Accord relatif à la qualité de l’eau dans les Grands Lacs : science

Un homme et une femme scientifiques se tiennent côte à côte pour discuter d’un échantillon de laboratoire devant leur équipement de laboratoire.

Deux scientifiques, un homme et une femme, discutent d’un échantillon de laboratoire devant leur matériel.

Photo tirée du site Web du SMC d’Environnement et Changement climatique Canada.  

Objectif : Améliorer l’efficacité des activités scientifiques relatives aux Grands Lacs par la coopération et à la coordination.

La présente annexe de l’Accord Canada-États-Unis relatif à la qualité de l’eau dans les Grands Lacs (AQEGL) vient consolider des activités scientifiques prévues dans l’AQEGL de 1987 et intègre des activités tenant compte d’autres formes de connaissances, notamment des connaissances écologiques traditionnelles.

Par cette annexe, le Canada et les États-Unis s’engagent aussi à mettre en œuvre une initiative scientifique coopérative comportant un volet de surveillance pour chacun des Grands Lacs, axée sur une rotation de cinq ans, actuellement menée dans le cadre de l’Initiative des sciences coopératives et de surveillance.

Cette même annexe engage les deux pays à maintenir des indicateurs écosystémiques globaux fondés sur des critères scientifiques afin d’anticiper les nouvelles menaces et de mesurer les progrès. Cette mesure est actuellement entreprise dans le cadre des activités de la Conférence sur l’état de l’écosystème des Grands Lacs (CÉÉGL).

Pourquoi la mise en œuvre de mesures à l’égard de la science est-elle importante?

La science étaye les mesures de gestion et les décisions stratégiques associées aux divers enjeux visés par l’Accord. Or, pour bien appuyer ces actions et ces décisions, il est primordial de savoir que des activités scientifiques adéquates sont entreprises.

De nombreuses organisations et entités mènent des activités scientifiques soutenant les travaux entrepris dans le bassin des Grands Lacs. En favorisant la coordination et la collaboration des activités scientifiques, on limite les chevauchements inutiles et on facilite la révision des priorités scientifiques, au besoin.

Engagement à l’égard d’activités clés dans le cadre de l’AQEGL de 2012

Favoriser la coordination des activités scientifiques et la collaboration en la matière comme suit : 

  • Effectuer le contrôle et la surveillance qui s’imposent pour anticiper les besoins scientifiques et réagir aux nouvelles préoccupations environnementales.
  • Veiller à ce que les données scientifiques et les renseignements sur les Grands Lacs soient accessibles pour appuyer les programmes et les activités relatifs à ce bassin, de même qu’informer la population, qui a aussi son rôle à jouer dans l’atteinte des objectifs de l’AQEGL.
  • Examiner les données scientifiques qui appuient les objectifs de l’AQEGL afin d’éclairer les mesures de gestion et l’élaboration des politiques.
  • Déterminer les priorités scientifiques et faire le maximum pour s’assurer que les organismes de financement scientifique orientent leurs programmes en fonction des priorités de recherche.
  • Favoriser la coordination des activités scientifiques ainsi que la collaboration scientifique en vue d’appuyer l’AQEGL.
  • Utiliser des indicateurs écosystémiques complets et fondés sur la science pour évaluer l’état des Grands Lacs, anticiper les nouvelles menaces et mesurer les progrès.
  • Mettre en œuvre une initiative de collaboration scientifique et de surveillance pour contribuer à la coordination des programmes scientifiques associés aux Grands Lacs.
  • Décrire publiquement les tendances environnementales dans l’ensemble du bassin ainsi que la situation de chacun des lacs au moyen d’un rapport sur l’état des Grands Lacs.

Résultats escomptés

  • Coordination de la recherche et de la surveillance en vue de l’établissement d’approches de gestion judicieuses.
  • Amélioration des données scientifiques et de l’information en vue de l’atteinte des objectifs de l’AQEGL par l’examen et l’évaluation périodique de ces données, l’établissement de priorités scientifiques et la coordination des activités scientifiques.         
  • Accessibilité des renseignements sur l’état des Grands Lacs pour la population en général.

Pour de plus amples renseignements

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :