NCSM Iroquois

Deux navires ont porté le nom d’Iroquois dans la Marine royale canadienne. Ils furent baptisés en l’honneur de la Confédération des peuples des Premières nations.

NCSM Iroquois (1er du nom) (G89 / 217)

C’est le 30 novembre 1942 qu’entra en service l’Iroquois, premier destroyer canadien de la classe Tribal. Il assura l’escorte de convois entre Gibraltar et la Russie jusqu’en février 1944, où il entra en carénage à Halifax (Nouvelle-Écosse). Il prit part aux opérations de préparation et de suivi du jour J. Après avoir escorté un autre convoi jusqu’en Russie en mars 1945, il fut affecté à l’escorte du navire transportant le prince héritier Olaf jusqu’à Oslo, juste après la libération de la Norvège. Peu après, il escorta les croiseurs allemands Prinz Eugen et Nürnberg jusqu’à Kiel, en Allemagne, pour leur reddition officielle. Le 4 juin 1945, il mettait le cap sur le Canada pour y être désarmé le 22 février 1946. Le 24 juin 1949, il était remis en service et allait effectuer 2 périodes de service en Corée. Il fut de nouveau désarmé à Halifax, le 24 octobre 1962, avant d’être mis en cale sèche à Sydney (Nouvelle-Écosse). Il fut envoyé à la casse à Bilbao, en Espagne, en 1966.

NCSM Iroquois (2e du nom) (280)

Premier destroyer de la classe Iroquois, l’Iroquois fut mis en service le 29 juillet 1972 à Sorel (Québec). À maintes reprises durant ses 20 premières années de service, l’Iroquois fit office de navire amiral pour le commodore canadien investi des fonctions de Commandant de la Force navale permanente de l’Atlantique. En 1983, lors d’une patrouille de pêche, l’Iroquois répondit à un appel de détresse lancé par le Ho Min  5, navire battant pavillon du Panama, qui risquait de chavirer à cause d’un ripage de sa cargaison. Malgré les fortes bourrasques, tout l’équipage du cargo pu être sauvé. Dix-huit membres d’équipage du destroyer furent décorés pour leur bravoure.

En 1993-1994, l’Iroquois participa au blocus instauré au large de l’ex-Yougoslavie. En 1996, à la Grenade, il accueillit à son bord le premier ministre du Canada ainsi que des chefs d’État des Antilles. En octobre 2001, il était envoyé dans la mer d’Oman pour apporter son appui à la coalition engagée dans la guerre contre le terrorisme. En 2006, il devint le navire amiral du Premier groupe de la Force navale permanente de réaction de l’OTAN (Organisation du Traité de l’Atlantique Nord). En avril 2008, l’Iroquois quitta Halifax pour la mer d’Oman dans le cadre de la contribution canadienne à l’opération ENDURING FREEDOM, nom-code de la campagne contre le terrorisme. L’Iroquois continue d’effectuer des missions à l’appui de la politique intérieure et de la politique étrangère du Canada.

 Devise : « Inlassable dans la poursuite » (Relentless in Chase)

Honneurs de bataille

  • Atlantique 1943
  • Arctique 1943-1945
  • Golfe de Gascogne 1943-1944
  • Norvège 1945
  • Corée 1952-1953
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :