Un pompier de la BFC Esquimalt sauve la vie d’un plongeur avec tuba pendant ses vacances

Le 24 février 2020 – Nouvelles de la Défense

Légende

Robert Minnick, à gauche, reçoit la Mention élogieuse du commandant de la Marine royale canadienne des mains du contre-amiral Bob Auchterlonie, commandant des Forces maritimes du Pacifique.

Auteur : Peter Mallett

Un pompier de la Base des Forces canadiennes (BFC) Esquimalt, en Colombie‑Britannique, qui avait reçu une reconnaissance officielle pour avoir récemment sauvé la vie d’un plongeur avec tuba pendant qu’il était en vacances à Hawaii, a attribué sa vive présence d’esprit à son entraînement.

Ce père de deux enfants, âgé de 48 ans, a mis son exploit sur le compte de l’entraînement qu’il avait reçu durant ses 16 années de service en tant que pompier à la base et ses 12 années de service volontaire à Langford, en Colombie-Britannique.

« Un incident de ce genre vous rend toujours nerveux, mais l’entraînement que vous recevez en tant que premier intervenant est sans aucun doute capital, a déclaré Rob Minnick. Vos acquis prennent le dessus et vous vous mettez à exécuter toutes les étapes sans vraiment vous en rendre compte, et dans ce cas-ci, cela a sauvé la vie d’un jeune homme. »

Rob Minnick profitait d’un après-midi tranquille sur la pittoresque plage de Ka'anapali à Maui, à Hawaii, le 28 novembre 2019, avec sa femme et deux amis de Victoria.

Il se promenait sur la plage avec sa femme lorsqu’ils ont tous deux remarqué une foule qui se rassemblait autour d’un plongeur avec tuba inconscient. Minnick et sa femme, Tara, se sont précipités sur les lieux pour l’aider.

Deux autres plongeurs avec tuba avaient trouvé le jeune homme, le visage dans l’eau, à plusieurs mètres au large et l’avaient tiré vers la plage.

Après avoir vérifié ses signes vitaux, Minnick a commencé à lui prodiguer des soins de réanimation cardiopulmonaire qui lui ont sauvé la vie.

« Matthew (le plongeur avec tuba) n’avait pas de pouls, il ne respirait pas et son cœur avait cessé de battre, ce qui signifie essentiellement qu’il allait bientôt mourir », a expliqué Minnick.  

« Je pensais qu’il y avait peu de chances qu’il survive ou, à tout le moins, qu’il souffrirait de graves lésions cérébrales, mais heureusement, ce n’était pas le cas. »

Lorsque l’incident s’est produit, Minnick était en train de profiter de la dernière journée d’un séjour de 10 jours à Hawaii. Il avait parcouru les îles avec son épouse, qui travaille pour le Service de police de Victoria, et son ami, le policier retraité Ole Jorgensen du Service de police de Victoria, et sa femme.

Selon lui, la présence de Tara à ses côtés pour l’aider et le conseiller pendant qu’il pratiquait la réanimation cardiopulmonaire était cruciale. Après avoir vérifié les signes vitaux de Matthew, Minnick a constaté que celui-ci ne respirait pas. La victime devenait bleue, signe de cyanose et de désoxygénation croissante du sang.

Après avoir prodigué à la victime les soins de réanimation cardiopulmonaire et dégagé ses voies respiratoires, Minnick a signalé qu’une « tonne d'eau » avait été expulsée des poumons de Matthew. « L’eau jaillissait de sa bouche et de ses poumons comme d’un grand entonnoir. »

Après environ cinq minutes, Matthew a commencé à respirer, bien que très faiblement. C’est à peu près à ce moment-là que les ambulanciers et la police sont arrivés sur les lieux et l’ont emmené d’urgence dans un hôpital du coin.

Matthew était en vacances à Hawaii et Minnick ne sait pas trop comment la noyade s’est produite. Minnick a finalement appris de la famille de Matthew que celui-ci avait été mis dans un coma artificiel.

Trois jours après Noël, Minnick a reçu un appel de la famille de Matthew qui lui avait dit que lorsque l’hôpital l’avait appelée pour la première fois, le pronostic de leur fils était sombre.

Avant de recevoir sa récompense, Minnick a appris que Matthew allait se rétablir complètement et a été heureux de recevoir les remerciements sincères du père de Matthew, Mitch.

« En tant que père, j’étais ému et j’ai eu les larmes aux yeux pendant la conversation téléphonique parce que je me suis rendu compte de ce que j’aurais ressenti si l’un de mes deux enfants, qui ont à peu près le même âge, avait été dans la même situation, a déclaré Minnick. La plus grande récompense a été d’apprendre que Matthew avait survécu et qu’il allait se remettre complètement de cette épreuve. »

Minnick n'a pas hésité à relativiser les propos des témoins présents sur les lieux, dont un pompier à la retraite et ses pairs, qui lui ont tous dit qu’il était un héros pour avoir sauvé la vie de Matthew. Des éloges lui ont également été adressés par ses collègues et ses patrons de la caserne, dont le chef du Service d’incendie et de sauvetage de la BFC Esquimalt, Geordie Douglas.

Le 24 janvier 2020, Minnick a reçu un certificat d’appréciation du contre-amiral Rob Auchterlonie, commandant des Forces maritimes du Pacifique, en reconnaissance de ses actions.

« Moi-même et mes collègues de la Division des opérations portuaires et des services d’urgence sommes extrêmement fiers de lui, a annoncé M. Douglas. C’est un coup de fouet pour le moral de notre unité et du reste de la base lorsque l’un de nos gars est honoré pour avoir fait quelque chose d’aussi exceptionnel pendant qu’il est en vacances loin de son lieu de travail, et je sais que beaucoup sont aussi de cet avis. »

Article publié avec l’autorisation du journal Lookout.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :