La première équipe de mission intégrée du COMRENSFC est pleinement opérationnelle

Le 12 décembre 2019 - Nouvelles de la Défense

Auteur : Capt Nicola LaMarre, OAP COMRENSFC 

La première équipe de mission intégrée du Commandement du renseignement des Forces canadiennes (COMRENSFC) a été déclarée pleinement opérationnelle à l’ouverture officielle d’un nouvel espace de travail collaboratif à aire ouverte le 10 septembre 2019, à laquelle ont assisté des dirigeants supérieurs ont assisté, notamment le vice-chef d’état-major de la défense et la sous-ministre de la Défense nationale.

« Notre première équipe de mission intégrée s’occupe d’un ensemble précis de problèmes. Même si elle est la première équipe du genre au COMRENSFC , le concept n’est pas nouveau », explique le Contre-amiral (Cam) Bishop, commandant du COMRENSFC . « Nous avons repris les meilleures pratiques et les leçons retenues pendant les nombreuses années d’opérations du centre de renseignement de toutes sources (CRTS avait été officiellement mis sur pied en 2006 à Kandahar dans le cadre de l’opération ATHENA. Depuis, le concept du CRTS peut, parmi ses fonctions, exécuter des opérations de collecte du renseignement à l’aide de capteurs intégrés et assignés (DÉTECTION), permettre au commandant d’identifier et de cibler des objectifs (ACTION) et fournir des indices et des critères d’alerte et du renseignement sur l’ennemi (PROTECTION).

« Héberger tous les éléments du cycle du renseignement sous le même toit, particulièrement les ressources de collecte et les analystes toutes sources, qui prennent cette information et la transforment en renseignement utile ou en conseil pour les décideurs, s’est avéré très dynamique et hautement efficace sur le plan opérationnel », décrit le Brigadier-général (Bgén) Wright, chef d’état-major du COMRENSFC . « Maintenant, nous prenons appui sur le succès opérationnel, pour soutenir des clients stratégiques qui cherchent à atteindre des effets stratégiques. »

Le chef d’équipe actuel de la première équipe intégrée de mission COMRENSFC, qui s’est déployé deux fois avec le COMRENSFC. Je ne peux pas m’imaginer revenir à notre ancienne façon de travailler. »

Les équipes de mission intégrée ont reçu le mandat officiel d’informer les décideurs stratégiques, de fournir l’alerte stratégique concernant des menaces possibles envers les intérêts canadiens, de soutenir les entreprises d’effets et de ciblage stratégiques des FAC. Elles comptent parmi leurs clients le ministre de la Défense nationale, le sous-ministre, le chef d’état-major de la Défense, l’État-major interarmées stratégique, et les autres N1 tels que le Commandement des opérations interarmées du Canada et le Commandement – Forces d’opérations spéciales du Canada.

« Pour satisfaire à des besoins en constante évolution au pays et à l’étranger, le COMRENSFC doit évoluer pour conserver son efficacité. Le concept d’opération de l’équipe de mission intégrée est un produit de cette évolution », conclut le Cam Bishop. « Assurément, l’un de ses principaux rôles est d’observer le Nord du Canada, une région de plus en plus accessible, et de fournir l’information essentielle requise pour protéger les intérêts du Canada dans l’Arctique. »

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :