Accord relatif à la qualité de l’eau dans les Grands Lacs : impacts des changements climatiques

Un quai en bois surplombe une plage de sable, où les niveaux d'eau sont appauvris et où l'eau n’atteint plus le quai - il n’y a plus que du sable beige. Au loin, on distingue un bassin d’eau peu profonde dans le lac et une rangée d’arbres en arrière-plan.

Un quai en bois donnant sur un lac sablonneux où le niveau de l’eau a diminué et n’atteint plus le quai. Il n’y reste plus que du sable beige. Au loin, on distingue un bassin d’eau peu profonde et une rangée d’arbres en arrière-plan.

Source : © Thinkstock.com.

Objectif : Améliorer l’efficacité à long terme des stratégies de gestion visant la restauration et la protection de la qualité de l’eau des Grands Lacs en comprenant les répercussions des changements climatiques et en en tenant compte.

Cette annexe de l’Accord relatif à la qualité de l’eau dans les Grands Lacs (AQEGL) engage le Canada et les États-Unis à coordonner les données scientifiques, les stratégies et les mesures afin d’aborder les répercussions des changements climatiques dans le bassin des Grands Lacs.

Pourquoi la mise en œuvre de mesures liées aux répercussions des changements climatiques est-elle importante?

Les répercussions des changements climatiques dans le bassin des Grands Lacs font l’objet d’études. Certaines des répercussions les plus évidentes comprennent le réchauffement des températures, les changements dans les régimes de précipitation, une diminution de la couverture de glace et des niveaux d’eau inférieurs à la moyenne. Cependant, les changements climatiques peuvent aussi avoir des répercussions moins bien comprises sur les processus physiques, chimiques et biologiques des Grands Lacs. Une fois que nous aurons compris comment les changements climatiques se répercutent sur les profils de ruissellement et d’érosion, la création de terres humides et d’autres processus, nous pourrons prendre des décisions de gestion davantage éclairées concernant les lacs.

Engagement à l’égard d’activités clés dans le cadre de l’AQEGL de 2012

  • Élaborer et améliorer des modèles climatiques à l’échelle régionale et les intégrer aux modèles chimiques, physiques et biologiques propres aux Grands Lacs afin de mieux comprendre et prévoir les répercussions des changements climatiques sur la qualité de l’eau des Grands Lacs.
  • Améliorer la surveillance des conditions climatiques pertinentes et des variables se rapportant aux Grands Lacs afin de valider les prévisions des modèles et de comprendre les changements climatiques actuels et leurs répercussions.
  • Veiller à la mise au point et à l’amélioration d’outils afin de comprendre et de prévoir les répercussions, les risques et les vulnérabilités se rapportant aux changements climatiques.
  • Coordonner les activités scientifiques binationales sur les changements climatiques et communiquer l’information dont les gestionnaires des ressources des Grands Lacs ont besoin pour aborder les répercussions des changements climatiques de façon proactive.

Résultats escomptés

  • Meilleure compréhension des répercussions des changements climatiques sur les Grands Lacs.
  • Meilleure efficacité à long terme des stratégies de gestion visant le rétablissement et la protection de la qualité de l’eau des Grands Lacs.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :