole incite les autres à y prendre part. La fierté bien placée est inspirante. 

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :