NCSM Aldergrove

Il n’y a eu qu’un seul établissement du nom d’Aldergrove dans la Marine royale canadienne.

NCSM Aldergrove (SRN)

Pendant les premières années de la Seconde Guerre mondiale, une station radio située à l’Arsenal canadien de Sa Majesté Esquimalt, Colombie-Britannique, était chargée des communications navales par radio de la côte du Pacifique. À mesure que la base grandit et que ses activités devinrent plus complexes, il devint de plus en plus évident que son emplacement comme station radio était inapproprié; l'interférence provenant de la base occasionnait un problème de réception des signaux. En 1942, on décida d'établir de nouvelles stations. La station de réception fut construite à Aldergrove, Colombie-Britannique, et la station de transmission à Sumas. On dut attendre plus d’un an avant de pouvoir occuper les premiers bâtiments d’Aldergrove. Pendant le reste de la guerre, Aldergrove traita la majeure partie du trafic de communications navales et continua à prendre de l’ampleur et à se doter d’équipement plus moderne.

Après la guerre, la station continua à servir de centre de communications navales pour le Commandement du Pacifique, bien qu’elle souffrit de sévères pénuries financières et de main-d’œuvre, comme tous les navires et les établissements de la Marine royale du Canada (MRC) à cette époque. Avec la croissance de la MRC au début des années 1950, suivant le déclenchement des hostilités en Corée, Aldergrove commença à s’agrandir et de nombreux bâtiments furent construits afin de loger le surcroît de militaires.

Le 1er juin 1955, des ententes administratives furent modifiées et l'établissement fut mis en service en tant que Station radio navale canadienne de Sa Majesté Aldergrove. Le 1er juillet 1956, la station prit finalement le nom de Navire canadien de Sa Majesté (NCSM) Aldergrove. Ceci fut fait en grande partie pour relever le moral du personnel, la mise en service permettant la création d’un insigne officiel de navire et le port du nom du navire sur le ruban d'identification des couvre-chefs.

Suite à l’unification (lorsque le gouvernement du Canada fusionna la Marine royale du Canada, l'Armée canadienne et l'Aviation royale du Canada), le NCSM Aldergrove fut renommé Station des Forces canadiennes (SFC) Aldergrove en 1967 et son effectif comprenait des membres de chacun des 3 éléments. Son rôle consistait à maintenir des communications navales et aériennes pour les autorités maritimes ainsi qu’à transmettre et à recevoir le trafic radio des autorités terrestres. La station relevait du Commandement maritime du Pacifique et faisait également partie de l'Organisation mondiale de radio du Commonwealth. La réduction des effectifs et l'automatisation qui se produisirent pendant les années 1990 transformèrent Aldergrove en un détachement de la Base des Forces Canadiennes Esquimalt plutôt qu'en une station indépendante. En 1996, le détachement fut renommé Section radio navale Aldergrove afin de reconnaître officiellement son patrimoine naval. Encore aujourd’hui, les stations de transmission et de réception sont dotés de techniciens qui y effectuent la maintenance de routine et réparent les bris d'équipement.

 

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :