Des conseils d’expert : Rendre les défis d’aptitude physique militaires plus sécuritaires

Le 16 décembre 2020 - Nouvelles de la Défense

Légende

Des militaires des Forces armées canadiennes participent à la compétition Iron Warrior tenue à la garnison de Petawawa durant l’été de 2020.

Q : Je tire une grande fierté à maintenir une bonne condition physique et j’ai participé à de multiples défis d’aptitude physique organisés par les Forces armées canadiennes (FAC). Ces événements sont exigeants physiquement et mentalement, et je me suis blessé plusieurs fois pendant mes entraînements préparatoires et pendant mes performances dans le cadre de ces événements. Grâce aux modifications apportées au défi Iron Warrior cette année, j’ai réussi à terminer la course. Ces changements visent-ils spécifiquement à réduire les risques de blessures pour les participants? Un guerrier de fer.

R : Cher guerrier de fer, félicitations d’avoir réussi à terminer cette épreuve des plus exigeantes! Comme vous le savez, Il y a plusieurs défis d’aptitude physique organisés par les FAC, notamment Iron Warrior, Mountain Man, Bushman et Iceman. Ces événements ont été créés dans l’objectif de « repousser ses limites ». Mais, depuis plusieurs années déjà, le personnel du Groupe des Services de santé des Forces canadiennes se dit préoccupé par les risques de blessures auxquels s’exposent les participants, comme vous l'avez constaté de première main. Dans certains cas, ces blessures pouvant avoir des conséquences à long terme sur leur carrière et sur leur vie personnelle.

Donc, cette année, après avoir demandé conseil à son équipe médicale, le colonel Eric Landry, commandant du 2e Groupe-brigade mécanisé du Canada, a décidé de changer la formule de la compétition Iron Warrior dans l’espoir de réduire la fréquence et la gravité des blessures subies par les participants. Voici les changements apportés :

  1. la distance de la marche avec charges a été réduite, passant de 32 à 26 km;
  2. la distance du portage a été réduite, passant de 4,5 km à 2 km;
  3. la distance du sprint final a été réduite, passant de 5 km à 2 km;
  4. les charges à transporter par les participants ont été allégées, passant de 40 livres plus l’eau et la nourriture à 30 livres incluant l’eau et la nourriture;
  5. les participants ont le choix de porter des chaussures de course ou des bottes de combat.
Légende

Un militaire des Forces armées canadiennes lève le pouce en signe de contentement alors qu’il participe à la compétition Iron Warrior tenue à la garnison de Petawawa durant l’été de 2020.

Bien que ces changements ont permis de réduire d’environ 25 % l’effort physique requis de la part des participants, ils n'ont pas considérablement modifié la nature difficile de cette compétition. Plus important encore, on a effectivement observé une diminution de la fréquence et de la gravité des blessures subies par les participants. En effet, on rapporte environ six fois moins de blessures et aucun participant, sous ces nouvelles règles, n’a eu besoin d’être examiné d’urgence ou transporté à l’hôpital. En plus de représenter un immense progrès en matière de prévention des blessures, les changements apportés et les résultats obtenus ont incité l’équipe de commandement de la BFC Gagetown à aussi réduire les contraintes physiques du défi Bushman 2020.

Fondamentalement, les défis d’aptitude physique ont pour objectif de former les militaires qui y participent, pas de les casser. Les changements apportés par les dirigeants militaires à ces compétitions les rendent beaucoup plus sécuritaires, sans en compromettre le degré de difficulté. La prévention des blessures est la responsabilité de tous, mais c’est la direction qui a le plus d’influence sur la sécurité de leurs membres en tenant compte de la prévention des blessures dans l’élaboration de plans et la prise de décisions. Comme le démontre cet exemple concret, il est possible d’obtenir de bons résultats quand les dirigeants deviennent des artisans du changement.

Énergiser les Forces – le logo

Dr Darrell Menard O.M.M., M.D., médecin spécialiste en médecine sportive

Le Dr Menard, qui agit à titre d’expert-conseil en médecine sportive auprès du médecin général, a acquis une vaste expérience en travaillant avec de nombreux athlètes pratiquant différents sports. Avec l’équipe du programme Énergiser les Forces, il travaille sur la prévention des blessures et la promotion de l’activité physique.

Énergiser les Forces est le programme de promotion des modes de vie sains des Forces armées canadiennes et du ministère de la Défense nationale; il enrichit de renseignements experts, de compétences et d’outils la promotion et l’amélioration de la santé et du mieux-être des militaires.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :