NCSM Halifax

Deux navires ont porté le nom de Halifax dans la Marine royale canadienne.

NCSM Halifax (1er du nom) (K237)

Mis en service le 6 novembre 1941 à Montréal (Québec), le Halifax fut la première corvette de la classe Flower de la Marine royale canadienne munie d’une plage avant allongée d’origine. Après avoir été affecté à la Force d’escorte locale de l’Ouest dès son arrivée à Halifax (Nouvelle-Écosse), en juillet 1942, le Halifax fut transféré à la Force de Halifax pour escorter des pétroliers à destination d’Aruba. Le 14 août, il reçut l’ordre d’escorter un convoi sur la route maritime Trinité-Aruba-Key West. C’est à cette occasion que s’est déroulée la seule grande bataille dans ces eaux, durant la guerre. Plus tard cet automne-là, il fut placé sous le commandement de la marine américaine pour escorter les convois entre New York et Guantanamo. En mars 1943, il réintégra la Force d’escorte locale de l’Ouest et, de mai à octobre, il fit l’objet d’un grand carénage à Liverpool (Nouvelle-Écosse). Le 1er janvier 1944, le Halifax arrivait dans le port de St. John’s (Terre-Neuve), pour intégrer le Groupe d’escorte C-1. En janvier 1945, il se joignit brièvement à la Force de Halifax avant d’être transféré, en février, au Groupe d’escorte C-9 où il demeura jusqu’à la fin de la guerre. Désarmé le 12 juillet à Sorel (Québec), il fut vendu pour être transformé en cargo fruitier et il continua de naviguer jusqu’à la fin des années 50.

NCSM Halifax (2e du nom) (330)

Mis en service le 29 juin 1992 dans sa ville éponyme, le Halifax fut la première frégate de la classe Halifax et le premier navire de guerre construit au Canada depuis 1971. En 1994, il fut affecté à l’embargo multinational sur les armes à destination de l’ex-Yougoslavie. Au printemps de 1995, il fit escale dans plusieurs ports européens à l’occasion du 50e anniversaire du jour de la Victoire en Europe. En 1996, il mit le cap sur l’Adriatique pour y effectuer une autre période de service. En mars 1998, il prit part à l’exercice Strong Resolve au large de la Norvège. À l’automne, il participa aux recherches entreprises à la suite de l’écrasement d’un avion de la Swissair, au large de Peggy’s Cove (Nouvelle-Écosse). En 2000, il fit une autre période de service avec l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN) et, le 15 août 2001, il quitta Halifax pour se joindre à nouveau à la flotte de l’OTAN, mais il en fut détaché pour participer à l’opération Enduring Freedom dans le cadre de la guerre internationale contre le terrorisme. En 2003 et 2004, le Halifax assura des patrouilles de pêche, participa à des missions d’entraînement et à des exercices en mer. En 2005, il prit part à l’opération Active Endeavour, qui l’amena à patrouiller la Méditerranée pour surveiller le trafic maritime et escorter des navires marchands dans le détroit de Gibraltar afin de les protéger contre d’éventuelles activités terroristes qu’il avait pour mission de détecter et de décourager.

Le Halifax continue d’effectuer des missions à l’appui de la politique intérieure et de la politique étrangère du Canada.

Devise : « Sior Gaisgeil » (Toujours brave)

Honneurs de bataille

Atlantique 1942-1945

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :