NCSM Brockville

Il n’y a eu qu’un seul vaisseau du nom de Brockville dans la Marine royale canadienne.

NCSM Brockville (J270 / 178)

Le Brockville était un dragueur de mines de la classe Bangor. Ces navires furent construits afin de remplacer les vieux dragueurs de mines de la classe Basset, les premiers étant plus imposants, plus rapides, ayant un plus grand rayon d’action et consommant du pétrole plutôt que du charbon. Comme l’ennemi ne mouilla des mines qu’une seule fois dans les eaux canadiennes en 1943, ils furent principalement utilisés comme escorteurs et assurèrent la protection des navires marchands côtiers ou accompagnèrent des convois transocéaniques jusqu’à leur arrivée en haute mer. 

Mis en service le 19 septembre 1942 à Sorel, Québec, le Brockville accosta à Halifax, Nouvelle-Écosse, le 20 octobre après s’être échoué à Rimouski, Québec, en cours de route, et il dut immédiatement subir des réparations qui durèrent 2 semaines. Au terme de sa croisière d’endurance, le navire fut assigné brièvement à la Force d’escorte locale de l’Ouest avant de passer à la Force d’Halifax. En mars, il retourna à la Force d’escorte locale de l’Ouest et, lorsque celle-ci fut scindée en groupes d’escorte 3 mois plus tard, il devint membre du groupe W-3. Le dragueur de mines fut détaché à la Force de Sydney en mai 1944, et il demeura sous son contrôle opérationnel jusqu’en juin 1945. Le Brockville subit 2 carénages durant la guerre; le premier s’effectua à Dalhousie, Nouveau-Brunswick, et dura sept semaines en août et en septembre 1943. Le second eut lieu à Lunenburg, Nouvelle-Écosse, et s’échelonna sur une période de 3 mois à la fin de 1944; les travaux furent suivis d’une croisière d’endurance aux Bermudes en mars 1945.

Le 28 août 1945, le bâtiment fut désarmé à Halifax, transféré à la section des opérations maritimes de la Gendarmerie royale du Canada et rebaptisé Macleod. La Marine royale du Canada en fit à nouveau l’acquisition en 1950 et le remit en service le 5 avril 1951. Après un programme de modernisation entrepris à Lauzon, Québec, en 1952, le Brockville fut affecté à la base navale Point Edward de Sydney, Nouvelle-Écosse, avant d’être envoyé sur la côte Ouest. Il fut désarmé et placé en réserve à Esquimalt, Colombie‑Britannique, le 31 octobre 1958, puis démantelé 3 ans plus tard.

  • Déplacement : 592 tonnes
  • Dimensions : 49,4 m x 8,6 m x 2,5 m
  • Vitesse : 16 nœuds
  • Équipage : 83
  • Armement : (original) un canon de 12 livres (5,45 kg), deux canons de 20 mm (2 x I) et des grenades sous-marines; (après‑guerre) un mortier Hedgehog, deux canons de 20 mm (2 x I) et des grenades sous-marines.
  • Signaler un problème ou une erreur sur cette page
    Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

    Merci de votre aide!

    Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

    Date de modification :