Corps des premiers maîtres de 1re classe et des adjudants-chefs Au cœur des FAC

Le 24 février 2020 – Nouvelles de la Défense

Légende

Armoiries qui servent d’insigne de grade pour les militaires du rang supérieurs.

Le 17 janvier 2020, on a souligné un jalon historique sur le plan de l’évolution et de la modernisation des Forces armées canadiennes (FAC), plus précisément en ce qui concerne les grades de premier maître de 1re classe (pm 1) et d’adjudant-chef (adjuc). Les pm 1/adjuc sont les plus hauts dirigeants du Corps des militaires du rang (MR); ils passent de postes de niveau tactique à des postes de niveau stratégique à l’échelle du ministère de la Défense nationale (MDN) et des FAC. Ces agents de changement influent sur la vie quotidienne du personnel des FAC et sur l’organisation au sein de laquelle ils travaillent. Étant donné qu’ils ne représentent qu’une petite proportion (671 pm 1/adjuc, dont 449 dans la Force régulière [F rég] et 222 dans la Force de réserve [F rés]) des 86 517 MR des FAC, ils constituent un groupe très restreint de hauts dirigeants et occupent des postes auxquels seul 0,7 % de la population de MR accédera (CLMC, 16  2019). 

En août 2014, l’adjudant-chef des Forces armées canadiennes (Adjuc FAC), Kevin West, a exprimé à la haute direction la vision de la création d’un seul groupe professionnel militaire pour les pm 1/adjuc, et la nécessité d'officialiser les concepts et recommandations discutés dans le document de 2011 Au-delà de la transformation: Modèle stratégique d'emploi (MSE) des pm 1/adjuc. La proposition de l'adjuc West a été acceptée par la haute direction des FAC et a donc commencé le trajet du projet MSE en août 2014. Le projet s’est concrétisé pour le groupe professionnel militaire des pm 1/adjuc le 15 juin 2018, puis elle a été mise au point le 17 Janvier 2020. L’ensemble des pm 1/adjuc de la F rég et de la F rés font désormais partie intégrante d’un seul groupe professionnel stratégique nommé « Corps des pm 1/adjuc » (identification de la structure des groupes professionnels militaires 00381).

Légende

Au-delà de la transformation : Modèle stratégique d’emploi des pm 1/adjuc (2011).

Le point culminant de l'occupation des pm 1/adjuc était dirigé et soutenu par les hauts dirigeants des MR, comme les anciens adjucs des FAC Dan Gilbert, Robert Cléroux (pm 1), Kevin West, et l'adjuc actuel des FAC, Alain Guimond, a permis au Corps des chefs de devenir une réalité. Ces hauts dirigeants croyaient que c’était extrêmement important pour les FAC et futurs MR, que les militaires des grades de pm 1/d’adjuc aient les compétences, l’expérience, les connaissances, les études et l’instruction appropriées, de sorte à améliorer davantage les compétences et les rôles des Chefs occupant des postes clés de leaders tactiques et stratégiques. Ce projet innovateur a été appuyé par la haute direction dans son ensemble, et le projet MSE a été adopté comme priorité absolue du CEMD en tant que promoteur de projet (champion), et de l’adjuc FAC en tant que directeur de projet. Ce qui a suivi était véritablement extraordinaire. Le Corps des pm 1/adjuc a été chargé de réaliser un projet qui a également été achevé par les pm 1/adjuc, lequel a pour objet de mener une analyse approfondie portant sur l’ensemble des pm 1/adjuc de la F rég et de la F rés des FAC. Cette analyse a visé des éléments tels que:

  • les systèmes de planification de la relève et de gestion;
  • l’officialisation des rôles et des exigences liés aux postes;
  • les programmes d’études privilégiés et les instructions modernisées;
  • une analyse scientifique approfondie des nombreux rôles, de la portée de responsabilité et de la sphère d’influence d’un pm 1/adjuc à l’échelle du MDN et du gouvernement; 
  • l’élaboration de profils de leaders par le Directeur général – Recherche et analyse (Personnel militaire) pour l’ensemble des postes de pm 1/adjuc, ce qui permet aux MR à tous les échelons de voir exactement les compétences requises pour exercer des fonctions précises;
  • la détermination des postes dans l’organisation qui ne satisfont pas au modèle stratégique d’emploi des pm 1/adjuc, lesquels ont ensuite été assignés en conséquence au sein du corps des officiers, ou en tant que MR du grade de premier maître de 2e classe et d’adjudant-maître; 
  • les politiques et les doctrines des FAC
  • le Plan de mise en œuvre de la structure des emplois militaires; et
  • l’harmonisation des pm 1/adjuc de la F rég et de la F rés

Par la suite, l’équipe du MSE s’est vue confier la tâche de définir et de valider les rôles et les responsabilités de tous les pm 1/adjuc. Les futurs pm 1/adjuc occupent désormais des postes suivant un chemin critique qui leur permettent d’être membres d’équipes de haute direction, ou dans certains cas, des conseillers de niveau supérieur. Un projet de ce genre produit des effets en chaîne: plusieurs politiques des FAC ont été touchées et ont dû être passées en revue ou modifiées, par exemple le Programme de nominations spéciales au cadre d’officiers, lequel constitue toujours un programme essentiel à l’utilisation et au maintien en poste des pm 1/adjuc de l’organisation en tant qu’officiers, en raison de leurs vastes expériences et compétences. 

De plus, avec le Corps des pm 1/adjuc qui devient un groupe professionnel officiellement définie, deux des mesures de suivi essentielles sont:

  • l’ajout d’une sous-fonction du groupe professionnel, laquelle cerne six niveaux de progression au sein du Corps des pm 1/adjuc
  • un examen approfondi de la rémunération, des avantages et de la reconnaissance des pm 1/adjuc

Le projet MSE, de même que d’innombrables organismes affiliés et intervenants clés, ont façonné le perfectionnement, la gestion et l’emploi des pm 1/adjuc actuels et futurs, afin de générer des dirigeants stratégiques efficace qui répondent à la gamme complète des besoins opérationnels et institutionnels des FAC. La tâche a été ardue et les avantages pour l’organisation ont été essentiels. Le temps est venu de mettre en œuvre les recommandations et les mesures de suivi du Plan de mise en œuvre de la structure des emplois militaires et de veiller à l’harmonisation des concepts et des principes qui définissent les pm 1/adjuc à l’échelle des FAC.

Intégrité, crédibilité et professionnalisme sont des qualités fondamentales que les membres du Corps des pm 1/adjuc doivent posséder. Bien que la composition des équipes de direction puisse varier, la relation entre un pm 1/adjuc et un officier à la tête d’un commandement est unique. La principale fonction d’un pm 1/adjuc consiste, en partie, à agir comme « conseiller de confiance qui donne des conseils réfléchis ancrés dans la pensée critique, appuyés par un raisonnement éthique et une expérience pratique » (rapport final du MSE, juillet 2017). Le point culminant du projet a été la mise sur pied de principes directeurs concrets et le façonnement d’un avenir prometteur pour l’organisation. Les FAC doivent continuer de mettre l’accent sur le soutien et les besoins de ces personnes d’influence sur le plan stratégique, de ces gestionnaires et de ces dirigeants de l’organisation qui représentent l’intérêt du Canada en tant que coresponsables de la profession des armes. On peut dire que les pm 1/adjuc tiennent le pouls de tous les individus et sont au cœur des FAC.

Rédigé par le PM 1 André Aubry, gestionnaire de projet de l’équipe MSE, en collaboration avec l’Adjuc (à la retraite) Miles Barham, ancien analyste de projet et l’Adjuc (à la retraite) Graham James, ancien gestionnaire de projet

Références

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :