Lettre du Chef d’état-major de la Défense (CEMD) concernant la COVID-19

Le 20 mars 2020 – Nouvelles de la Défense

Chef d'état-major de la Défense
Quartier général de la Défense nationale (Ontario)
K1A OK2

Le 20 mars 2020

Chers membres de la communauté des Forces armées canadiennes,

Tout d'abord, je tiens à vous remercier d'avoir si bien réagi en cette période sans précédent. Que ce soit lors de la formidable intervention au cours de laquelle des passagers ont été rapatriés à Trenton et mis en quarantaine, ou dans le cadre des changements importants à notre programme de formation et à notre mission permanente qui consiste à défendre le Canada et à mener des opérations outremer, vous avez accompli un travail remarquable et je vous en remercie. Nous prenons part à un effort national visant à prévenir la propagation de la COVID-19 en appliquant des mesures de dispersion là où nous le pouvons, et en prenant des mesures de protection, comme l'éloignement social au travail et le confinement à la maison en cas de maladie. Ces mesures nous aideront à faire preuve de résilience et à éviter le surencombrement de notre système de soins de santé. Je sais que cette situation est inquiétante pour plusieurs d'entre vous et pour vos familles. Durant cette période où vous êtes à la maison ou vous travaillez sur des tâches critiques, ne laissez pas l'isolement physique vous affecter. Restez en contact avec autres et demandez de l'aide au besoin. Nous restons conscients que notre obligation de mener des opérations implique que nous devons préserver notre force de sorte qu'elle soit fonctionnelle et prête à être déployée en tout temps là où c'est nécessaire, y compris au pays et à l'étranger. C'est votre mission.

Au terme de cette première semaine au cours de laquelle ces mesures ont été appliquées, et bien qu'il soit trop tôt pour savoir dans quelle mesure elles seront efficaces, nous ne devons pas perdre de vue notre objectif, c'est-à-dire que nous devons être prêts. Cela signifie que tous les militaires et leurs familles font partie intégrante des efforts déployés pour maintenir notre état de préparation. Vos gestes et ceux de votre famille auront une incidence directe sur notre capacité à être prêts à faire face à l'inconnu et à poursuivre nos missions. Nous surveillons l'état de la situation, et dans l'éventualité où nous en aurions besoin, nous disposons d'un plan d'urgence qui repose essentiellement sur le fait que des soldats bien entraînés et en santé doivent être présents pour répondre aux besoins de la population canadienne.

J'ai ordonné la planification d'un large éventail de mesures d'urgence, et c'est en cours. Cela ne signifie pas nécessairement que nous serons tenus de mener des opérations d'urgence, mais nous devons être prêts avec du personnel, des plans et de l'équipement. Nous devons aussi reconnaître que la pause opérationnelle actuelle de trois semaines pourrait se poursuivre au besoin afin de prévenir la propagation du virus. Cette situation a des répercussions sur notre instruction et sur de nombreuses activités institutionnelles et continuera d'en avoir. Bien que nous examinions les diverses possibilités et que nous prenions les meilleures décisions possible sur la base d'un avis médical, nous savons que les affectations, les cours, l'instruction collective et le travail stratégique en matière d'approvisionnement et de développement des forces seront fortement perturbés. Nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour limiter ces perturbations, toutefois, nous devons accepter qu'il s'agit là du prix à payer pour préserver notre force et contribuer à la sécurité des Canadiens et des Canadiennes. Comme nous devons gérer les risques tout en restant prêts, maintenir les services essentiels et mener des opérations, les mesures prises à l'échelle des Forces armées canadiennes seront différentes. C'est une situation à laquelle il faut s'attendre compte tenu des différents besoins opérationnels partout au pays et à l'étranger. Mes commandants suivent mon intention —préserver la force, poursuivre les tâches critiques et les missions, et planifier des opérations de contingence. Les activités qui peuvent être reportées ou abrégées le seront. Pour les autres, elles seront effectuées avec la plus grande prudence possible.

Enfin, bien que nous soyons confrontés à des circonstances jamais vues, nous ne devons pas nous laisser abattre. Nous constituons les forces armées, après tout. Nous planifierons en toute confiance et interviendrons de manière professionnelle aussi longtemps que nous travaillerons en collaboration. Restez concentrés sur la mission, et votre mission consiste à être prêts en suivant les instructions de votre commandant et en vous maintenant en santé, vous et votre famille.

Bien à vous,
Le Général J.H. Vance

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :