Port de Wheatley : secteur préoccupant

Le port de Wheatley a été le troisième secteur préoccupant (SP) canadien à être retiré de la liste. En 2010, Environnement et Changements climatiques Canada, en consultation avec ministère de l’Environnement et de l’Action en matière de changement climatique de l’Ontario et les collectivités locales, a déterminé que les utilisations bénéfiques altérées dans le secteur avaient été rétablies conformément à l’Accord relatif à la qualité de l’eau dans les Grands Lacs (AQEGL), et le port de Wheatley a été retiré par le gouvernement du Canada de la liste des SP.

Un SP est retiré de la liste par le gouvernement du Canada lorsque l’information sur la surveillance environnementale confirme que la qualité de l’environnement a été restaurée conformément aux critères établis en consultation avec d’autres ordres de gouvernements et avec la population.

Pourquoi a-t-on attribué à ce lieu la désignation de secteur préoccupant?

On a attribué la désignation de SP au port de Wheatley car un examen des données existantes avait indiqué une grave dégradation de la qualité de l’eau et de la santé de l’environnement à cet endroit. Cinq utilisations bénéfiques avaient été altérées dans ce secteur :

  • des restrictions imposées à la consommation de poissons;
  • une dégradation des populations de poissons et d’autres espèces sauvages;
  • une limitation du dragage;
  • une eutrophisation (une augmentation graduelle des concentrations de phosphore et d’azote et d’autres éléments nutritifs pour végétaux) ou une prolifération d’algues indésirables;
  • des pertes d’habitats de la faune aquatique et terrestre.

Par le passé, le port de Wheatley a connu de graves problèmes de pollution de l’eau dus aux rejets industriels provenant principalement des usines de transformation du poisson et de légumes. Depuis le début des années 1970, les concentrations de nutriments et de métaux ont aussi augmenté; elles sont attribuables en grande partie à des sources diffuses, par exemple les eaux de ruissellement agricoles et les systèmes septiques non étanches. Dans le port, les biphényles polychlorés (BPC), les sédiments contaminés, les concentrations élevées de phosphore, la turbidité de l’eau, la contamination bactérienne et la destruction de l’habitat sont les principaux problèmes environnementaux.

Quels ont été les accomplissements jusqu’ici?

Pour améliorer les conditions environnementales du port de Wheatley et atteindre les objectifs de l’Accord relatif à la qualité de l’eau dans les Grands Lacs, un plan d’assainissement (PA) a été établi. Le PA du port de Wheatley, lancé en 1987, comprenait les étapes suivantes :

  • la détermination des défis environnementaux;
  • la planification et la mise en œuvre des mesures d’assainissement;
  • le suivi de la remise en état et le retrait du SP de la liste.

Le PA a été élaboré dans le cadre d’un partenariat entre les gouvernements fédéral et provincial, en coopération avec l’Office de protection de la nature de la région d’Essex et le Réseau d’intendance du comté d’Essex. L’équipe du PA a créé des liens et des alliances avec divers autres groupes de la collectivité, dont l’industrie, les municipalités et les propriétaires fonciers. Ces liens et alliances ont servi à engager et coordonner les actions de ce groupe pour restaurer la qualité de l’eau et la santé de l’écosystème de ce port. La restauration d’un SP est une responsabilité partagée.

Le processus du PA, qui comprenait une consultation auprès du public, incluait la sélection d’une série de mesures correctives recommandées pour rétablir les conditions environnementales dans le port de Wheatley. Environnement et Changements climatiques Canada et d’autres membres du PA, en collaboration avec l’industrie et les groupes communautaires locaux, ont appuyé la mise en œuvre de diverses mesures telles que la mise à niveau des stations d’épuration des eaux usées et la restauration d’une grande quantité d’habitats.

Bien que les concentrations totales de phosphore dans le SP soient toujours élevées, elles restent similaires (et parfois même inférieures) à celles d’autres milieux humides et ruisseaux des régions situées en dehors du secteur préoccupant. Les rejets d’Omstead Foods Ltd. sont maintenant réglementés, et les concentrations de phosphore se situent dans les limites établies par le certificat d’approbation provincial. Les conditions liées à l’oxygène dissous dans le SP se sont améliorées considérablement depuis les années 1960 et on n’a observé aucune prolifération d’algues persistantes ni d’algues nuisibles.

Les sources de BPC dans le SP ont été supprimées au moyen de la mise à niveau des installations de traitement des eaux usées effectuée par l’industrie locale et à la révision des procédures de lavage à contre-courant par les stations d’épuration des eaux usées locales. Les partenaires ont confirmé qu’il n’y avait aucune source active de BPC dans le SP, puisque les sédiments contaminés par les BPC ont été enterrés sous les sédiments de sources en amont. De plus, les BPC résiduels contenus dans les sédiments du fond du port sont retirés par un dragage continu; ils ne constituent donc plus un risque pour les poissons et les espèces sauvages du SP. Le dragage de l’entrée de port se fait annuellement. Des travaux de dragage ont été faits dans l’arrière-port en 1984-1985 et en 2004-2005 et les matériaux de dragage ont été épandus sur le sol. Les données sur la chimie des sédiments indiquent que les travaux de dragage effectués dans l’arrière-port en 2005 ont permis de réduire les concentrations de cadmium et d’hydrocarbure poly-aromatique dans les sédiments. À l’avenir, des travaux continus de dragage dans l’arrière-port devraient permettre de supprimer d’autres sédiments contaminés.

Des efforts ont également été déployés pour restaurer l’habitat naturel de l’ensemble du SP et remédier à la pollution de sources diffuses à l’intérieur du bassin versant du ruisseau Muddy. Depuis 1990, le gouvernement du Canada, au moyen du Fonds de durabilité des Grands Lacs, a versé 409 000 $ pour des projets faisant partie des catégories du contrôle de la pollution diffuse et de la restauration des habitats. Les données de surveillance indiquent que les populations de poissons et de faune sont saines, diversifiées et beaucoup plus abondantes qu’en 1987. La communauté de poissons semble équilibrée et diversifiée, et l’abondance de poissons en 2008 était bien plus élevée qu’en 1987. Les tortues hargneuses sont abondantes, et leurs catégories de taille sont variées; on y trouve des juvéniles et des adultes matures de grande taille.

En 2007, toutes les mesures correctives mises en œuvre par le gouvernement du Canada et par ses partenaires étaient achevées, et une période de surveillance environnementale a suivi. Dans le cadre de ces activités de surveillance, il a été déterminé que les conditions environnementales du SP aux critères de retrait de la liste établis pour le SP, et le port de Wheatley a été officiellement retiré de la liste des secteurs préoccupants en 2010.

Aujourd’hui, le bien-être du port de Wheatley est dans un meilleur état qu’il ne l’a été depuis les dernières décennies.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :