Rivière Ste-Marie : secteur préoccupant

La rivière Ste-Marie a été désignée comme un secteur préoccupant (SP) en 1987 en vertu de l’Accord relatif à la qualité de l’eau dans les Grands Lacs signé entre le Canada et les États-Unis. La contamination par les industries et les eaux usées, ainsi que les modifications apportées au cours d’eau, ont entraîné une dégradation de la qualité de l’eau et de la santé de l’environnement. Neuf des quatorze altérations des utilisations bénéfiques (AUB) ont été désignées, qui mesurent l’impact sur l’environnement, la santé humaine ou l’économie d’une mauvaise qualité de l’eau. Une autre utilisation bénéfique a été jugée comme « nécessitant une évaluation plus approfondie », ce qui signifie qu’il fallait plus de renseignements pour déterminer si elle était altérée.

Réalisations

Au cours des 30 dernières années, d’importants progrès ont été réalisés dans la restauration de la qualité de l’eau et de l’environnement du SP. Au Canada, cela comprend :

  • le respect des règlements industriels mis en œuvre au milieu des années 1990, lesquels ont permis de réduire considérablement l’entrée de contaminants provenant de l’aciérie locale et de l’usine de papier locale, cette dernière ayant finalement fermé en 2012;
  • la modernisation de la plus grande usine de traitement des eaux usées de Sault Ste. Marie en 2006, et la mise en œuvre d’un plan directeur de gestion des eaux pluviales en 2015 pour mieux gérer le ruissellement urbain et réduire la pollution qui entre dans la rivière;
  • l’enlèvement de plus de 31 000 mètres cubes de sédiments contaminés de la cale de mouillage d’Algoma Steel, empêchant ainsi d’autres contaminants de pénétrer dans la rivière;
  • la restauration de l’habitat du poisson et de la faune, y compris un projet de naturalisation dans l’affluent de la rivière Bar pour réduire la sédimentation, agrandir l’habitat et permettre une meilleure fraie du poisson.

Restauration des utilisations bénéfiques

Au cours de la dernière décennie, d’importants progrès ont été réalisés pour améliorer les conditions environnementales du côté canadien. Ces utilisations bénéfiques ne sont plus considérées comme « altérées » :

  • les déformations et problèmes de reproduction chez les oiseaux ou les animaux (2016);
  • l’eutrophisation ou la croissance d’algues indésirables (2018);
  • les fermetures de plages (2018);
  • l’enlaidissement du paysage (2018).

Les travaux se poursuivent sur la restauration des autres utilisations bénéfiques :

  • les restrictions sur la consommation du poisson et de la faune – la consommation de la faune n’est pas altérée et une analyse de la présence de contaminants chez le poisson et des avis de consommation sera réalisée, ainsi qu’une enquête communautaire sur les habitudes de consommation de poisson;
  • la dégradation des populations de faune aquatique et terrestre – les résultats du suivi révèlent une communauté de faune aquatique et terrestre relativement saine, et un rapport d’évaluation proposant l’attribution de la nouvelle désignation de « non altéré » fait l’objet d’un examen communautaire;
  • les restrictions sur les travaux de dragage – la mise en œuvre du document sur les mesures administratives relatives aux travaux dans les cours d’eau et de dragage, soit un document d’orientation pour répondre aux critères de restauration établis qui fera partie de la stratégie de gestion des sédiments en cours d’élaboration;
  • les poissons affectés de tumeurs ou d’autres déformations – une enquête sur les poissons affectés de tumeurs sera effectuée pour déterminer les taux actuels de poissons affectés par des tumeurs, lesquels sont déjà passés de 11 % à 6 % entre 2009 et 2017;
  • la dégradation des organismes benthiques – une stratégie de gestion des sédiments est en cours d’élaboration afin d’exposer les plans et les mesures spécifiques nécessaires pour les sites de l’ensemble du SP;
  • la disparition de l’habitat du poisson et de la faune – il n’y a pas d’altération de l’habitat de la faune et des efforts sont en cours pour améliorer l’habitat aquatique des poissons, particulièrement autour de l’île Whitefish.

Mesures récentes

La santé générale de la rivière Ste-Marie a continué de s’améliorer grâce à ces mesures récentes :

  • en 2017 et 2019, plus de 17 000 mètres cubes de sédiments contaminés ont été dragués et retirés de la cale de mouillage d’Algoma Steel, et une évaluation après coup des travaux de dragage est en cours pour évaluer l’étendue de la contamination restante et les prochaines étapes. 

Autres mesures à prendre

Nous continuerons de collaborer avec les partenaires locaux et provinciaux pour soutenir les mesures de restauration et réaliser les études de surveillance et d’évaluation environnementale nécessaires pour confirmer l’atteinte des objectifs de qualité de l’environnement. Les priorités sont les suivantes :

  • réaliser le mandat communautaire à l’égard de la stratégie de gestion des sédiments, qui décrit des plans précis pour les sites du SP, y compris les mesures nécessaires et les échéanciers connexes;
  • faire progresser les efforts visant à améliorer l’habitat du poisson et de la faune, particulièrement en collaboration avec la Première Nation des Batchewanas dans le cadre du projet d’habitat de l’île Whitefish, qui propose de naturaliser un cours d’eau froide et d’ajouter des nourriceries de poissons. 

Aperçu

La rivière Ste-Marie a fait l’objet d’importants progrès en matière de restauration depuis sa désignation comme SP. En vertu de l’Accord Canada-Ontario sur la qualité de l’eau et la santé de l’écosystème des Grands Lacs, nous collaborerons avec la province de l’Ontario pour continuer de réaliser des progrès en vue de l’assainissement, du rétablissement de l’environnement et de la restauration des utilisations bénéfiques. 

Nos partenaires

Du côté canadien, nous travaillons en partenariat avec d’autres ordres de gouvernement, des groupes non gouvernementaux, des communautés autochtones et des membres du public. Ces travaux de restauration exigent une grande expertise technique et scientifique, une bonne connaissance de la région, des efforts soutenus, et l’aide des entités ou organisations suivantes :

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :