Pourquoi cet empressement?

Le 20 janvier 2020 — Nouvelles de la Défense

Légende


Mme Amélie Côté, représentante du programme de soutien du personnel du NCSM REGINA, donne un cours de yoga matinal à l’équipage du navire au cours de l’opération PROJECTION, dans l’océan Indien, le 1er juin 2019.

Photo : Caporal Stuart Evans, Services d’imagerie BORDEN

Comme médecin spécialisé en médecine sportive, j’ai vu des militaires se blesser de bien des façons inusitées, notamment se heurter à une clôture de barbelés, se disloquer l’épaule lors d’une crise épileptique et se faire arracher la cornée par un coup frappé en flèche au baseball. Ces types de blessures sont impressionnants, mais ils ne sont pas très courants. Ce qui est très commun, par contre, ce sont les blessures causées par les entraînements trop intenses, trop souvent et trop rapprochés. Un exemple classique est le mécanicien de bord qui n’a pas nagé depuis 10 ans et qui décide un jour de faire 60 longueurs de crawl juste pour voir s’il ou elle peut encore le faire. Ce type d’entraînement est absolument désagréable et il se termine souvent par une blessure ou des muscles tellement endoloris que cette personne ne veut plus nager de nouveau.

L’entraînement excessif existe à tous les niveaux, y compris chez les espoirs olympiques et chez les participants à une course locale pour le plaisir. Dans tous les cas, les personnes ne laissent tout simplement pas suffisamment de temps à leur corps de s’adapter avant d’accroître leurs efforts. C’est l’erreur la plus souvent commise par des personnes qui ne font que commencer leur programme d’entraînement. Ces personnes ont hâte de commencer et se rappellent à quel point elles étaient en forme, mais elles ne réalisent pas à quel point elles ont perdu cette forme physique. C’est pourquoi, motivées par leur enthousiasme, elles commencent souvent leur programme de conditionnement physique à un niveau beaucoup trop exigeant pour leur corps en mauvaise forme physique. Il est important de reconnaître qu’il faut du temps pour que le corps s’adapte au stress de l’entraînement et que ce processus ne peut être accéléré en prenant des suppléments alimentaires, en portant un bracelet magnétique ou en se portant volontaire pour de l’hypnose.

Légende

Il est important de reconnaître qu’il faut du temps pour que le corps s’adapte au stress de l’entraînement et que ce processus ne peut être accéléré en prenant des suppléments alimentaires, en portant un bracelet magnétique ou en se portant volontaire pour de l’hypnose.

En fin de compte, quel que soit votre niveau de forme physique, votre programme de conditionnement physique doit progresser lentement et prudemment. Toutes les personnes s’adaptent à des rythmes différents; c’est pourquoi il est impossible de concevoir un entraînement qui fonctionnera pour tout le monde. De façon générale, si vous n’avez pas fait d’activité physique depuis longtemps, essayez de le faire à un niveau inférieur pendant plusieurs mois pour donner à votre corps la chance de s’habituer de nouveau à faire de l’exercice. Par exemple, essayez la marche rapide pendant six à huit semaines avant d’essayer lentement et prudemment de reprendre la course. Vous pourriez aussi trouver très utile d’alterner des activités à forte intensité, comme la course, avec des activités à faible intensité, comme la natation ou le vélo. Assurez-vous de prendre au moins un jour de repos par semaine et n’augmentez jamais votre charge d’entraînement de plus de 5 à 10 % par semaine. En suivant ces stratégies de base de prévention des blessures, vous passerez plus de temps à faire de l’exercice et moins de temps avec votre physiothérapeute. Entraînez-vous intelligemment et n’oubliez pas que l’exercice est le meilleur des remèdes!

Votre corps aura besoin de temps pour s’adapter à l’entraînement, et cette situation ne changera pas, peu importe le niveau de motivation, de dévouement ou de zèle.

Dr Darrell Ménard, O.M.M., M.D., Dipl. méd. sportive

Le docteur Ménard est le conseiller spécialisé en médecine sportive du médecin-chef et il a travaillé longtemps auprès d’athlètes de différents sports. Au sein de l’équipe d’Énergiser les Forces, il s’occupe de prévention des blessures et de promotion des modes de vie actifs.

Énergiser les Forces est le programme de promotion des modes de vie sains des Forces armées canadiennes (FAC) et du ministère de la Défense nationale (MDN). Il enrichit les activités de promotion et d’amélioration de la santé et du mieux-être des membres des FAC en apportant une expertise, des compétences et des outils.

 

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

.

Date de modification :