La Garde côtière canadienne met en service le NGCC Chignecto Bay

Communiqué de presse

2 septembre 2022

Dartmouth, Nouvelle-Écosse - La Garde côtière canadienne joue un rôle essentiel pour garantir la sécurité des navigateurs et la protection du milieu marin du Canada. C’est pourquoi il est prioritaire pour le gouvernement du Canada de fournir au personnel de la Garde côtière les navires dont il a besoin pour continuer à offrir ces services indispensables aux Canadiens dans le cadre de la Stratégie nationale de construction navale.

Aujourd’hui, le ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté, et député de Nova-Centre, l’honorable Sean Fraser, a officiellement accueilli le NGCC Chignecto Bay dans la flotte de la Garde côtière canadienne à la station de recherche et sauvetage de Port Bickerton, en Nouvelle-Écosse.

Le ministre Fraser, au nom de la ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, l’honorable Joyce Murray, était accompagné de Andy Smith, sous-commissaire de la Construction navale et du Matériel, de Gary Ivany, commissaire adjoint de la Région de l’Atlantique de la Garde côtière canadienne, de l’aînée Doreen Prosper de la Première Nation Paqtnkek, ainsi que de Keith Horton, le parrain du navire, pour participer à la traditionnelle rupture d’une bouteille de cérémonie sur la proue du navire.

Le NGCC Chignecto Bay a été acquis par le gouvernement du Canada en mai 2022. Il s’agit du douzième des 20 nouveaux bateaux de recherche et de sauvetage, qui portent le nom d’une baie géographique canadienne.

Les embarcations de sauvetage sont spécialement conçues et équipées pour intervenir en cas d’incidents de recherche et sauvetage en mer. Ces navires peuvent naviguer jusqu’à 100 milles marins de la côte, maintenir un état de préparation maximal de 30 minutes, et sont habituellement prêts à intervenir dès qu’une alerte est reçue.

Ces navires sont amarrés partout au Canada pour fournir des services vitaux de recherche et sauvetage, y compris faire des recherches sur l’eau, répondre aux appels de détresse en mer, et aider les navires désemparés.

Citations

« Il s’agit d’une étape importante dans le renouvellement de la flotte de la Garde côtière canadienne; Je suis donc ravie d’inaugurer le NGCC Chignecto Bay. La Stratégie nationale de construction navale permettra de garantir que le personnel de recherche et de sauvetage de la Garde côtière canadienne dispose d’un équipement de pointe visant à assurer la sécurité des Néo-Écossais et de tous les Canadiens lorsqu’ils sont sur l’eau. »

L’honorable Joyce Murray, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

« Lorsque vous avez grandi dans une communauté côtière qui dépend de l’océan pour sa subsistance, vous apprenez l’importance de la sécurité maritime dès votre plus jeune âge. Ce nouveau navire poursuivra le fier travail de la Garde côtière canadienne en fournissant l’intervention de recherche et sauvetage en mer, qui sauvera des vies et protégera les membres de notre communauté pendant toute une génération. »

L’honorable Sean Fraser, ministre de l’Immigration, des Réfugiés, et de la Citoyenneté, et député de Nova-Centre

Faits en bref

  • Le NGCC Chignecto Bay est classé comme une embarcation de recherche et sauvetage qui peut maintenir une vitesse allant jusqu’à 25 nœuds et a un équipage de quatre personnes.

  • Le NGCC Chignecto Bay a été acquis par la Garde côtière canadienne en mai 2022. Il s’agit du douzième navire de recherche et sauvetage livré dans le cadre de la Stratégie nationale de construction navale.

  • Ces 20 navires de recherche et sauvetage sont construits par Chantier Naval Forillon (Gaspé, Québec) et Hike Metal Products Ltd (Wheatley, Ontario) (10 par chantier naval).

  • La GCC qualifie officieusement les navires de recherche et sauvetage de navires de « classe Bay », car chacun porte le nom d’une baie canadienne.

  • Ces embarcations amarrées à redressement automatique ont été conçues pour fournir des services de recherche et de sauvetage clés, notamment :

    • mener des recherches en mer;
    • répondre à des appels de détresse en mer;
    • fournir de l’aide aux navires désemparés;
    • naviguer jusqu’à 100 milles marins de la côte;
    • remplacer les navires de recherche et sauvetage actuels de la GCC.
  • Tous les ans, la Garde côtière canadienne répond à plus de 6 000 demandes d’assistance en mer. Au cours d’une journée typique, la Garde côtière canadienne coordonne des interventions de recherche et sauvetage à la suite de 19 incidents, aide 68 personnes et sauve 18 vies.

  • Les nouvelles embarcations de recherche et sauvetage contribueront à l’économie bleue du Canada en assurant la sécurité de nos eaux pour les navigateurs et en appuyant les opérations d’intervention environnementale visant à réduire les répercussions de la pollution marine dans nos eaux.

Liens connexes

Personnes-ressources

Kevin Lemkay
Directeur des communications
Cabinet de la ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne
613-992-3474
Kevin.Lemkay@dfo-mpo.gc.ca

Relations avec les médias
Pêches et Océans Canada
Région des Maritimes
902-407-8439
media.maritimesregion@dfo-mpo.gc.ca

Restez branchés

Suivez la Garde côtière canadienne sur Twitter, Facebook, Instagram et YouTube.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :