Le gouvernement du Canada achève le démantèlement du navire Cormorant

Communiqué de presse

Le 7 juillet 2021

Ottawa, Ontario - Le gouvernement du Canada s’est engagé à enlever les épaves et les bâtiments abandonnés ou dangereux constituant une menace de pollution pour le milieu marin, qui ont des répercussions sur les collectivités côtières et qui représentent un danger pour la santé et la sécurité des Canadiens.

Aujourd’hui, l’honorable Bernadette Jordan, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, a annoncé que l’opération visant à retirer et à démanteler le Cormorant en toute sécurité est terminée.

Le Cormorant a été amarré pendant environ 20 ans au port de Bridgewater (N.-É.). À la suite d’une évaluation en 2019 qui a démontré que le navire représentait une menace imminente de pollution pour le milieu marin, la Garde côtière a travaillé à sécuriser le Cormorant, à récupérer les polluants, et à stabiliser le navire.

En novembre 2020, le navire a été remorqué du port de Bridgewater à un chantier naval de Sheet Harbour (N.-É.) pour y être démantelé. Plus de 1 000 tonnes métriques de métal ont été recyclées du navire pendant le démantèlement.

La protection du milieu marin est une priorité absolue pour la Garde côtière canadienne. En vertu de la Loi de 2001 sur la marine marchande du Canada, son mandat vise à protéger le milieu marin et à tenir responsables les pollueurs du coût de l’intervention.

Citations

« Quand j’ai décidé pour la première fois de me porter candidate afin de représenter les gens de South Shore—St. Margaret’s, j’ai promis que le Cormorant serait retiré de la rivière LaHave, de manière sûre et responsable. En tant que députée, mais aussi en tant que membre de notre communauté, je suis très heureuse de voir cela aujourd’hui accompli. Les ports du Canada ne sont pas des dépotoirs pour des navires dangereux et indésirables. Ce sont des lieux de rassemblement, et des pivots de l’activité communautaire et de l’industrie. Notre gouvernement continuera d’éliminer ces dangers des eaux canadiennes et de protéger nos magnifiques côtes et voies navigables pour les générations à venir. »

L'honorable Bernadette Jordan, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

Faits en bref

  • L’ancien NCSM Cormorant a été construit en 1963. Il se trouve au port de Bridgewater depuis 2000.

  • En 2015, en raison de la menace que représentait le navire, la Garde côtière canadienne a pris les mesures nécessaires pour renflouer et stabiliser le Cormorant.

  • À la suite d’un processus d’appel d’offres équitable et concurrentiel, en octobre 2020, un contrat a été attribué à RJ MacIsaac Construction Ltd., d’Antigonish, en Nouvelle-Écosse, pour le démantèlement et l’enlèvement sécuritaires du Cormorant du port de Bridgewater. RJ MacIsaac Construction Ltd. est une entreprise de construction et de démolition maritimes qui se spécialise dans le recyclage de navires et d’autres contrats maritimes. Le contrat était évalué à 1,8 million de dollars.

  • Les épaves et les bâtiments abandonnés ou dangereux peuvent présenter un certain nombre de dangers pour l’environnement, l’économie, ainsi que pour la santé et la sécurité des côtes et des collectivités côtières. Le gouvernement du Canada s’efforce également de réduire le nombre de navires préoccupants dans les eaux canadiennes et de réduire au minimum leurs effets négatifs sur les collectivités côtières, l’environnement, et le public.

  • Dans le cadre du Plan de protection des océans, la Garde côtière canadienne est en train d’élaborer un inventaire national des navires problématiques au Canada, pour mieux comprendre toute la portée et l’ampleur de la situation, et pour suivre et signaler les navires. La Garde côtière se concentre sur l’évaluation des risques associés à chacun des navires problématiques signalés à ce jour, et à tout nouveau navire signalé, afin d’établir une liste de priorités des mesures à prendre à bord des navires à risque élevé.

  • Le groupe d’intervention environnementale de la Garde côtière canadienne a par la suite pris des mesures en vertu de la partie 8 de la Loi de 2001 sur la marine marchande du Canada pour contrer de façon permanente la menace de pollution posée par le navire.

Liens connexes

Personnes-ressources

Olivia McMackin
Attachée de presse                                          
Cabinet de la ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne      
343-571-9193
Olivia.Mcmackin@dfo-mpo.gc.ca

Relations avec les médias
Pêches et Océans Canada
613‑990‑7537
Media.xncr@dfo-mpo.gc.ca

Restez branchés

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :