Note de Padre Robertson - 39e Groupe - Brigade du Canada

Le 17 avril 2020 - Nouvelles de la Défense

Mes amis,

Après quelques semaines « d’auto-isolement », notre contribution à la lutte contre le virus de la COVID-19, j’ai pensé que le moment était maintenant venu de vous envoyer un mot d’encouragement. Je soupçonne en effet que certains d’entre vous, comme moi, doivent commencer à se comporter de façon fébrile, à avoir de la difficulté à rester en place à force de rester enfermés à l’intérieur, comme nous sommes tous tenus de le faire, loin de ceux avec qui nous voudrions être en temps normal. Tenant compte de tout cela, j’ai pensé vous offrir quelques mots de réconfort :

1) Restez forts – Je vous en prie! Cette situation n’est pas terminée! Les choses semblent s’améliorer en C.-B. comparativement à ailleurs dans le monde, mais la crise n’est pas terminée. Le virus demeure présent, il est toujours une menace et il peut encore revenir en force si nous baissons notre garde. Il viendra un moment où les autorités nous diront que cette situation est terminée ou, à tout le moins, que les choses sont suffisamment sous contrôle pour que nous retournions à un mode de vie « normal » (une nouvelle normalité). Ce moment n’est toutefois pas encore arrivé! D’ici là, je vous en prie, tenez le coup, maintenez le cap, soyez prudents, prenez soin de bien vous laver, gardez une distance sécuritaire avec les autres, etc. Vous et les gens autour de vous en valez la peine!

2) Restez en contact avec vos proches – Si vous le faites déjà, merci! Continuez ainsi. Communiquez avec les gens que vous connaissez et que vous aimez. Ne présumez pas qu’ils savent que vous pensez à eux. Un appel à l’improviste ou des tentatives actives d’entrer en communication avec quelqu’un peut apporter un grand réconfort à une personne confinée qui passe la journée à regarder le mur ou qui s’inquiète de ce que l’avenir nous réserve à tous. Écrivez-leur une lettre, prenez rendez-vous sur Skype pour prendre un café, faites-leur parvenir une carte électronique, appelez-les au téléphone ou envoyez-leur un « bonjour » par courriel. C’est important et c’est un geste qui sera apprécié!

3) Choisir la voie de l’espoir – Vous vivons une période étrange. Il n’y a jamais eu d’événement semblable à ce que nous vivons aujourd’hui. Cela étant dit, faites votre possible pour rester positifs et gardez le moral. Cette situation va prendre fin et nous en sortirons tous grandis! Souvenez-vous de la chanson « Don’t Worry, Be Happy! ». Elle peut sembler un peu démodée, mais ne pas s’inquiéter et demeurer de bonne humeur demeure un bon conseil. Choisissez d’être positifs et de garder espoir, ayez des pensées heureuses. Le présent peut être un peu étrange en ce moment, mais l’avenir est prometteur. Espérez que cette période prendra fin bientôt et que les conséquences seront moins graves que ce qu’elles auraient pu être. Choisissez la voie de l’espoir et communiquez cet optimisme aux autres!

4) Cherchez de l’aide si vous avez de la difficulté à composer avec la situation! Nous sommes peut-être isolés les uns des autres, mais il n’est pas nécessaire de vivre tout cela seul. Si vous avez de la difficulté à vivre cette situation et que l’espoir vous échappe, je vous encourage à chercher de l’aide. Parlez à un membre de votre famille ou à un ami. Entrez en contact avec votre communauté spirituelle ou avec l’aumônier de votre unité. Faites appel au soutien par les pairs en communiquant avec une sentinelle d’unité. Les FC disposent de nombreuses ressources qui sont là pour vous. N’hésitez pas à y faire appel. En voici quelques-unes :

5) Méditez sur votre foi et pratiquez votre spiritualité – À titre d’aumônier, je trouve que les gens ont souvent tendance à négliger la spiritualité, à leur détriment. Les FC nous encouragent à être résilients sur le plan spirituel, ce qui signifie qu’il doit y avoir des ressources spirituelles en place à l’avance afin de nous aider à faire face aux défis propres à ces situations difficiles et à les relever. Si vous avez un historique en matière de spiritualité, je vous encourage à y revenir, d’y investir un peu de temps, d’explorer vos croyances et de les développer. Assurez-vous d’y trouver un sens. Si vous n’avez pas d’antécédent en la matière, le moment est bien choisi pour vous y intéresser! La vie et l’existence sont des sujets fascinants. Penchez-vous sur ces questions, réfléchissez là-dessus, priez, méditez. Nous existons; comment et pourquoi il en est ainsi et quel est notre lien avec ce que nous voyons (et ne voyons pas) autour de nous sont des sujets en méritent notre attention. C’est le bon moment pour s’y intéresser, particulièrement avec tout ce temps à votre disposition!

En terminant, je tiens à vous dire que c’est réellement un honneur pour moi d’être associé à cette Brigade et à vous tous qui y servez. Les Forces armées canadiennes et votre pays ont toutes les raisons d’être fiers de vous!

D’ici notre prochaine rencontre, prenez soin de vous, restez en santé!

Merci, et bonne journée
Aumônier Robertson

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :