NCSM Coverdale

Il n’y a eu qu’un seul établissement du nom de Coverdale dans la Marine royale canadienne.

NCSM Coverdale (NRS)

Coverdale fut établi comme station spéciale de radio sans fil (station de radiogoniométrie haute fréquence ou HF) le 23 novembre 1942. La station était située de l’autre côté de la rivière Petitcodiac, un peu au sud de Moncton (Nouveau‑Brunswick), au-dessus d’un immense marécage. C’est pour cette raison qu’elle fut choisie pour des opérations de radiogoniométrie HF, car elle offrait un terrain plat excellent pour la propagation d’ondes radio ainsi qu’une abondance d'eau domestique. La construction fut achevée au cours des mois de janvier à février 1944. La station fut rapidement doté en personnel par le Service féminin de la Marine royale canadienne (WRCNS, prononcé Wrens). Pendant la Seconde Guerre mondiale, l'activité principale de la station consistait à relever les gisements radiogoniométriques des sous-marins allemands et à participer aux opérations de recherche et sauvetage des aéronefs en détresse. Le 30 avril 1945, une opératrice de Coverdale intercepta un message envoyé par l’amiral allemand Karl Doenitz à ses forces armées, annonçant la mort d’Hitler. Elle fut la première personne alliée à apprendre la nouvelle de sa mort.

Entre décembre 1949 et juillet 1956, la station fut renommée Station radio navale canadienne de Sa Majesté (SRN CSM) Coverdale. En 1950, Coverdale fit partie du réseau de radiogoniométrie haute fréquence Canada/États‑Unis de l’Atlantique. La Marine royale canadienne et la marine américaine acceptèrent officiellement de coordonner et de normaliser leurs activités de radiogoniométrie HF terrestres. Cette initiative donna lieu à l’intégration de toutes les stations canadiennes et américaines au sein de 2 réseaux qui s’accorderaient un appui réciproque pour atteindre un objectif commun de défense maritime. L'autre activité d’importance à Coverdale était la surveillance générale des ondes radio et le ROEM (renseignement d'origine électromagnétique, ou SIGINT (Signal Intelligence) consistant en la collecte de renseignements par l’interception des transmissions électroniques et/ou radio. Coverdale continua également d’apporter son soutien aux opérations de recherche et de sauvetage.

Du 1er juillet 1956 au 19 juillet 1966, la station était connue sous le nom de Navire canadien de Sa Majesté (NCSM) Coverdale. À la suite de l'unification des Forces armées canadiennes, la station prit le nom de Station des Forces canadiennes (SFC) Coverdale. Les coûts élevés et les progrès technologiques entraînèrent sa fermeture le 15 juin 1971.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :