NCSM Calgary

Il y a eu deux navires du nom de Calgary dans la Marine royale canadienne.

NCSM Calgary (1er du nom) (K231)

Mise en service le 16 décembre 1941, la corvette Calgary de la classe Flower arriva à Halifax (Nouvelle-Écosse) le 28 décembre. Le Calgary servit au sein de la Force d'escorte locale de l'Ouest jusqu'en novembre 1942, puis fut affecté à des tâches liées à l'Opération Torch, le débarquement en Afrique du Nord. On lui découvrit toutefois des défauts mécaniques qui l'empêchèrent de s’acquitter de cette mission et il dut subir trois mois de réparations à Cardiff, au Pays de Galles. En juin 1943, il fut transféré à la Force de soutien de l'Ouest et s'acquitta de missions de convoyage dans l'Atlantique. Avec la frégate britannique NSM Nene et la corvette canadienne NCSM Snowberry, il coula le sous-marin allemand U‑536 au nord des Açores le 20 novembre 1943. Suite à un carénage au Canada, il fut affecté au Commandement des approches de l’Ouest, puis au Commandement du Nore, sur la Tamise, pour les derniers mois de la guerre. De retour au pays à la fin de mai 1945, il fut désarmé à Sorel (Québec) le 19 juin et finit ses jours chez un ferrailleur en Espagne.

NCSM Calgary (2e du nom) (335)

La frégate Calgary de la classe Halifax arriva à Halifax le 28 juin 1994 et y fut provisoirement acceptée le 30 août. Il fut mis en service à Esquimalt (Colombie‑Britannique) le 12 mai 1995. Le 10 juillet, le navire appareilla pour le golfe Persique, où il devait faire respecter les sanctions contre l’Iraq. En décembre, sur le chemin du retour, il vint à l’aide d’un vraquier grec en train de couler, le Mount Olympus, à 1 500 km au sud de Halifax. Son hélicoptère secourut les 30 membres de l’équipage. Il retourna à Esquimalt le 22 décembre, devenant ainsi la première frégate canadienne de patrouille à faire le tour du globe. Il quitta à nouveau Esquimalt le 20 juin 2000, pour une mission de cinq mois dans le golfe Persique destinée à faire appliquer les sanctions imposées à l’Iraq par les Nations Unies; il rentra au pays le 30 novembre. En 2003, il quitta Esquimalt pour participer à l’Opération Apollo, une opération canadienne de soutien à l’opération Enduring Freedom, elle-même l’opération militaire alliée de lutte contre le terrorisme en Afghanistan. Il continue à mener des opérations de soutien à la politique intérieure et à la politique étrangère du Canada.

Devise: « En avant » (Onward);

Honneurs de bataille

  • Atlantique 1942-1945
  • Gascogne 1943
  • Normandie 1944
  • Manche 1944-1945
  • Mer du Nord 1945
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :