NCSM Blairmore

Il n’y a eu qu’un seul vaisseau du nom de Blairmore dans la Marine royale canadienne.

NCSM Blairmore (J314 / 193)

Le Blairmore était un dragueur de mines de la classe Bangor. Ce type de navire fut construit afin de remplacer les vieux dragueurs de mines de la classe Basset, ceux-ci étant plus imposants, plus rapides, ayant plus d’endurance et consommant du pétrole plutôt que du charbon. La plupart des dragueurs de mines de la classe Bangor portaient le nom de villes canadiennes, et les autres, le nom de baies. Comme l’ennemi ne mouilla des mines qu’une seule fois dans les eaux canadiennes en 1943, ils furent principalement utilisés comme escorteurs et assurèrent la protection des navires marchands côtiers ou accompagnèrent des convois transocéaniques jusqu’à leur arrivée en haute mer. Cependant, seize d’entre eux déminèrent les approches de la Normandie avant le Jour J et demeurèrent dans la Manche pendant quelques mois après la fin des hostilités pour enlever les mines posées par les Allemands et les alliés.

La mise en service du Blairmore eut lieu à Port Arthur, maintenant Thunder Bay, Ontario, le 17 novembre 1942. Peu après son arrivée à Halifax le 24 décembre, le navire leva à nouveau l’ancre pour sa croisière d’endurance avant de passer à la Force d’escorte locale de l’Ouest. En juin 1943, il devint membre du groupe W-4, auquel il demeura rattaché jusqu’en février 1944.

Transféré au Royaume-Uni pour des missions préparatoires à l’invasion, le dragueur de mines quitta Halifax le 20 février avec les NCSM Fort William, NCSM Milltown et NCSM Minas pour Plymouth, Angleterre. Après une escale aux Açores, il arriva à bon port le 8 mars. Le bâtiment participa aux opérations du Jour J sur les côtes de la Normandie à titre de membre de la 31e Flottille de dragueurs de mines. Par la suite, il demeura sous les ordres du Commandement de Plymouth jusqu’au 21 septembre 1945, lorsqu’il appareilla pour le Canada. Pendant cette période, le Blairmore subit un carénage à Halifax en avril 1945 avant de retourner à Plymouth en juillet.

Il fut désarmé à Sydney, Nouvelle-Écosse, le 16 octobre 1945, puis vendu à la société Marine Industrie Ltée, qui le plaça dans une réserve stratégique à Sorel, Québec, en 1946. La Marine royale du Canada le réacquit en juillet 1951, pour parer à la crise en Corée, et le convertit en escorteur côtier. Placé à nouveau en réserve à Sydney, le Blairmore fut transféré le 29 mars 1958 à la Marine turque, qui lui donna le nom de Beycoz. Il demeura au service de la Turquie jusqu’en 1971.

  • Déplacement : 672 tonnes
  • Dimensions : 54,9 m x 8,7 m x 2,5 m
  • Vitesse : 16 nœuds
  • Équipage : 83
  • Armement : (original) un canon de 3 pouces (76 mm), quatre canons de 20 mm (2 x I, 1 x II) et des grenades sous-marines; (après-guerre) deux canons de 20 mm (2 x I), un mortier Hedgehog et des grenades sous-marines.

Honneurs de bataille

  • Atlantique 1943-45
  • Normandie 1944
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :